Gay Pride Paris 2016 : Le programme des soirées

13 juin 2016 par Jean

Depuis quelques éditions, les soirées organisées à Paris à l’occasion de la Gay Pride se comptent sur les doigts d’une seule main. Pas de quoi satisfaire pleinement la clientèle locale et encore moins les éventuels touristes européens ?

Découvrez ci-dessous le programme 2016 des soirées organisées dans le cadre de la Gay Pride de Paris.
Pour des infos sur le défilé qui aura lieu également samedi 2 juillet, cliquez ici.

POPLOVE VOL.2
Après Forever et Big, la société RedWolf poursuit son ascension sur la scène gay parisienne en lançant sa nouvelle soirée : Pop Love ! Original et prometteur, ce concept s’adresse à tous ceux qui ont envie de s’amuser entre amis sur de la musique pop, de la dance, des mash-ups, des remixes house et un thème différent à chaque édition autour d’une star de la chanson.
Après un lancement réussi le 26 mars 2016 avec Robin Skouteris, Andrei et Teddy J aux platines, la deuxième édition se déroule le soir de la Gay Pride parisienne. Toutes nos divas seront de la partie : Britney, Rihanna, Beyoncé, Taylor, Adèle, Céline, Whitney, Janet, Mariah, Mylène, Miley, Ariana, Katy, Gaga, Lana, Sia...

Samedi 2 juillet 2016, de 23h45 à 6h
Le Yoyo – Palais de Tokyo
13 avenue du Président Wilson, 75016 Paris

WET FOR ME
Après une "before" organisée par Barbi(e)turix au Bar à Bulles de La Machine, la soirée lesbienne Wet for Me démarrera à 22h. Les organisateurs annoncent même "la plus grande soirée lesbienne de France" avec Princess Century live, Ena Lind dj set, C.L.I.T. live & dj set, Rag dj set, Nari Fshr dj set, Sara Zinger dj set, Fils de Venus dj set, Jardin live.
Entrée : 12 à 16 euros (préventes conseillées)

Samedi 2 juillet 2016, de 19h à 6h
La Machine du Moulin Rouge
90 bd de Clichy, 75018 Paris

REVOLUTION PRIDE
Pour la première fois, suivez le char du Gibus Club à l’occasion de la Marche des Fiertés puis embarquez pour 12h de clubbing non stop autour d’un line-up d’exception ! Au programme : cinq DJ (Andrei, Aurel Devil, Lucy Ward, Sebastien Reyes, John Dixon), 15 performers, une "loveroom", une terrasse, et François Sagat qui sera parmi nous afin de promouvoir la marque Kick Sagat. Entrée : 20€ en prévente (hors frais de location) / 25€ sur place / 20€ à partir de 6h du matin.

Samedi 2 juillet 2016, de 23h45 à midi
Gibus Club
18 rue du Faubourg du Temple, 75011 Paris

A LIRE AUSSI :
- La date de la prochaine Gay Pride de Paris
- Gay Pride : Le parcours du défilé à Paris
- Gay Pride de Paris : Les revendications de cette édition
- Gay Pride : L’histoire de la Marche des Fiertés



SOIRÉES 2015

FOREVER BAYWATCH
Forever revient à Paris pour une spéciale Gay Pride 2015 avec le thème "Forever Baywatch, Alerte à Malibu" le samedi 27 Juin 2015 ! Sortez vos maillots de bains, nos sauveteurs Baywatch seront là pour prendre soin de vous. Le Redlight sera dans une toute nouvelle configuration pour l’occasion, avec les deux salles qui vibreront sur le même son.
Côté musique justement, attendez-vous à du lourd avec DJ Kingstone Paris, Tomer Maizner, Thiago de Oliveira, et surtout Maya Simantov, la chanteuse et muse d’Offer Nissim, qui interprétera ses plus grands titres sur scène dont le fameux Everybody Needs a Man ! Préventes ici.

Samedi 27 juin 2015, à partir de 23h30
Le Redlight
34 rue du départ, 75015 Paris

SCREAM "VEGAS" - HOUSE OF PRIDE
Depuis plus de 10 ans, Scream est à l’origine de quelques uns des grands événements gay à Paris. Au programme de cette soirée : 3 ambiances, dans 3 espaces disposant chacun d’un bar. Aux platines : Nicolas Nucci, Tommy Marcus, Aurel Devil, Sebastien Triumph et Michael Marx. Surtout, la guest star n’est autre que le DJ et producteur espagnol Carlos Gallardo. D’Ibiza à Tel Aviv, chacune de ses dates est un rendez-vous à ne pas manquer. Il s’est associé à Rebeka Brown ou encore Peyton pour ses compositions dont Desert Rose qui est devenu un véritable hymne gay !
La soirée sera suivie à 6h30 de l’after Rouge "Pride Edition", au Théâtre Rouge (75009). Préventes au restaurant le Who’s (18 rue st Merry) ou à la boutique Abraxas (9 rue st Merry).

Samedi 27 juin 2015, à partir de 23h45
Le Gibus
18 rue du faubourg du Temple, 75011 Paris

PAPA PRIDE TEA DANCE
Eliad Cohen organise sa Papa Party à Paris deux fois par an. Insuffisant ? Eh bien voilà une édition supplémentaire, spécialement pour la Gay Pride ! Rendez-vous ainsi le dimanche 28 juin 2015 au Yoyo (Palais de Tokyo), en mode "tea dance".
A partir de 18h, une rétrospective en image reviendra sur les droits acquis par les communautés homos à travers le monde. Ce cocktail privé (avec open bar) sera accessible sur invitation ou via des tickets limités. La soirée débutera à 20h, avec aux platines des DJ dont les noms seront dévoilés prochainement.
Entrée : 18€ (26€ avec le cocktail).

