Manif pour tous : Nouvelle manifestation à Paris le 5 octobre 2014

par Benoît, Jean, 12 septembre 2014

Les membres de la "Manif pour tous" ne décolèrent pas. Alors que le mariage entre personnes de même sexe a été adopté, ce sont maintenant la PMA, la GPA et les fameuses "théories du genre" qui sont dans leur viseur. Prochaine manifestation à Paris : le dimanche 5 octobre 2014.

"Nous continuerons à accueillir les ministres et organiser des événements pour lutter contre la loi Taubira." Cette phrase, c’est la présidente du collectif "La manif’ pour tous", Ludovine de La Rochère, qui l’a lâché dimanche 26 mai 2013, sur BFMTV. Une idée qu’elle a répété à plusieurs reprises lors de cette journée de mobilisation nationale à Paris, qui a permis de rassembler 150 000 personnes selon la police, 1 million de manifestants selon les organisateurs. Si de nombreuses personnalités politiques, dont le président de l’UMP Jean-François Copé, ont affirmé qu’ils ne participeraient plus à des manifestations, "La manif’ pour tous" laisse donc la porte ouverte à de futures actions, même si la loi sur le mariage pour tous est désormais en vigueur. Quelles seront ces actions ? Pour l’heure, mystère.

LIRE AUSSI :
- Nos conseils pour organiser un mariage gay à Paris
- Les manifestations de la semaine à Paris


Manifestation à Paris dimanche 5 octobre 2014

La Manif pour tous ne désarme pas. Elle s’était faite plus discrète, mais c’était pour se faire mieux entendre encore dans les mois à venir... Après son université d’été organisée à Palavas-les-Flots les 13 et 14 septembre et dont l’objectif était de remobiliser les troupes, l’organisation appelle à défiler dans les rues de Paris le 5 octobre 2014. Et si le mariage gay est désormais adopté - et soutenu par une majorité de Français - d’autres combats restent à mener, comme ceux relatifs à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes, la gestation pour autrui (GPA) et l’enseignement supposé de la "théorie du genre" à l’école.


Manifestation contre le mariage gay dimanche 26 mai 2013 à Paris (article du 24 mai 2013)

La "manif pour tous" en version nationale, 3e ! Dimanche 26 mai, le collectif des opposants au mariage pour tous veut rééditer les opérations des 17 novembre 2012 et 13 janvier 2013. Certes le texte de loi est définitivement adopté et les premiers mariages de couples de même sexe seront même célébrés fin mai 2013. Il n’empêche. Les opposants au mariage des couples de même sexe se mobilisent une nouvelle fois.

Les politiques vont à nouveau se joindre au cortège : le président de l’UMP Jean-François Copé a annoncé qu’il participerait à la manifestation, mais pour la dernière fois. Il conseille désormais aux manifestants de transformer leur opposition en engagement politique... L’égérie de la lutte, Frigide Barjot, a en revanche annoncé vendredi 24 mai qu’elle ne participerait pas à cette manifestation, qu’elle organise via le collectif dont elle est la porte-parole "Manif’ pour tous". La cause : des menaces la visant et provenant de la frange extrêmiste du mouvement. Il s’agit a priori de la mouvance qui refuse toute union civile de personnes du même sexe, Frigide Barjot étant elle favorable à une union civile et non au mariage. Elle a tout de même précisé : "dans l’état actuel des choses", laissant ainsi la porte ouverte à une participation de dernière minute.

JPEG - 25.2 ko
Logo de "La Manif pour tous"

Quelle sera l’affluence ? Mystère. Depuis la mobilisation record du 13 janvier (380.000 personnes selon les chiffres confirmés par la préfecture de police), seules des manifestants régionales se sont tenues à Paris : avec une affluence équivalente à la "manif’ pour tous" de janvier le 24 mars, puis une mobilisation en baisse le 21 avril (45.000 personnes selon la préfecture de police, 270.000 selon les organisateurs) et le dimanche 5 mai (35.000 personnes à Paris selon les organisateurs, 15.000 selon la police). À quelques jours de la célébration du tout premier mariage homosexuel, a priori mercredi 29 mai, la mobilisation pourrait tout de même être d’ampleur.

