Cradle to cradle : une éco-conception pour l’entreprise

20 janvier 2013 par Philippe Douay

Chaque produit bénéficie d’une courbe de vie qui part de sa conception, sa naissance jusqu’à sa destruction. La mort de ce produit passe généralement par la production de déchets. Les produits bio, le développement des politiques de RSE dans l’entreprise restent encore dans une logique de l’éphémère , et ne poussent pas assez loin l’intégration de la gestion de ce déchet final.

La théorie du "cradle to cradle", C2C, littéralement "du berceau au berceau" vise une réutilisation ou un recyclage à 100% du produit. C’est à dire du zéro déchet. Son inspiration est puisée dans l’observation de la nature où les espèces animales et végétales se côtoient et s’enrichissent mutuellement. Le déchet de l’un devient la nourriture de l’autre.

Au départ, en 2002, il y a eu un livre : "cradle-to-cradel" commis par William McDonough (architecte américain) et Michael Braungart (chimiste allemand). Du succès international de ce livre est né une certification.

Plus de 1000 produits sont certifiés et dix années sont passées pour que la France s’intéresse maintenant à la démarche. Les plus grands groupes de l’agroalimentaire comme Danone, du textile, comme Decathlon, Dim, y pensent. La notion du zéro déchet est très vive en Allemagne, aux Pays Bas.

C’est peut être une bonne occasion pour nos TPE, PME de rechercher dans cette démarche des arguments uniques de vente pour dynamiser un marché atone.

Dernière modification : par Philippe Douay - Crédit image : phd

Améliorez la pertinence de notre contenu en donnant votre avis, en apportant un complément d'information ou une correction

Qui êtes-vous ?
Votre message
Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.