Evous, pour s'y retrouver ...

Evous France > Paris > Calendrier Paris

5 Juillet 2015, 1er DIMANCHE DU MOIS : gratuité des collections permanentes des musées, Picasso compris, mais sans le Louvre !

par André Balbo, 30 juin 2015

Sonnez trompettes ! Chaque 1er dimanche du mois, l’accès aux collections permanentes des musées nationaux et municipaux est gratuit... aux exceptions bien tristes du Château de Versailles, et du musée du Louvre, puisque pour ce dernier nous sommes en "haute saison touristique", et que la gratuité du 1er dimanche du mois a cessé jusqu’à octobre !

En province, le même principe de gratuité du 1er dimanche du mois s’exerce toute l’année également, sauf précision contraire, dans les monuments nationaux ou d’importance, dont les collections permanentes sont le plus souvent prestigieuses.

Attention. Les musées et institutions privés n’appliquent pas cette gratuité-là : Marmottan-Monet, Jacquemart-André, la Maison rouge, le Palais de Tokyo, les Fondations Cartier et Louis-Vuitton... Ils devraient y songer. Quelle attention pour le public ce serait ! Les plus futés y penseront les premiers...

Sachez profiter au mieux de l’excellente idée qui veut que les musées ouvrent leurs portes et leurs collections permanentes gratuitement chaque 1er dimanche de mois ! Pour cela, prenez soin de noter précieusement ces dates sur votre emploi du temps tout au long de l’année, car tous ces trésors suffiraient largement à accaparer agréablement ces dimanches-là.

Notez ! Notez ! Les suivants seront les dimanches 2/08, 6/09, 4/10, 1er/11, 6/12...

Qui plus est, il a été remarqué que, souvent, la proximité peut aisément pousser ces jours-là les visiteurs, attirés dans la place par la gratuité d’accès des collections permanentes… à prolonger leurs visites par celle de l’exposition temporaire locale… qui, elle, sera payante !

Pour le Louvre, pour recouvrer l’accès gratuit à ses collections le 1er dimanche du mois, il faudra maintenant attendre la basse saison touristique d’octobre à mars...

L’Équipe de Cardiff (1912-1913). Robert Delaunay. Huile sur toile. MAMVP

Louvre pour tous, "site d’informations citoyennes sur les musées", a lancé une pétition contre la restriction saisonnière de cette gratuité sur www.wesign.lt. Le billet plein tarif pour les collections permanentes est de 12€. Un risque réel de contagion chez les autres musées de France appliquant la gratuité du 1er dimanche du mois sur les collections permanentes... existe.

Puisque en général cette gratuité s’applique très généreusement aux musées nationaux de France, consultez aussi nos articles Île-de-France et grandes villes régionales, que nous nous efforçons de tenir à jour, et pour lesquelles nous donnons pas mal de précisions aussi sur les collections permanentes des grands musées... Angoulême, Arles, Avignon, Bordeaux, Dijon, Grenoble, - Ile-de-France, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Montpellier, Nantes, Nice, Ornans, Rennes, Rodez, Rouen, Le Havre, Saint-Étienne, Strasbourg, Toulouse, Tours.

***

À Paris :

-  l’Orangerie,
-  le musée des Arts-et-Métiers,
-  le musée du Louvre, Les collections permanentes ne sont d’accès gratuit que d’octobre à mars depuis 2014.
-  le Centre Pompidou, qui est le musée national d’Art moderne,
-  le musée Picasso (maintenant ouvert, rénové et agrandi, joue déjà crânement le jeu de cette gratuité ; bienvenue à lui !),
-  le musée du Moyen-Âge – Thermes de Cluny,
-  le musée Eugène Delacroix, en travaux, mais demeurant ouvert, atelier et jardin compris,
-  le musée Hébert, ,
-  le musée Gustave Moreau,
-  le musée Rodin, en partie (encore en travaux tournants),
-  le musée d’Orsay,

Le Déjeuner sur l’herbe, 1863, Édouard Manet (musée d’Orsay)

-  le musée du Quai Branly,
-  le musée de la Chasse et de la Nature,
-  la Cité de l’Architecture,
-  la Cité de l’Histoire de l’immigration,
-  le musée Guimet, et se renseigner sur le musée d’Ennery, 59, avenue Foch, 75016, qui dépend de lui, ce qui est déjà une première, conséquente, et excellente sélection.