ITINÉRAIRE DE LA MANIFESTATION

La préfecture de police n’a confirmé le parcours que ce vendredi 24 mai. Trois cortèges vont sillonner Paris à partir de 14h avant de se réunir place des Invalides (7e). Départs de la porte Dauphine (17e, 16e), de la porte de Saint-Cloud (16e) et de la place Valhubert (près du quai d’Austerlitz, 5e). La dispersion est envisagée par la préfecture de police à 19h30 aux Invalides.

CIRCULATION

Étant donné l’extrême diversité des parcours, la prefécture de police déconseille de se rendre à Paris entre 11h et 19h ce dimanche. L’ouest, le sud et le centre parisiens seront très perturbés. À savoir : deux des trois départs de cortèges étant donnés à proximité du périphérique, à l’ouest de Paris, cette zone risque d’être très fortement perturbée entre 13h et 15h.


Manifestation contre le mariage gay dimanche 21 avril 2013 à Paris de Denfert-Rochereau aux Invalides (article mis à jour le vendredi 19 avril)

Face à l’accélération du calendrier pour adopter la loi sur le mariage des couples de même sexe, l’opération "La manif’ pour tous" est rééditée ce dimanche 21 avril 2013 à Paris.

L’Assemblée nationale a étudié en seconde lecture le texte de loi sur le mariage pour tous dès ce mercredi 17 avril alors qu’il n’était pas attendu avant le 20 mai. Désormais, place au vote solennel le mardi 23 avril. Face à cette accélération du calendrier, le collectif "La manif’ pour tous" intensifie ses actions. Pendant toute la durée des débats, et même dès la veille, le mardi 16 avril 2013, une marche bruyante (avec sifflets, trompettes, casseroles...) se tient chaque soir, à partir de 19h, de Sèvres-Babylone (7e) à l’Assemblée nationale (7e) via l’hôpital Necker (15e).

Surtout, alors que la porte-parole du mouvement, Frigide Barjot, avait annoncé mercredi 10 avril la tenue d’une nouvelle "manif’ pour tous" à Paris le dimanche 26 mai 2013... une autre grande mobilisation va se tenir dès le dimanche 21 avril ! Où ? L’information a finalement été dévoilée jeudi 18 : départ de Denfert-Rochereau. Le reste de l’itinéraire n’a été divulgé qu’en fin de semaine car le risque d’un couac sur l’itinéraire, comme en mars avec l’interdiction de fouler les Champs-Élysées, n’était pas à exclure (lire l’article ci-dessous). À savoir : l’appel national à manifester le dimanche 26 mai à Paris lancé par le collectif "La manif’ pour tous" reste d’actualité.

PARCOURS DE LA MANIFESTATION

Après plusieurs jours d’incertitude, probablement en raison de tractations avec la préfecture de police, le trajet prévu pour la manifestation du 21 avril a été communiqué en cette fin de semaine. Point de départ du cortège : Denfert-Rochereau (14e) à 14h30. Direction les Invalides (7e) via les boulevards Raspail, du Montparnasse et des Invalides pour rejoindre la place des Invalides.

À savoir : les forces de l’ordre vont être particulièrement vigilantes à éviter que les opposants au mariage pour tous ne rencontrent les manifestants "pour l’égalité et contre l’homophobie", puisqu’un rassemblement se tient sur ce thème à 15h dans le quartier de la Bastille.

JPEG - 640.8 ko
Plan de la manifestation communiqué par les organisateurs.

Manifestation contre le mariage homosexuel dimanche 24 mars 2013 à Paris : un parcours via la Grande Armée (article mis à jour le 25 mars 2013)

JPEG - 62.3 ko
L’une des affiches diffusées par le colectif "Manif’ pour tous" en vue du 24 mars 2013.

