L’exposition Regards sur les ghettos est au Mémorial de la Shoah

par André Balbo, 10 juin 2014
Renseignements et réservations: 01 42 77 44 72
Informations pratiques: cliquez ici

Photographes juifs, soldats allemands, propagande nazie... une exposition aux regards pluriels.

Le mini-site regards-ghettos.memorialdelashoah.org propose une centaine de photos en ligne, des repères historiques et des analyses d’images.

Le Mémorial de la Shoah présente du 13 novembre 2013 au 5 octobre 2014 l’exposition gratuite "Regards sur les ghettos".

Pour la première fois en France, près de 500 photographies souvent peu connues sur les ghettos (il en exista plus de 400 dont les grands comme Varsovie, Lodz ou Kaunas), prises par des photographes juifs, des soldats allemands, des propagandistes nazis, sont exposées au public.

Beaucoup de ces photos proviennent de centres d’archives ou de collectionneurs privés.

Groupe d’hommes juifs ôtant leur chapeau devant le photographe allemand. Ghetto de Varsovie, été 1941. Photographie Willy Georg. © USHMM

Dans les territoires annexés à l’Est, dès l’invasion de la Pologne en septembre 1939, les habitants juifs sont rassemblés par l’armée allemandes dans ces ghettos rapidement insalubres. Il s’agissait de rompre les liens existant entre juifs et autres populations, réduire leur liberté de circulation, leur lieux d’habitation, bâtir leur isolement.

Ces lieux de vie forcés verront aussi des luttes, pour l’existence, et la préservation de cultures...

Les photographies montrées sont des témoignages, mais de quoi ? Tout dépendra des intentions des contextes dans lesquels elles furent faites. S’agira-t-il de propagande ou de témoignages ?

Le "temps des ghettos" fut la première étape du processus génocidaire de la population juive, conduite ensuite en 1942-1943 vers les camps d’extermination.

Elle fut documentée de façon importante (on estime que 15 000 à 20 000 photos ont été prises) orientée quand elles étaient réalisées par les photographes du ministère de la Propagande allemande, avec des visées antisémites. D’autres furent prises comme témoignages par des civils juifs ou polonais, amateurs ou professionnels. Il était pourtant alors interdit aux juifs de posséder un appareil photo... mais il fallait aussi transmettre ce qui était vécu et faire connaître la vérité.


Hans Biebow, chef de l’administration allemande du ghetto (à gauche) et un Juif interné dans le ghetto. Ghetto de Lodz, ca. 1940-1944. Photo : Walter Genewein © Musée Juif de Francfort

Les photographes juifs Mendel Grossman et Henrik Ross, à Lodz, et Georges Kadish à Kaunas décidèrent de témoigner de la destruction de leur communauté. Quelques portraits de ces photographes et des éléments qui resituent les motivations de leurs témoignages sont apportés.

Des enfants jouent au gendarme et aux voleurs. Celui de droite porte un déguisement de policier juif. Ghetto de Lodz, ca. 1940-1944. Photo Henryk Ross. Don anonyme, 2006, image tirée à partir du négatif original, reproduit avec permission, 2013 © Art Gallery of Ontario, Toronto, Canada

Deux photographes SS d’une compagnie de propagande prirent des photos en septembre 1940 dans les rues du ghetto de Lodz. Des photos prise au ghetto de Lublin illustrèrent un article antisémite publié dans Das Schwarze Korps, titré "Le Juif dans son jus". Un autre article, publié dans le Berliner Illustrierte Zeitung, agrémenté de photographies prises dans le ghetto de Varsovie, s’appela "Les Juifs entre eux", et montrait la vie des juifs prétendument dégénéré.

Pour Marie-Édith Agostini, l’objectif de l’exposition sera atteint si les gens se disent "telle photo est prise par telle personne, pour telle raison et avec te impact". C’est avec cette intention que le choix a été fait.

Corps sur les voies du tramway. L’indifférence de la foule est mise en scène par le photographe Photo Albert Cusian, PK 689 © Bundesarchiv, Bild 1011-134-0780-04/10

Cette exposition traduit les terribles étapes de la vie dans les ghettos.

Le commissariat de l’exposition est assuré par Sophie Nagiscarde et Marie-Édith Agostini.

Regards sur les ghettos, du 13 novembre 2013 au 5 octobre 2014 au Mémorial de la Shoah, niveau 1, 17, rue Geoffry-l’Asnier 75004 Paris, 01 42 77 44 72, www.memorialdelashoah.org, tous les jours sauf le samedi de 10à 18h, le jeudi jusqu’à 22h, métro Saint-Paul ou Hôtel-de-Ville. Des visites guidées gratuites de l’exposition sont proposées aux individuels les jeudis 5 et 19 décembre 2013 de 19h30 à 21h, sans réservation préalable.

***

Vous retrouverez dans l’article 2014 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2014 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Nous avons établi notre sélection, avec Paris 2014 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

En grande nouveauté, car Paris, sans la province, ne serait vraiment pas grand chose... et est loin de nous être suffisant, nous vous proposons dorénavant une vue panoramique des Expositions et Festivals en province ? 2014. Expositions et Festivals en PROVINCE de A à Z. Ou encore CALENDRIER 2014 des Expositions et Festivals en PROVINCE

Avec des déclinaisons présentant davantage de détails par villes. dans les villes suivantes :
- Angoulême
- Arles
- Avignon
- Bordeaux
- Dijon
- Grenoble
- Ile-de-France
- Lens
- Lille
- Lyon
- Marseille
- Metz
- Montpellier
- Nantes
- Nice
- Ornans
- Rennes
- Rodez
- Rouen, Le Havre
- Saint-Étienne
- Strasbourg
- Toulouse
- Tours

Et juste quelques expositions 2014 pour Bruxelles et Londres, Genève, Bâle...

André Balbo

sources : Visite, Mémorial de la Shoah

Voir aussi : Histoire ...


Voir aussi : Juifs ...


Voir aussi : Guerre ...


Voir aussi : Seconde Guerre mondiale ...


Dernière modification : mardi 10 juin 2014, par André Balbo, photographe Courtesy Mémorial de la Shoah
Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement notre lettre d'information sur le Marais.

Publiez votre avis, commentaire ou question


  • Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...
Vous pouvez publier une image ou un document - AVERTISSEMENT : Chaque internaute diffusant une photographie sur cette page s'engage à ce qu'il en soit le propriétaire des droits. Vous acceptez par ailleurs que votre image soit diffusée sur Evous.fr.
Qui êtes-vous ?