Attention. Nous vous précisons à nouveau que les musées et institutions privés n’appliquent pas cette gratuité : Marmottan-Monet, Jacquemart-André, la Maison rouge, le Palais de Tokyo, les Fondations Louis-Vuitton ou Cartier...

En Ile-de-France :

Si sortir de Paris ne vous fait pas peur (l’extension du Pass Navigo est free le week-end), vous disposez aussi de la gratuité dans les musées et les établissements suivants :

- musée national du château de Compiègne,
- musée de Fontainebleau,
- musée des Granges de Port-Royal,
- musée d’Archéologie nationale à Saint-Germain-en-Laye,

- musée du Domaine de Versailles et du Trianon ; le Château de Versailles ne pratique cette gratuité qu’en basse saison, c’est-à-dire pour le 1er dimanche du mois de novembre à mars.
- musée de la Malmaison et du Bois-Préau,
- musée de la Céramique à Sèvres,
- musée départemental Albert-Kahn,
- maison d’Auguste Rodin, villa des Brillants, à Meudon,
- musée des Années 30, espace Landowski, à Boulogne,
- et enfin musée national de la Renaissance à Écouen.

Ce dimanche 5 Juillet 2015 sera donc pour chacun l’occasion de profiter au mieux et selon son choix personnel de cette gratuité mensuelle pour redécouvrir les collections permanentes, dont on ne parle jamais assez, de visiter peut-être aussi les expositions qui finiront bientôt !

***

Accès gratuit aux collections permanentes le premier dimanche de chaque mois

À l’Orangerie,

Le musée de l’Orangerie expose des tableaux de grands peintres de la fin du XIXe siècle et du début du XXe.

Souvent rassemblés dans les collections Jean Walter et Paul Guillaume, dont la rumeur raconte que la commune, consécutive et conséquente veuve... mais cela ne nous regarde plus et les tableaux sont beaux.

Vous verrez ainsi des Cézanne, Matisse, Renoir, Modigliani, Soutine, Douanier Rousseau et [Marie Laurencin,>article1180400] aucun de ces peintres cités, mis à part Renoir à Marmottan avec des toiles de collectionneurs, n’étant en ce moment exposé dans un quelconque établissement parisien, ce qui est plutôt rare...

Les Nymphéas de Claude Monet, œuvres que son ami Georges Clemenceau, qui sur ce gigantesque projet, 10 années durant, supporta les doutes, les atermoiements, les retards, les opérations des yeux de l’artiste, d’abord ratées puis réussies, avait tenu à exposer dans ce cadre-là, réalisé spécialement à cet effet.

Lire à ce sujet l’excellente biographie croisée d’Alexandre Duval-Stalla : Claude Monet - Georges Clemenceau : une histoire, deux caractères (Gallimard).

Les Nymphéas sont fascinantes et parviennent à toucher intimement le plus grand nombre. Transparences mises en abîme de l’air, de l’eau, du vent, des sensations. Certains viennent y méditer, en position de lotus, dans la douce lumière zénithale du jour, et on les comprend.

Grande exposition temporaire en cours :

- Du 14 avril au 13 juillet 2015. Adolfo Wildt, le dernier symboliste, au musée de l’Orangerie.

Lire aussi Musée de l’Orangerie : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes.


© Musee d’Orsay – Sophie Boegly

Au musée des Arts-et-Métiers,

Rénové en 2000, il présente aux publics une collection de référence d’inventions, de connaissances, de techniques, et de chefs-d’œuvre industriels selon un parcours de visite organisée en sept sections : instruments scientifiques, matériaux, construction, communication, énergie, mécanique et transports, elles-mêmes divisées de façon chronologique (avant 1750, 1750-1850, 1850-1950, après 1950).