DERNIÈRE MINUTE. La manifestation de ce dimanche 24 mars fut massive. Les organisateurs évoquant 1,4 millions de personnes dans le cortège. La préfecture de police en a recensé 300.000, soit un total légèrement moindre à la manifestation de janvier (340.000) mais tout de même très imposant. L’après-midi a cependant été marqué par de nombreux heurts, des manifestants ayant forcé les barrages de police pour entrer sur la place de l’Étoile et les Champs-Élysées, secteurs pourtant interdits d’accès par les forces de l’ordre.

POLÉMIQUE. "Dimanche #24mars, nous monterons vers les #ChampsElysées depuis la porte Maillot, par l’avenue de la Grande Armée." Un premier tweet du compte officiel de La manif’ pour tous, mercredi 20 mars au soir, l’annonçait en avant-première. Les organisateurs l’ont confirmé ce jeudi matin : ils ont trouvé un accord avec la préfecture de police pour un parcours via l’avenue de la Grande Armée (16e, 17e). La préfecture n’a pas encore communiqué sur le sujet mais elle n’a pas infirmé.

Pourquoi un itinéraire décidé à la dernière minute ? Flash-back. Les organisateurs de la "manif’ pour tous" ont publié le week-end des 9 et 10 mars l’itinéraire du cortège du 24 mars (voir le parcours ci-dessous)... Coup de théâtre jeudi 14 mars : la préfecture de police publie un communiqué avertissant les manifestants et organisateurs que les Champs-Élysées ne pourraient être investis par une manifestation de si grande ampleur. La raison : "la proximité géographique de plusieurs institutions sensibles (...) a fortiori dans le cadre du niveau rouge renforcé du plan Vigipirate actuellement en vigueur". La préfecture de police indique dans ce communiqué avoir signalé cette impossibilité de fouler les Champs-Élysées voici près d’un mois mais cela n’a pas empêché le collectif La manif’ pour tous de publier son itinéraire. De nouvelles négociations se sont tenues mardi 12 mars, soldées par un échec. Nouveau rebondissement vendredi 15 mars via un communiqué des organisateurs : "En l’absence de tout arrêté préfectoral d’interdiction, la manif’ pour tous prévue le 24 mars est autorisée." Coup de fil à la préfecture. Le service communication évoque une confusion au niveau du vocabulaire : "La manifestation est autorisée", confirme-t-on. Cependant, pour des raisons de sécurité, la préfecture maintient que le cortège ne pourra pas passer par les Champs-Élysées. Trop proche de l’Élysée... L’arrêté d’interdication a finalement été publié lundi 18 mars au soir. Les manifestants n’auront pas accès aux Champs-Élysées et aux places de la Concorde, de l’Etoile et des Invalides. La solution a donc été trouvée entre mercredi soir et jeudi matin avec ce compromis symbolique : l’avenue de la Grande Armée, Frigide Barjot aimant présenter les manifestants comme une armée populaire déterminée à se faire entendre.

CONTEXTE. La "manif’ pour tous", 3e ! Le collectif des opposants au mariage des couples de même sexe avait annoncé dès le 2 février la date de la prochaine grande mobilisation parisienne : le dimanche 24 mars. À quelques jours de l’événement, l’organisation se concrétise. Le collectif "La manif’ pour tous" a ainsi créé la polémique début mars en publiant sur son site Web des affiches très offensives, dont l’une représentant la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui porte le projet de loi, fesser un enfant avec le Code civil. Les affiches polémiques ont depuis été retirées mais cela a permis de relancer l’engrenage médiatique.

L’annonce de cette 3e manifestation, à l’époque sans itinéraire connu, est intervenue le jour de l’adoption par l’Assemblée nationale de l’article 1 du projet de loi sur le mariage homosexuel, l’article qui rend justement le mariage possible. Devant l’Assemblée, ce 2 février, 6.500 manifestants, selon le comptage de la police, étaient rassemblés pour montrer leur opposition à ce projet de loi. Le texte passe désormais au Sénat. La date de la nouvelle manifestation a justement été choisie pour précéder le vote par la Haute Assemblée, qui doit examiner le projet de loi à partir du 4 avril 2013.

