Florent Pagny : Nouvel album 2013 ’Vieillir avec toi’

14 juin 2015 par Jean

Le coach de The Voice a sorti en novembre 2013 son nouvel album Vieillir avec toi, entièrement composé par Calogero. Un premier extrait intitulé Les Murs porteurs avait été dévoilé en juin.

Accès direct : Notre critique - La pochette du CD - Le concept de l’album - Le clip du single

Depuis les années 1990, Florent Pagny s’adonne totalement à sa passion pour la musique et le chant. A tel point qu’il sort chaque année un nouvel album. Cette productivité rare s’est encore intensifiée dans la décennie suivante, avec des opus publiés parfois à quelques mois d’intervalle. Se sont ainsi succédé dans les bacs : Ailleurs Land (2003), Baryton (2004), Baryton, l’intégrale du spectacle (2005), Abracadabra (2006), Pagny chante Brel (2007), De part et d’autre (2008), C’est comme ça (2009), Tout et son contraire (2010)...

Après Baryton, Gracias a la vida (2012) et alors qu’il enregistre une nouvelle saison de l’émission The Voice dans laquelle il officie au poste de "coach", le chanteur propose un quinzième et nouvel album le 4 novembre 2013. Il porte le nom de Vieillir avec toi. Si une collaboration pour le moins surprenante avec le producteur RedOne (Lady GaGa, Jennifer Lopez) avait été évoquée, le projet a changé de nature depuis. L’ensemble des dix titres a été composé par Calogero, qui après l’expérience réussie de Châtelet-Les Halles s’était juré de travailler à nouveau pour Florent. Pour les textes, l’interprète de Si seulement je pouvais lui manquer a notamment sollicité Marc Lavoine et Lionel Florence.
Un premier extrait intitule Les Murs porteurs a été dévoilé le 17 juin. Au mois d’octobre, c’est On sera là qui a pris le relai. Dès sa sortie, Vieillir avec toi se place en tête des ventes d’albums en France, détrônant même Stromae ! Promu lors de la tournée Vieillir ensemble, l’opus s’écoule à plus de 500 000 exemplaires en France, en dix mois. Un succès qui en dit long sur la complicité qui unit l’artiste et son fidèle public... A noter qu’une réédition de l’album sortira le 8 décembre 2014.

Achetez ici l’album Vieillir avec toi de Florent Pagny

Notre critique
1. Les Murs porteurs : Cette belle et élégante chanson donne le ton de l’album. C’est d’amour et d’affect qu’il sera question tout au long de ces dix morceaux de variété. Ici, Pagny nous invite à nous reposer sur nos proches (nos "murs porteurs") dans les moments difficiles.


2. Combien de gens : Après une introduction qui fait penser au Vent nous portera de Noir Désir, Calogero déroule une composition originale et enlevée, en net contraste avec le texte désenchanté écrit par Marc Lavoine. Si un couple est bien au centre du récit, les amoureux évoluent dans un monde de “vies déchirées", de "plages bétonnées" et d’"enfants malheureux".
3. Vieillir avec toi : "Moi, je veux vieillir avec toi. C’est mon plus beau rêve ici-bas", chante Florent dans cette déclaration d’amour dont l’instrumentation rappelle la pop anglo-saxonne des années 60. Agréable.
4. Le Soldat : C’est une page sombre de l’Histoire qui nous est contée dans cette chanson. Le héros est assis dans une tranchée, en train décrire une dernière lettre à son "Augustine" alors que les corps s’amoncellent et que ses chances de survie s’amenuisent à chaque couplet. Le rythme guilleret choisi fait sans doute écho aux souvenirs heureux que le soldat se remémore pour se redonner un peu de courage. C’est bouleversant.
5. Après nous : Comme Vieillir avec toi, Après nous offre un refrain sautillant et gai, dans une veine white soul 60’s. C’est aussi rétro que rafraichissant. Le texte quant à lui est signé Lionel Florence et souligne le côté éphémère de notre passage sur Terre.
6. Parle : Ici encore, pas de performance vocale, mais une interprétation touchante. Celle d’un père qui invite son enfant à lui confier ses maux. Une petite pépite pop.
7. Condoléances : Dans cette ritournelle, le chanteur fait le bilan de ses actions passées, erreurs ou regrets. Amusant.
8. On sera là : Guitare, tambour, harmonica… on imagine bien siffloter cette chanson autour d’un feu de camp. Hédonistes, ses paroles invitent à cueillir le bonheur quand il se présente, sans s’embarrasser de questions existentielles.
9. Quand on est seul en décembre : Encore une fois, la composition joyeuse de Calogero évite l’écueil du pathos que le thème abordé laissait craindre. Du coup, on s’émeut d’autant plus fort pour ces "désaimés" de décembre.
10. Souviens-toi : Notre coup de cœur. Comme Parle, Souviens-toi est la lettre d’un père à son enfant. "Souviens-toi qui tu es, d’où tu viens, où tu vas…", lui conseille-t-il. Sans atteindre l’émotion du Je lui dirai de Céline Dion – sur le même thème – cette dernière piste est incontestablement émouvante.

En résumé : Florent Pagny réussit son retour avec cet album de variété française décomplexée. Si l’interprétation est impeccable, il faut surtout souligner le travail de Calogero. Celui-ci renouvelle totalement le répertoire de son interprète avec de belles et grandes mélodies, des arrangements subtils et rétro. Le contenu du disque est resserré – 10 chansons seulement – mais il n’y a rien à jeter. Notre note : 17/20.

Pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !


Tous les messages

Améliorez la pertinence de notre contenu en donnant votre avis, en apportant un complément d'information ou une correction

Qui êtes-vous ?
Votre message
Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernière modification : par Jean - Crédit image : Barbara d'Alessandri
Vos posts
Florent Pagny semble apaisé C’est un très très bon interprète avec une voix souvent tenue. ce disque plein de douceur et d’envolées lui va a (...)

Musique