Ne pas rater le Pendule de Foucault, l’avion de Clément Ader, les verreries d’Émile Gallé, la production de Lalique, le Lion de René Lambourg, la collection d’automates, l’Astrolabe d’Arsenius, le fardier de Joseph Cugnot (illustration), et 1 000 autres trésors...

Ce musée pratique également la gratuité pour ses collections permanentes le jeudi en nocturne de 18 à 21h30.


Photo et photographisme © Roby. Avec l’aimable permission du Musée des Arts et Métiers, Paris.

Grande exposition temporaire en cours :

- Du 2 juin 2015 au 6 mars 2016. Invention / Design. Regards croisés, au musée des Arts et Métiers.

Exploration des liens entre Design contemporain et histoire des inventions à travers une sélection de 100 objets. De la marmite de Papin à l’autocuiseur connecté, de la simple hélice au ventilateur sans pales, des premières machines à écrire aux ordinateurs portables les plus sophistiqués... jusqu’à 4 siècles séparent ces objets.

Lire aussi Musée des Arts et Métiers : Guide des plus belles pièces des collections permanentes.

Au Centre Pompidou.

Musée national d’art moderne, ce musée déploie ses prestigieuses collections permanentes, dont il varie fréquemment (environ chaque 2 ans) les accrochages.

Accrochage contemporain actuel :
Une Histoire. Art, architecture, design des années 1980 à nos jours, au Centre Pompidou, Niveau 4. Du 2 juillet 2014 au 7 mars 2016. Le nouvel accrochage des collections permanentes d’art contemporain des 30 dernières années du musée : 400 œuvres et objets de plus de 200 artistes, créateurs, designers et architectes.

Zhang Huan, Family Tree, 2000 Polyptyque, 9 épreuves chromogènes, 396 x 318 cm, chaque épreuve : 132 x 106 cm musée national d’art moderne, Centre Pompidou, Paris © Centre Pompidou, mnam/cci, Dist. RMN-Grand Palais / Georges Meguerditchian © Zhang Huan

Parmi les acquisitions assez récentes : Soto, qui eut droit à une exposition pour l’importance de la donation reçue, Danh Vo, Carsten Höller et Yael Bartana.

Ne négligez ni le design, la photographie (nouvelle galerie au -1), le cinéma (nouvelle salle) ni les nouveaux médias.

Au 5e étage, et depuis le 27 mai 2015, nouvel accrochage de l’art moderne, avec une présentation lumineuse ouverte sur la ville : les grands mouvements fondateurs (fauvisme, cubisme, surréalisme, abstraction...), et les artistes majeurs que sont Matisse, Picasso, Kandinsky, Brancusi, présentés dans un parcours chronologique de 1905 à ces fameuses Années 1960, qui faisaient encore récemment frontière avec l’art contemporain.

Grandes expositions temporaires en cours :

- Du 29 avril au 3 août 2015. Le Corbusier, mesures de l’homme, au Centre Pompidou.

Une rétrospective de ce théoricien des temps modernes, pour lequel le corps humain était la base même de toute compositions architecturale. Trouver la juste proportion...

- Du 24 juin au 14 septembre 2015. Gottfried Honegger, au Centre Pompidou, Galerie du musée.

Une exposition qui met l’accent sur la genèse des Tableaux-reliefs, et leur développement. Une production sérielle qui échappe à toute monotonie.


- Du 24 juin au 28 septembre 2015. Mona Hatoum, au Centre Pompidou, Galerie 1. Des œuvres (performances, photographies, vidéos, installations et dessins) mettant en scène notre monde bien instable.

- Du 24 juin au 14 septembre 2015. Valérie Belin. Les images intranquilles, au Centre Pompidou, Galerie du musée. Une quarantaine de photographies de sa toute dernière série, sur le thème du mannequin, toujours si net, qu’il en devient troublant.

Au musée du Quai Branly,

Collections consacrées aux arts dits primitifs ou premiers d’Afrique, d’Amérique et d’Océanie : objets du quotidien, ou religieux, masques, totems, vêtements, sculptures, bijoux...

Mise en valeur des acquisitions les plus récentes, comme ce tissu rouge de tunique mexicaine, ou cette incroyable série de costumes de diables des défilés d’Amérique latine.