Le collectif des opposants au mariage des couples de même sexe espère rassembler aussi largement que le 13 janvier 2013. 380.000 personnes, selon les chiffres confirmés par la préfecture de police, s’étaient massés sur 3 itinéraires dans Paris puis sur le Champs-de-Mars. Une mobilisation d’ampleur qui sera difficile à égaler, le débat s’étant entre temps plutôt apaisé.

Un "teaser vidéo", dans lequel on entend notamment en fond sonore un extrait de discours de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, a été publié le 10 mars.

LE PARCOURS DE LA MANIFESTATION

"La manif’ pour tous" souhaitait reprendre la formule du 13 janvier : 3 cortèges qui se rassemblent en un seul et même lieu. Le triple parcours convergeant vers Étoile a été interdit mais la formule reste globalement la même. Les manifestants vont se rassembler le long de l’avenue de la Grande Armée (17e), au niveau de la porte Maillot (16e, 17e) et sur l’avenue Charles de Gaulle (Neuilly), le cortège devant s’ébrouer sur une longue ligne droite menant à l’Arc de triomphe, même si l’accès à Étoile reste a priori interdit. Départ ? À 14h, les organisateurs invitant les manifestants à rejoindre le cortège, sur cette longue ligne droite, via La Défense ou via Dauphine (16e) et la porte de Champerret (17e) par le boulevard des Maréchaux. L’idée étant par la suite d’immobiliser la foule sur toute la largeur et la longueur de l’avenue de la Grande Armée, et éventuellement l’avenue Charles de Gaulle, pendant toute la durée de l’après-midi.

À noter : comme pour la manifestation du 13 janvier, les organisateurs utilisent un site Web dédié à l’entraide pour le transport et l’hébergement. Les manifestants venant des régions peuvent se lier aux groupes rejoignant la capitale par cars et TGV.


Manifestation contre le mariage gay à Paris le dimanche 13 janvier 2013 (article du 11 janvier 2013)

Après une première mobilisation des opposants au mariage pour tous, assez importante, le week-end du 17 novembre 2012, une seconde "manif’ pour tous" est prévue ce dimanche. La mobilisation pourrait être d’ampleur. Le million de manifestants a été évoqué...

Samedi 17 novembre, la "manif’ pour tous" avait rassemblé plus de 100.000 personnes dans l’Hexagone contre le mariage homosexuel, selon le comptage officiel obtenu par l’AFP. À Paris ? L’organisateur revendiquait la mobilisation de 200.000 manifestants, la préfecture de police en a dénombré 70.000. La manifestation du dimanche 18 novembre, à l’appel de Civitas (mouvement politique inspiré par la doctrine sociale de l’Église : lire l’article ci-dessous) avait en revanche plus fait parler d’elle pour les violences qui l’ont émaillée.

Dimanche 13 janvier 2013, la mobilisation pourrait prendre une toute autre ampleur. Et elle sera unitaire dans le sens où tous les mouvements manifestent le même jour. Mais Civitas a finalement encore choisi de faire bande à part en partant de la place Pinel. La "manif’ pour tous", mouvement médiatisé par Frigide Barjot, se divise elle en 3 cortèges se rejoignant sur le Champ de Mars (7e). Alain Escada, président de Civitas, explique dans une tribune se désolidariser de l’initiative de Frigide Barjot de faire participer un "char gay" à la manifestation. Malgré cette division, la mobilisation devrait être très importante.

Un million de manifestants, est-ce crédible ? Cette affluence record a été évoquée en référence à la manifestation des "défenseurs de l’école libre" à Paris le 24 juin 1984. S’il est impossible de faire des pronostics fiables, le million de manifestants reste difficile à atteindre et même les organisateurs se gardent d’évoquer clairement tout objectif chiffré. Mais la préfecture de police prévoit l’une des plus grandes affluences de ces dernières années et promet un dispositif de sécurité renforcé.

Cette ultime mobilisation, deux semaines avant le passage (théorique) du texte de loi sur le mariage et l’adoption des couples de même sexe devant le Parlement, lancera le dernier "duel" des pro et des anti mariage pour tous. Une manifestation des partisans de l’égalité des droits des homosexuels se tiendra à Paris le 27 janvier 2013.