Dimanche 28 juin 2015, de 18h à 2h
Le Yoyo – Palais de Tokyo
13 avenue du Président Wilson, 75016 Paris

UNDER T-PARTY SPECIAL PRIDE
Après avoir débuté comme DJ en Province, Jean-Luc Caron rejoint la capitale en 1986 et fréquente alors le Palace, haut-lieu de la scène clubbing parisienne. Après deux saisons passées à Ibiza, au contact des plus grands organisateurs de soirées, il travaille sur un nouveau concept : Fluid.
Jean-Luc lancera également les soirées Roxy Rocky et Man Machine avant de réellement faire date dans l’histoire du clubbing gay parisien avec Under. En avril 2004, il fait ainsi le pari d’une nouvelle "after party" ouvrant le dimanche matin au Club 79, lieu jusqu’alors davantage connu pour ses soirées rétro. En l’espace de quelques mois, l’événement sera élu "Meilleure soirée gay parisienne".
Line-up : Elad Navon (Beef, Tel-Aviv), John Dixon (Under, Paris)

Dimanche 28 juin 2015, de 10h à 18h
Club 79
22 rue Quentin Bauchard, 75008 Paris

Tous les messages

  • Moi aussi, je suis un homo et gay (tous les homos ne sont pas gays) et je suis contre TOUS LES MARIAGES pour commencer. Le mariage est une institution en faillite, il suffit de voir comment ça se marie et ça se divorce vite fait, alors pourquoi les homos veulent entrer dans un bateau qui coule ? Le PACS est largement suffisant, donc PACS POUR TOUS, homos et hétéros.

    Je suis aussi de l’avis qu’un enfant a droit de connaître sa mère ou son père biologique, même s’il est enfant d’un homo ou d’une lesbienne. Je dis d’un homo et d’une lesbienne, pas 2 homos ou 2 lesbiennes. Un seul père, une seule mère et s’il autre moitié du couple veut aussi participer en tant que parrain ou marraine, tant mieux, mais il ne faut pas trop pousser. Le monde va devenir de plus en plus difficile à vivre, le terrorisme, les guerres, les famines, les révolutions et les catastrophes s’approchent et je n’aimerais pas être un fils de 2 homos ou 2 lesbiennes. Gare aux prochaines étoiles jaunes dans les camps. L’Histoire peut toujours se répéter, ne vous voilez pas la face. Déjà que nous avons vu des homos se faire couper la tête ou se faire jeter du haut des immeubles au Moyen Orient... c’est juste le début, les prophéties des grands sages de l’antiquité ne sont pas que du blabla.
    Un homme ou une femme célibataire en France pouvait toujours adopter un enfant et l’élever comme père ou mère célibataire, à partir d’un écart de 16 ans entre l’adopté et l’adoptant. Alors pourquoi cet extrêmisme de vouloir avoir un enfant de son propre sang avec deux pères ou deux mères ? Ces homos-là sont en train de creuser leur propre tombe. Arrêtez pendant qu’il est temps.

    Répondre

  • Je suis gay et j’ai honte de l’Inter LGBT.
    Un enfant ne s’achète pas, un ventre ne se loue pas, et la loi du mariage pour tous est une honte telle qu’elle est votée avec des extrémistes LGBT (socle juridique pour une égalité homme femme > un enfant a le droit de connaître sa mère et son père > il y a un référent masculin dans la PMA médicale). Deux Mamans ok avec un papa sur le papier, deux papas ok avec une maman sur le papier. > L’EGALITE des DROITS. « Un acte de naissance c’est la filiation » > c’est un homme et une femme !!
    L’ homoparentalité : c’est OUI. (co-parentalité)
    La haine et les extrémistes de l Inter LGBT : c’est NON.
    KIDS RIGHTS TOO ; dire cela est de l homophobie ? Je suis gay et je ne lache rien

    Répondre

    • Vos pouvez arrêter de polluer le site par vos interventions, on a bien compris votre message

      J’ai soutenu la loi pour le mariage pour tous et l’adoption pour les couples gays et je soutiens la PMA pour les lesbiennes

      Je ne soutiens pas la GPA surtout tant qu’on aura pas tranché le débat sur la rémunération VS indemnisation des mères porteuses

      Le monde gay n’est pas monolithique, on a tous des avis différents sur des sujets alors arrêtez de vous ériger en exception

      Après que vous soyez masochiste et en manque d’amour propre au point de voter FN, ça vous regarde, à titre personnel en tant qu’homosexuel de couleur, ce parti n’aura jamais mon vote

    • Bonjour Christophe, je partage entièrement ton avis sur le sujet.
      Je suis lesbienne.
      Tout enfant à droit à une filiation, et je trouve scandaleux et égoiste qu’on lui impose le manque d’un père ou d’une mère.
      Tôt ou tard l’enfant sera amener à se poser la question sur ses origines et donc connaitre le parent manquant.
      Letizia

Améliorez la pertinence de notre contenu en donnant votre avis, en apportant un complément d'information ou une correction

Qui êtes-vous ?
Votre message
Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernière modification : par Jean - Crédit image : www.pariscircuitparty.com / www.scream-paris.com