Les grandes expositions temporaires en cours :

- Tatoueurs, tatoués, Jusqu’au 18 octobre 2015. Exposition formidable ! Une technique mais aussi une histoire esthétique et artistique, des individus, des trajectoires. Des sens cachés ?


- Du 14 avril au 26 juillet 2015. Les maîtres de la sculpture de Côte-d’Ivoire, au musée du Quai Branly. Avec 200 œuvres, historiques ou contemporaines, une découverte de l’histoire de l’art en Afrique de l’Ouest et de ses chefs-d’œuvre. Une mise au jour des grands sculpteurs et des écoles de sculpture en Côte d’Ivoire et dans ses pays limitrophes.

- Du 23 juin au 27 septembre 2015. L’Inca et le conquistador, au musée du Quai Branly. La conquête du Pérou à travers l’épopée de deux hommes, l’Inca Atahualpa et le conquistador Francisco Pizarro, confrontation de deux mondes radicalement différents, et tragique destin du plus grand empire jamais connu aux Amériques, le Tawantinsuyu inca (v. 1350-1533). Des années 1520 à l’assassinat de Pizarro par les siens en 1541...

Portrait de Pizarro par Amable Paul Coutan © Château de Versailles

Objets incas et hispaniques, peintures coloniales et républicaines, gravures et cartes anciennes, l’exposition revient sur les épisodes de cette Conquête et met l’accent sur la rencontre avec l’Autre avec comme fil conducteur une série d’images d’époque conçue comme une bande dessinée.

À la Cité nationale de l’Histoire de l’Immigration

Les salles permanentes du musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration ont pour objectif de faire connaître et reconnaître l’histoire de l’immigration en France depuis le XIXe siècle.

La grande exposition temporaire en cours :

Fashion Mix. Mode d’ici, créateurs d’ailleurs, au musée de l’Histoire de l’immigration . Du 9 décembre 2014 au 28 juin 2015 (prolongation).

De Worth à Alaïa, de Fortuny à Miyake et Yamamoto, les stylistes étrangers qui ont révolutionné la mode française et enrichi son répertoire. À voir.


Yohji Yamamoto. Ensemble manteau, veste et jupe. Automne-hiver 2014. Impression laser sur soie de motifs réalisés par Yasuto Sasada. Palais Galliera, acquisition dans le cadre de la Vogue Paris Foundation, 2014.

Lire aussi : Musée de l’Histoire de l’immigration : Guide des plus belles œuvres et pièces des collections permanentes.

Au musée du Louvre

Interruption donc, pour quelques mois, de la gratuité du 1er dimanche, et cela jusqu’en octobre...


Le Louvre est l’un des musées les plus importants au monde et certainement le plus visité. Plus de 35 000 œuvres sur 60 000m2. Ses collections couvrent chronologiquement de l’Antiquité jusqu’au milieu du XIXe siècle.

Je voudrais vous dire ce qu’il offre aux regards de ses visiteurs que je n’y parviendrais pas. Un lieu à visiter chaque 1er dimanche du mois gratuit (comme le fait systématiquement mon ami Jean-Luc)... de nombreuses années durant, en parvenant toujours à vous perdre dans la contemplation, dans les galeries, dans les pays, dans les écoles, et dans les étages.

Bien sûr, les mois où la gratuité est effective, ayez le bon sens de fuir de tels jours les grands pièges que sont la Joconde, ou la Vénus de Milo, et la Victoire de Samothrace, redevenue neuve, qui attirent les foules comme les reines des abeilles les malheureux bourdons, mais suivez votre inspiration, et les creux d’affluence, le nez au vent, vous procureront tout au long de vos parcours d’intenses émotions et des émerveillements subits... Un secret ? Pour éviter les files d’attente, empruntez l’entrée des Lions, mon passage préféré.

Une mention particulière pour la célèbre toile de Rembrandt Bethsabée au bain (1654) qui est revenue de 8 mois de restauration, ce qui lui fait, selon le musée "retrouver la profondeur des noirs de l’artiste, la vibration organique des ombres, mais aussi l’éclat des draps dorés et des chairs". Pour parvenir à un tel résultat, les récentes couches salies de vernis oxydés ont été amincies.