À noter : le président de l’UMP Jean-François Copé a appelé "les militants et les sympathisants de l’UMP à être des acteurs clés de cette mobilisation". L’UMP mobilise activement ses militants afin qu’ils se joignent aux cortèges. Un appel qui, à droite, divise. Dans un tribune conjointe parue mi-décembre 2012 dans le JDD, Chantal Jouanno, de l’UDI, et Franck Riester, de l’UMP, ouvertement favorables au mariage des couples de même sexe, estiment que "la place des élus nationaux face aux débats sociétaux n’est pas dans la rue, ni pour s’opposer, ni pour soutenir". Quant au Front national, il a clarifié sa position lundi 7 janvier 2013 : le parti appelle à manifester dimanche... mais Marine Le Pen ne participera pas au défilé.

LES PARCOURS DE LA MANIFESTATION

Le cortège principal doit partir à 13h de la place d’Italie (13e). Il concerne les habitants de Paris centre et Est et les manifestants arrivant en gares de Lyon, Est, Austerlitz et Bercy. Un second cortège, destiné aux Parisiens et Franciliens du Nord-Ouest, part de la porte Maillot (17e) à 13h. Le 3e et dernier cortège, au départ de Denfert-Rochereau (14e) accueille les Parisiens et Franciliens du Sud et les manifestants arrivant par les aéroports ou gares du Nord et de Montparnasse.

Chaque cortège prend ensuite la direction du Champ de Mars (7e), où aura lieu le regroupement dans le courant de l’après-midi. Les manifestants devraient y rester pendant quelques heures puisque les organisateurs ont conseillé d’amener des "éclairages individuels" pour les "photos de nuit sur le Champs de Mars". La préfecture de police annonce elle une dispersion vers 19h.

À savoir : les organisateurs de "la manif’ pour tous" ont mis en ligne sur leur site Web des indications pour se rendre à Paris depuis la province et ont créé un site d’entraide pour prévoir l’hébergement, le babysitting, le covoiturage...

Le défilé emmené par Civitas ("mouvement politique inspiré par le droit naturel et la doctrine sociale de l’Église et regroupant des laïcs catholiques engagés dans l’instauration de la royauté sociale du Christ", lit-on sur le site Web de l’organisation) part lui aussi à 13h mais de la place Pinel (13e), non loin de l’arrêt de métro Nationale. Civitas n’a pas indiqué si sa "manifestation contre le projet de loi Taubira" doit rejoindre la "manif’ pour tous" sur le Champ de Mars.

Plan de la manifestation fourni par la préfecture de police de Paris / Les zones en couleur montrent les quartiers à éviter en voiture.

PERTURBATIONS. Outre le fait que les secteurs colorés de la carte ci-dessus soient à éviter en voiture, la Ratp a annoncé que certaines stations de métro et de RER seraient fermées (les rames ne marquent pas l’arrêt) le temps de la manifestation : Porte Dauphine, Place d’Italie et Gobelins (stations de métro aux départs des cortèges) de 11h à 17h ; Passy, Ecole Militaire et Dupleix (stations de métro aux abords du Champs de Mars) ainsi que Champs de Mars et Pont de l’Alma (RER C) de 14h à 20h.


Manifestations contre le mariage gay à Paris les 17 et 18 novembre 2012 (article du vendredi 9 novembre, mis à jour le samedi 17)

Flyer de La Manif pour tousMercredi 7 novembre, le conseil des ministres a validé le projet de loi pour le mariage pour tous, qui doit désormais passer devant le Parlement début 2013. L’avancée du processus législatif a relancé le débat. De nombreuses manifestations anti (mais aussi pro) mariage homosexuel émaillent l’Hexagone depuis un mois. Ces mouvements ont eu un fort retentissement médiatique, notamment suite au "baiser de Marseille", deux jeunes femmes ayant choisi de s’embrasser devant une manifestation de l’Alliance Vita le mardi 23 octobre.

