Parcs et jardins, Paris 1er

Le jardin des Tuileries

Le Jardin des Tuileries est le plus ancien et le plus vaste des jardins de la capitale. Créé en 1664, il offre une superficie de 280 000 m2, qui prolonge le Palais du Louvre jusqu’à la Place de la Concorde, suivant les arcades de la rue de Rivoli. Il est entouré de musées, celui de l’Orangerie, du Jeu de Paume et bien sûr du Louvre.

C’est un jardin très plaisant, où l’on trouve des kiosques où se rafraîchir ou manger, dans un cadre bucolique, accueillant des manèges, un labyrinthe de buis, des sculptures, ainsi que plusieurs bassins, dans lesquels les enfants peuvent jouer avec des voiliers ou de petits bateaux à moteur, comme au Jardin du Luxembourg. Ils disposent d’ailleurs de bien d’autres aires de jeux, avec trampoline (payant), promenades en poney, vente de friandises, et bien sûr, la fête foraine, qui s’invite chaque été, rehaussée d’une grande roue, scandaleusement perpendiculaire à la Grande Perspective. Pas moins de 3000 chaises, caractérisées par leur couleur verte, attendent les promeneurs qui peuvent s’y reposer, surveiller leur progéniture ou admirer les 60 000 bulbes en fleurs au Printemps.

UN PEU D’HISTOIRE

A partir de 1564, la reine Catherine de Médicis fait commencer la construction d’un palais à l’ouest du palais du Louvre. Les travaux sont menés par Philibert de l’Orme, puis Jean Bullant. Le nom du Palais provient des anciennes fabriques de tuiles qui occupaient cet emplacement.

Sous Henri IV, une orangerie et une magnanerie (établissement destiné à l’élevage de vers à soie) sont ajoutés. C’est la première fois qu’un bâtiment de ce type est construit en France.

Le château est relié en 1608 à la Grande Galerie du Louvre par le pavillon de Flore. Enfin, de 1659 à 1666, Louis Le Vau prolonge le château des Tuileries vers le nord jusqu’au pavillon de Marsan (symétrique du pavillon de Flore). La composition est enfin achevée.

Enfin, au XIXe siècle, deux pavillons enrichissent le jardin des Tuileries : l’Orangerie en 1853, et le Jeu de Paume en 1861.

LE JARDIN

A l’origine, le jardin est dessiné à l’italienne, dans la tradition du XVIe siècle. Il est composé de quadrillages réguliers et de parterres variés. Une fontaine, une ménagerie, une orangerie et une grotte décorée par Bernard de Palissy ornent le jardin.

En 1664, Louis XIV et Colbert chargent André Le Nôtre de redessiner le jardin. Le Nôtre perce dans l’axe du palais une allée centrale rythmée par un bassin rond (côté est) et un bassin octogonal (côté ouest). Le jardin fait construire deux grandes terrasses, la terrasse du bord de l’eau (côté Seine), la terrasse des Feuillants (côté de la future rue de Rivoli). Enfin deux rampes en fer à cheval sont ajoutées à l’extrémité ouest du jardin : elles permettant d’accéder aux deux terrasses. De ces terrasses, on jouit d’une vue vers la ville et vers la campagne (Invalides, colline de Meudon, Saint-Cloud et Chaillot).

En 1997, le jardin des Tuileries est restauré par Louis Benech, Pascal Cribier, François Roubaud et Jacques Wirtz. Il est agencé dans la tradition classique.

Découvrir les jardins dessinés par André Le Nôtre en Ile-de-France.

UN MUSEE DE SCULPTURE A CIEL OUVERT

Aujourd’hui, le jardin offre au visiteur un véritable musée à ciel ouvert de la sculpture, de la période classique jusqu’ au XXe siècle. On peut y voir des statues de Coysevox, Carpeaux, Rodin, mais aussi des œuvres modernes de Germaine Richier, Louise Bourgeois, Alberto Giacometti, Jean Dubuffet, Henry Moore, Bustamante, etc.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Horaires : Avril-Mai : 7h-21h / Juin-Août : 7h-23h / Sept-Mars : 7h30-19h30. 24 et 31 décembre : fermeture à 18h30. Entrée gratuite.

A LIRE AUSSI :

Guide des plus beaux jardins de Paris

Promenades en poney à Paris

Où faire des tours de manège à Paris ?

En images

Adresse

Rue de Rivoli 75001 Paris

Dernière modification : dimanche 13 avril 2014, photographe evous
Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement notre lettre d'information sur le 1er arrondissement de Paris.
Dernière modification : dimanche 13 avril 2014, par Adele, André Balbo, Franck Beaumont, Pauline , photographe evous
Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement notre lettre d'information sur le 1er arrondissement de Paris.

Publiez votre avis, commentaire ou question


  • N'hésitez pas à personnaliser le titre !
Vous pouvez publier une image ou un document - AVERTISSEMENT : Chaque internaute diffusant une photographie sur cette page s'engage à ce qu'il en soit le propriétaire des droits. Vous acceptez par ailleurs que votre image soit diffusée sur Evous.fr.
Qui êtes-vous ?

Evous 2005 - 2013 | Evous France | Evous Suisse | La dragée design | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Publicité | Contact | Nouveau lieu | Mentions légales