Expositions temporaires en cours :

- Du 1er avril au 31 juillet 2015. Les Trésors de la vallée des rois de Kazanlak (Bulgarie), au musée du Louvre.

- Il faut visiter bien sûr le luxueux département des Arts de l’Islam sous sa double résille d’or et d’argent, qui déploie des trésors de pédagogie et de pierres précieuses dignes des 1001 Nuits.

Au musée du Moyen-Âge-Cluny

Le musée est installé dans deux monuments parisiens exceptionnels : les thermes gallo-romains, et l’hôtel des abbés de Cluny qui date de la fin du XVe siècle.

Ses collections, enrichies au fil des années, offrent aujourd’hui un panorama unique sur la vie et l’art des hommes, de la Gaule romaine au début du XVIe siècle.

Exposition temporaire en cours :


- Du 1er avril au 27 juillet 2015. Sculptures souabes de la fin du Moyen Âge, au musée de Cluny.

La Souabe, ancienne région historique du Sud de l’Allemagne, produisit une sculpture abondante et de haute qualité de 1460 à 1530, travail virtuose du bois à la polychromie raffinée. 30 exemples.

Lire aussi Musée de Cluny : Guide des plus belles œuvres et pièces des collections permanentes

À la Cité de l’Architecture et du Patrimoine

La Cité de l’architecture, installée dans une des ailes du Palais de Chaillot, consacre ses 22 000m2 à l’histoire de l’architecture.

De la grande salle des maquettes, splendide vue imprenable sur la Seine et la Tour Eiffel.

Exposition temporaire en cours :

- Du 20 mai au 21 septembre 2015. Le Vitrail contemporain, de 1945 à nos jours, à la Cité de l’Architecture.

Très bien faite, avec des œuvres d’immenses artistes : Soulages, Matisse, Chagall, Rouault et beaucoup d’autres...

Au musée d’Orsay

Le musée présente des œuvres de la seconde moitié du XIXe siècle. Il se distingue par sa pluridisciplinarité puisqu’il expose en majorité des peintures et des sculptures, mais également des photographies, du mobilier, ainsi que des plans et maquettes architecturaux.

Profitez-en pour découvrir les espaces rénovés, rouverts il y a quelque temps, dont au 5e étage celui réservé aux Impressionnistes, enfin mis très en valeur dans de beaux et vastes volumes.

Delacroix. La mort de Sardanapale.

Au passage n’oubliez pas de jeter votre curiosité par le grand œil de bœuf qui ouvre sur la Seine et le jardin des Tuileries, à travers l’immense ancienne horloge de feue la gare d’Orsay, tel un personnage hitchcockien, caché derrière de bien trop grandes aiguilles.

Expositions temporaires en cours :

- Pierre Bonnard, peindre l’Arcadie, au musée d’Orsay. Du 17 mars au 19 juillet 2015. Une rétrospective représentative des différentes périodes de cet artiste qui pratiquait peinture, dessin, estampe, art décoratif, gravure, sculpture, et photographie. L’esthétique avant tout décorative de Bonnard, aux couleurs vives et lumineuses, se nourrissait d’observations incisives et pleines d’humour, tirées de son environnement immédiat.


Femme dans un paysage, dit aussi La Sieste au jardin. Vers 1914. Huile sur toile. Oslo, Nasjonalmuseet for kunst, arkitektur og design, don des Amis de la galerie nationale de Norvège

Du tableautin au grand format, du portrait à la nature morte, de la scène intime au sujet pastoral, du paysage urbain au décor antique, l’œuvre de Bonnard nous révèle un artiste instinctif et sensible. Sa palette en fait l’un des principaux acteurs de l’art moderne et un représentant éminent du courant arcadien. Fantastique.

- Du 14 avril au 13 septembre 2015. Dolce vita : l’art décoratif italien de 1900 à 1940, du Liberty au design industriel, au musée d’Orsay.