Le week-end des 17 et 18 novembre 2012 risque d’être un point d’orgue de la lutte anti-mariage pour tous. Le samedi 17, plusieurs mouvements (Associations familiales catholiques, Fils de France, Alliance Vita, Les Tourtereaux...) s’allient pour une "Manif pour tous" dans plusieurs grandes villes de France, dont Paris. Le slogan : "Pour le mariage civil homme/femme ; pour la filiation père-mère-enfant ; contre le projet de loi de "mariage pour tous" et contre l’homophobie". Symboliquement, le cortège doit arborer les couleurs bleu, blanc et rose. Un second appel à manifester à d’ores et déjà été lancé pour le 8 décembre 2012.

Et dimanche ? La mobilisation est plus communautaire puisqu’elle répond à l’appel de Civitas, qui se définit comme un "mouvement politique inspiré par le droit naturel et la doctrine sociale de l’Église et regroupant des laïcs catholiques engagés dans l’instauration de la royauté sociale du Christ". Selon France jeunesse Civitas, d’autres associations soutiennent cet appel : les collectifs Élus locaux pour la famille, SOS tout petits, Choisir la vie, "Oui à la Famille, non à l’homofolie", Riposte catholique... À noter : si le samedi, des manifestations sont annoncées dans plusieurs villes, le dimanche, seul un cortège parisien est annoncé.

PARCOURS DES MANIFESTATIONS

Samedi 17 novembre : départ du cortège place Denfert-Rochereau (14e) à 14h30. Direction ensuite place Vauban (7e), probablement via les boulevards Raspail, Montparnasse et des Invalides. L’itinéraire parisien est annoncé comme "adapté aux familles".

Dimanche 18 novembre : rassemblement devant le ministère de la Famille (14 avenue Duquesne, 7e) à partir de 14h30. Les manifestants ayant répondu à l’appel de Civitas prendront ensuite la direction de l’Assemblée nationale (7e). Voici le parcours selon la préfecture de police : rue Eblé, boulevard des Invalides, place Léon Paul Fargue, rue de Sèvres, place Le Corbusier, boulevard Raspail, rue du Bac puis rue de l’Université.

CONTRE-MANIFESTATIONS : plusieurs collectifs pro-mariage ont appelé à des "contre-manif" au départ des cortèges des 17 et 18 novembre.

Voir aussi : Homosexualité ...


Voir aussi : Débats publics ...


Voir aussi : Manifestations ...


211 commentaires

    0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100

  • Manifestations contre le mariage gay à Paris : une suite ?
    11 septembre 2013 15:37

    C’est bien, les mois passent mais les rancœurs persistent à ce que je vois. Je trouve tout de même sectaire de ne pas laisser deux homosexuels avoir accès au mariage. Bon d’accord, pour un enfant il faut un papa et une maman, mais vaut-il mieux des parents hétéros qui tabassent leurs gosses (parce que ça on en entend parler très souvent, alors venez pas me dire que ce n’est pas vrai) ou un couple d’homos qui veulent adopter et qui même s’ils sont du même sexe donneront à cet enfant tout l’amour qu’il réclame ?

    Alors, que répondre à ça ?


    Et si tu t’en branle de jouer au poker avec des homos ou des hétéros, eh bien sache que tu es le bienvenu, tu pourras taper la carte sur le web, faire des rencontres, et tout et tout.


    Et si t’aimes pas les homos, eh bien on s’en fout, tu peux venir jouer quand même parce que sur le net, tu pourras les plumer ou te faire plumer par eux, et ça aussi c’est drôle. Alors, t’aime le poker en ligne, viens jouer au poker et fais flamber le brelan, la double paire (pour homo et hétéro) ou la quinte Flush

    Répondre

  • Manifestation contre le mariage gay dimanche 26 mai 2013 à Paris
    22 mai 2013 07:56, par Brennus

    Cette mascarade ("Le mariage pour tous") vise l’ouverture à l’adoption par deux représentants du même sexe. Pas autre chose, puisque le fameux PACS leur offrait des droits pas juridiquement inférieurs. Que les auteurs de cette loi reconnaissent leur dangereuse hypocrysie.

