Evous, pour s'y retrouver ...

Evous France > Paris > Vivre à Paris > Politique, Paris

Elections départementales 2015 : Les résultats en Ile-de-France

par Adele, Jean, 30 mars 2015
Notez :
9 votes

Les élections départementales 2015 dans les Yvelines, en Essonne, dans les Hauts-de-Seine, en Seine-et-Marne, en Seine-Saint-Denis, à Paris... Voici les résultats du second tour dans ces départements de l’Ile-de-France !

Les élections cantonales - rebaptisées élections départementales - sont destinées à renouveler les conseillers généraux. Le conseil général est une assemblée dont les décisions concernent la vie quotidienne.
Les élections départementales se sont tenues les 22 et 29 mars 2015. Les électeurs ont désigné dans chaque canton un binôme homme/femme de conseillers départementaux.

A LIRE AUSSI :
- Élections départementales : Quelles dates ? Comment voter ?
- Les présidents des conseils généraux en Ile-de-France

- PARIS (75)
Le Conseil de Paris élu au cours de l’élection municipale fait office de conseil départemental. Le maire de Paris, qui préside le conseil de Paris, exerce donc également les fonctions de président du conseil général.
Situation avant les élections départementales de 2015 : La gauche a 90 sièges, la droite en a 70.

- SEINE-ET-MARNE (77) : 23 cantons (soit 46 conseillers départementaux à élire)
Situation avant les élections départementales de 2015 : La gauche a 23 sièges, la droite en a 20. Le conseil général de Seine-et-Marne est présidé par Vincent Eblé, membre du Parti Socialiste.
Situation après les élections départementales de 2015 : La droite a 38 sièges, la gauche en a 8, le FN n’en a aucun. Le département bascule à droite.

PREMIER TOUR :

  • Front National : 31,20%
  • UMP : 24,98%
  • PS : 13,78%
  • Divers gauche : 10,50%
  • Union de la Droite : 6,86%
  • Front de Gauche : 3,45%
  • Union de la Gauche : 3,01%
  • Europe-Ecologie-Les Verts : 2,62%
  • UDI : 1,91%
  • Modem : 0,21%

SECOND TOUR :

  • UMP : 36,19%
  • Front National : 32,74%
  • PS : 12,58%
  • Union de la Droite : 12,44%
  • UDI : 3,40%
  • Divers gauche : 2,66%

- YVELINES (78) : 21 cantons (soit 42 conseillers départementaux à élire)
Situation avant les élections départementales de 2015 : La droite a 28 sièges, la gauche en a 11. Le conseil général des Yvelines est présidé par Pierre Bédier, membre de l’UMP.
Situation après les élections départementales de 2015 : La droite a 42 sièges, la gauche n’en a aucun, le FN non plus. Le département reste à droite.

PREMIER TOUR :

  • Union de la Droite : 21,17%
  • Front National : 20,23%
  • UMP : 17,32%
  • PS : 16,89%
  • Divers gauche : 8,16%
  • Europe-Ecologie-Les Verts : 2,13%
  • Front de Gauche : 1,59%
  • UDI : 0,28%

SECOND TOUR :

  • Union de la Droite : 33,64%
  • UMP : 27,22%
  • PS : 16,82%
  • Front National : 11,85%
  • Divers droite : 7,58%
  • Union de la Gauche : 2,89%

- ESSONNE (91) : 21 cantons (soit 42 conseillers départementaux à élire)
Situation avant les élections départementales de 2015 : La gauche a 26 sièges, la droite en a 16. Le conseil général de l’Essonne est présidé par Jérôme Guedj, membre du Parti Socialiste.
Situation après les élections départementales de 2015 : La droite a 30 sièges, le gauche en a 12, le FN n’en a aucun. Le département bascule à droite.

PREMIER TOUR :

  • Union de la Gauche : 28,34%
  • Front National : 22,71%
  • UMP : 17,07%
  • Union de la Droite : 14,51%
  • Front de Gauche : 4,81%
  • PS : 3,14%
  • Modem : 0,50%

SECOND TOUR :

  • Union de la Gauche : 35,03%
  • UMP : 23,04%
  • Union de la Droite : 20,82%
  • Front National : 11,72%
  • PS : 4,21%
  • Debout la France : 2,90%
  • Divers droite : 2,27%

- HAUTS-DE-SEINE (92) : 23 cantons (soit 46 conseillers départementaux à élire)
Situation avant les élections départementales de 2015 : La droite a 29 sièges, la gauche en a 16. Le conseil général des Hauts-de-Seine est présidé par Patrick Devedjian, membre de l’UMP.
Situation après les élections départementales de 2015 : La droite a 38 sièges, la gauche en a 8, le FN n’en a aucun. Le département reste à droite.

PREMIER TOUR :

  • Union de la Droite : 30,84%
  • PS : 16,43%
  • UMP : 13,85%
  • Front National : 12,89%
  • Front de Gauche : 5,28%
  • Divers gauche : 5,26%
  • Divers droite : 4,97%
  • Europe-Ecologie-Les Verts : 3,47%
  • Modem : 0,42%
  • UDI : 0,37%

SECOND TOUR :

  • Union de la Droite : 40,89%
  • PS : 27,72%
  • UMP : 15,25%
  • Front de Gauche : 5,76%
  • Union de la Gauche : 4,20%
  • Divers droite : 2,98%
  • Divers gauche : 2,22%
  • Front National : 0,98%

- SEINE-SAINT-DENIS (93) : 21 cantons (soit 42 conseillers départementaux à élire)
Situation avant les élections départementales de 2015 : La gauche a 29 sièges, la droite en a 11. Le conseil général de la Seine-Saint-Denis est présidé par Stéphane Troussel, membre du Parti Socialiste.
Situation après les élections départementales de 2015 : La gauche a 24 sièges, la droite en a 18, le FN n’en a aucun. Le département reste à gauche.