    Répondre

  • Manifestation contre le mariage gay dimanche 26 mai 2013 à Paris
    10 mai 2013 19:13, par brennus

    Ce mouvement de contestation perturbe le Français. Au point que même si sur le fond il est d’accord avec le mouvement de Frigide Barjot, il préfère quand même se soumettre à la loi Taubira. Doucement, tranquillement. De crainte d’être taxé de rétrograde, d’intolérant voire de "facho" (Lire plus bas le pavé ridicule et grossier de nadirauzenith). A ce propos, une confidence : le Fascisme est définitivement mort avec Mussolini. Mais rien n’y fait, on n’emploie le terme à qui mieux-mieux, dès que vous évoquez l’ordre, la discipline, le respect. Substantifs dont la France à pourtant bien besoin. Dans ce pays, pour être moderne, il faut faire n’importe quoi : circuler en patinette à soixante balais passés, repeindre la Joconde façon Marcel Duchamps ou encore unir des représentants du même sexe... Le "Moderne" empereur Néron n’avait-il déjà pas l’intention de faire évoluer les moeurs ? En épousant son cheval ? Pourtant, il semblerait bien qu’il n’est jamais été suivi par aucun de ses illustres successeurs. La loi par nature ne peut être uniformisée. Une loi simplifiée devient une anti-loi. La loi s’adapte à l’image de la diversité des populations. Un détenu a t-il les mêmes droits, exactement les mêmes que ceux d’un fonctionnaire ? Un enfant a t-il exactement les mêmes droits qu’un adulte ? Un immigré a t-il les mêmes droits qu’un ressortissant Français Lambda ? La loi doit continuer à être débattue ou corrigée ou améliorée pour répondre aux éxigences juridiques de la Société. Mais en aucun cas reculer en prônant le même droit pour tous. Car en l’espèce, le législateur s’est déjà largement creusé pour instutuer le fameux PACS. A la lecture de ce com, j’espère qu’au moins Mr Richet Jean-Claude (Lire plus bas) daignera revoir sa copie (Avant de la rendre à la hâte, comme il l’a déjà fait à plusieurs reprises, aux hôtes de ce site).

    Répondre

  • Manifestations contre le mariage gay dimanches 5 et 26 mai 2013 à Paris
    22 avril 2013 13:23, par richet jean claude

    Même si des Français s’opposent au mariage gay et descendent dans la rue,’c’est leur affaire,mais ce n’est pas le peuple Français dans son entier qui adhère à votre cause que je trouve profondément exagérée...à ce moment là accordez aux gais les mêmes droits sans passer par le mariage en matière de succession,que dites vous de ça ??je vous rappelle qu’il n’y a pas de sous population qui doit etre exclut des droits les plus élémentaires.

    Répondre

  • Manifestation contre le mariage gay dimanche 21 avril 2013 à partir de Denfert-Rochereau à Paris
    19 avril 2013 22:08, par tartiflette

    Moi président ! et blabla et blabla
    pendant que les gens sont dans la rue pour les manifestation contre ou pour le mariage des homosexuels, nous oublions le problème des retraites qui ne sont pas toujours pas revenues à 60 ans comme il l’avait promis à quand les manifestations pour ce sujet car nous sommes tous concernés

    Répondre

  • Manifestation contre le mariage gay dimanche 21 avril 2013 à partir de Denfert-Rochereau à Paris
    19 avril 2013 21:49, par patricck

    Paris LGBT et hétéros on a droit aussi ou bien Paris n’est-il que LGBT ?

    Répondre

  • Manifestation contre le mariage gay dimanche 21 avril 2013 à partir de Denfert-Rochereau à Paris
    19 avril 2013 19:57, par jank’s

    Oui au mariage pour tous

    Répondre

  • Manifestation contre le mariage gay dimanche 21 avril 2013 à partir de Denfert-Rochereau à Paris
    19 avril 2013 16:30, par HENOCQUE Jeanne

    19 04 2013

    bonjour
    je participerai à cette marche,d’abord parce que je suis contre le projet de Madame Taubira qui refuse d’entendre et ne nous respecte en aucun cas.
    Elle a réussi à diviser la France en 2 !
    J’ai noté que le départ est à 14h30 de DENFERT ROCHEREAU.Merci de me prévenir si vous avez d’autres précisions.Evitons les extrémismes.