PREMIER TOUR :

  • Union de la Gauche : 20,49%
  • Front National : 20,19%
  • Front de Gauche : 15,45%
  • Union de la Droite : 13%
  • UMP : 9,87%
  • PS : 7,68%
  • UDI : 5,38%
  • Divers gauche : 4,31%

SECOND TOUR :

  • Union de la Gauche : 26,47%
  • Union de la Droite : 16,52%
  • UMP : 14,16%
  • Front de Gauche : 13,52%
  • PS : 12,46%
  • UDI : 7,51%
  • Front National : 4,07%
  • Divers droite : 3,47%
  • Parti communiste : 1,83%

- VAL-DE-MARNE (94) : 25 cantons (soit 50 conseillers départementaux à élire)
Situation avant les élections départementales de 2015 : La gauche a 31 sièges, la droite en a 18. Le conseil général du Val-de-Marne est présidé par Christian Favier, membre du Parti communiste français.
Situation après les élections départementales de 2015 : La gauche a 28 sièges, la droite en a 20, le FN n’en a aucun. Le département reste à gauche.

PREMIER TOUR :

  • Union de la Droite : 33,33%
  • Front National : 17,21%
  • Front de Gauche : 16,98%
  • Union de la Gauche : 10,44%
  • PS : 7,95%
  • Europe-Ecologie-Les Verts : 6,21%
  • Divers gauche : 3,56%
  • Divers droite : 3,24%

SECOND TOUR :

  • Union de la Droite : 49,83%
  • Front de Gauche : 23,19%
  • Union de la Gauche : 14,13%
  • Front National : 6,61%
  • PS : 2,28%
  • Divers droite : 2,01%
  • Divers gauche : 1,95%

- VAL-D’OISE (95) : 21 cantons (soit 42 conseillers départementaux à élire)
Situation avant les élections départementales de 2015 : La droite a 21 sièges, la gauche en a 18. Le conseil général du Val-d’Oise est présidé par Arnaud Bazin, divers droite.
Situation après les élections départementales de 2015 : La droite a 32 sièges, la gauche en a 10, le FN n’en a aucun. Le département reste à droite.

PREMIER TOUR :

  • Front National : 24,78%
  • UMP : 24,68%
  • PS : 23,08%
  • Union de la Droite : 7,95%
  • Front de Gauche : 5,36%
  • Europe-Ecologie-Les Verts : 5,26%
  • Divers gauche : 4,39%
  • Modem : 0,15%
  • UDI : 1,01%

SECOND TOUR :

  • UMP : 39,94%
  • Front National : 24,18%
  • PS : 20,44%
  • Union de la Droite : 15,44%


Les principaux domaines de compétence du conseil général sont :
- Dans les aides sociales. C’est le département qui gère toutes les dépenses liées au RSA, à la protection de l’enfance, à la gestion des établissements médico-sociaux, à l’aide aux personnes âgées ou handicapées et au programme de santé type campagne de vaccination.

- Dans les transports. Le département finance notamment les cars scolaires. Il s’agit également des routes départementales et des routes nationales d’intérêt local.

- Dans l’éducation. Le conseil général gère la construction, l’entretien, le fonctionnement des collèges et la rémunération du personnel non enseignant.

- Au niveau de l’environnement et du tourisme, le département organise les itinéraires de promenades et de randonnées.

- En ce qui concerne la sécurité, le conseil général s’occupe de la gestion des services d’incendie et de secours.

Côté culture, les bibliothèques, musées et archives départementaux sont aussi dans le giron du conseil général. Enfin le département agit dans le domaine du développement local en aidant des associations, des entreprises par le biais d’octroi de subventions.


RÉSULTATS 2011
En voix, en sièges et même en départements, la gauche progresse au soir du second tour des élections cantonales. Selon les dernières estimations du ministère de l’Intérieur, le PS recueille 35,7% des voix dimanche, devant l’UMP (20,16%), tandis que le Front national, présent dans 400 cantons, en a récolté 11,7%. La gauche contrôle au moins 60 départements.

En Ile-de-France, aucun sortant ou challenger n’avait été élu au premier tour. Il y avait donc un second tour dans tous les cantons renouvelables.
Cinq départements sur huit (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Essonne, Val-d’Oise et Seine-et-Marne), sont à gauche à l’issu du 2eme tour, contre 6 auparavant. Le Val d’Oise a bousculé à droite et l’UMP a réussi à conserver les Hauts-de- Seine et les Yvelines.
Le FN n’a obtenu aucun siège. Le parti de Marine Le Pen, état pourtant en lice dans une quarantaine de cantons.

Dernière modification : lundi 30 mars 2015, par Adele, Jean, photographe http://www.interieur.gouv.fr

Dans la même rubrique : Politique, Paris ...

Publiez votre avis, commentaire ou question


  • Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...
Qui êtes-vous ?