    Répondre

  • Manifestation contre le mariage gay dimanche 21 avril 2013 à Paris
    18 avril 2013 10:05, par guibert

    Bonjour,

    Je souhaite participer a nouveau a la manifestation du dimanche 21 avril a paris contre le mariage gay.
    Quand serons nous informer du lieu du RV et du parcours.
    Merci a l’avance de votre reponse.

    Répondre

    • Réponse : 18 avril 2013 10:20, par Benoît Léty / Evous

      L’organisation n’a toujours rien communiqué. Elle est probablement en train de se mettre d’accord avec la préfecture de Paris.

  • Manifestation contre le mariage gay dimanche 26 mai 2013 à Paris
    10 avril 2013 18:29, par richet jean claude

    A la seconde ou l’on marque son opposition à un sujet sociétal ou autre et descendre dans la rue,c’est marquer de son refus et imposer à l’autre sa manière de vivre selon une certaine conformité,ordre établi ou prosélytisme...La société civile évolue...ce n’est pas par ce que quelques milliers de gens sont dans la rue pour manifester,qu’ils représentent le peuple dans son ensemble.Et dans bien des cas avec ces débordements d’agressivité et de bêtise.D’autres pays on voté cette liberté de mariage pour tous...pas de cataclysme annoncés pas les inquisiteurs digne d’un autre age ne c’est produit.

    Répondre

    • Réponse : 21 avril 2013 01:09, par Etienne

      Cher Jean-Claude,
      Pas de cataclysme en Nouvelle Zélande, en Argentine, au Canada, en Angletterre ?
      Mais voyez-vous, ou peut-être que vous ne le voyez pas ;o), ces pays qui ont fait de cette farce ("mariage homo") une loi, ont déja sombré dans l’ultralibéralisme (social et économique).
      Et bien la France, que cela plaise ou non, ne suivra pas ce chemin. Le peuple français ne se laissera pas emporté par ce courant libertaire.
      Le peuple français, intrépide et frondeur, a bien souvent montré sa capacité à changer le cour de l’histoire. La Nation française est profondement attaché à la liberté mais pas à la liberté de faire n’importe quoi. Nous ne sommes pas des américains ou des anglosaxons.
      Et la catholique Espagne me direz-vous ? Cette société espagnole qui est morte, emporté par le libéralisme économique et social, a adopté la farce "mariage homo" pour en faire une loi. Je doute que l’Espagne puisse s’en remettre.
      La France va, dans les prochaines années, devoir montrer au monde que la crise économique n’est pas une fatalité. Notre solidarité est la clé. Les veilleurs de la Manif pour tous nous montre un bel exemple.
      Réagissez Jean-Claude et rejoignez le peuple qui se lève.
      Bien Cordialement,
      Etienne

  • 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100

Publiez votre avis, commentaire ou question


  • Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...
Vous pouvez publier une image ou un document - AVERTISSEMENT : Chaque internaute diffusant une photographie sur cette page s'engage à ce qu'il en soit le propriétaire des droits. Vous acceptez par ailleurs que votre image soit diffusée sur Evous.fr.
Qui êtes-vous ?

Dernière modification : vendredi 12 septembre 2014, par Benoît, Jean, photographe DR - Flyer de La Manif pour tous / Préfecture de police
C’est bien, les mois passent mais les rancœurs persistent à ce que je vois. Je trouve tout de même sectaire de ne pas laisser deux (...)
Cette mascarade ("Le mariage pour tous") vise l’ouverture à l’adoption par deux représentants du même sexe. Pas autre chose, puisque le (...)
Ce mouvement de contestation perturbe le Français. Au point que même si sur le fond il est d’accord avec le mouvement de Frigide Barjot, (...)
Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement notre lettre d'information sur Paris.