Quand les arts décoratifs se font les interprètes du désir de progrès d’une nation, et que les maîtres artisans, ébénistes, céramistes, verriers, travaillent avec les plus grands artistes, créant un véritable "style italien". Une centaine d’œuvres recréeront un parcours chronologique, du style Liberty, avec des créations de Carlo Bugatti, Eugenio Quarti, Federico Tesio, au futurisme marqué par sa soif de vitesse et de progrès, au cretour au classicisme et au style rationaliste qui ouvriront la voie au « design » moderne.


Vittorio Zecchin (1878-1947) Le Mille e una notte (Les Mille et une nuits) Vers 1914 Huile et or sur toile 171x384cm, Paris, musée d’Orsay © ADAGP Musée d’Orsay / Sophie Boegly

- Exceptionnel : le célèbre tableau monumental (22 m2) de Gustave Courbet, L’Atelier du peintre, était restauré sur place dans une grande cage de verre sous les yeux du public qui avait été appelé fin 2014 à participer au financement de l’opération (ulule.com/courbet). Est-ce fini ? En tout cas c’était une méthode innovante, et un mode de remerciement original et très apprécié, puisque 150 000€ avaient été récoltés pour cela auprès des particuliers.

Au musée Guimet

Musée nationale des Arts asiatiques
Inauguré le 20 novembre 1889 par Sadi Carnot, à l’époque président de la République, le musée Guimet était à l’origine, selon le vœu de son fondateur, un musée dédié aux religions ; Émile Guimet, en effet, le voyait comme un " laboratoire d’idées ".

Exposition temporaire en cours :

- Du 15 avril au 31 août 2015. Du Nô à Mata Hari, 2000 ans de théâtre en Asie, au musée Guimet .

De l’Inde au Japon en passant par la Chine et l’Asie du Sud-est, masques, costumes, marionnettes et figures du théâtre d’ombre illustrent les multiples facettes d’un art plus que millénaire, aujourd’hui encore objet de fascination, bien au-delà des frontières de l’Asie.

Au musée Gustave Moreau

Le musée présente les œuvres de Gustave Moreau dans ses propres ateliers. Spectaculaire, nouveau et mystérieux. À voir absolument ce musée original et plein comme un œuf des toiles, dessins et aquarelles de ce grand peintre symboliste.

Au musée Rodin


Le musée Rodin est né de la volonté de l’artiste lui-même, au soir de sa vie (en 1911), mais il fallut 5 longues années pour que l’État accepte le don de ce sculpteur jugé à l’époque un peu trop sulfureux.

Le 24 décembre 1916, l’Auguste Rodin cédait enfin la totalité de ses œuvres à l’État, et il mourut dans l’année qui suivit. Son musée ouvrit ses portes au public en 1919.

- Voir la vingtaine de pièces, sorties des réserves, de Camille Claudel dans le pavillon.

- Du 13 novembre 2014 au 27 septembre 2015. Rodin, le laboratoire de la création, au musée Rodin.

Le processus de création de Rodin comme chantier d’artiste, à travers un parcours composé de L’Age d’Airain, Les Bourgeois de Calais, Le Monument à Victor Hugo, Le Monument à Balzac, et La Muse Whistler, dans leurs variations et étapes de réalisation. Un ensemble unique de 150 plâtres et terres cuites sorti des réserves.

Au musée de la Chasse

Le musée de la Chasse et de la Nature est installé dans l’hôtel de Guénégaud et l’hôtel de Mongelas.

Le parcours cherche à montrer le rapport de l’homme à l’animal, à travers des salles thématiques centrés sur un animal particulier.

Au musée Picasso

Le musée a pris le temps de se rénover, prenez celui de tout voir dans la tranquillité et la clarté de ces nouveaux murs si blancs... Mais il faut réserver !

Henri Matisse (1869-1954). Nature morte aux oranges. Début 1912. Huile sur toile. Donation Pablo Picasso 1973

Mon conseil : commencer au dernier étage par la collection de l’artiste, pour saisir les quelques éléments que Picasso mit du temps à "saisir" chez d’autres maîtres, et leurs influences sur ces créations.

La dernière date d’ouverture annoncée était la bonne ! Le musée rouvre avec une fraicheur et une rénovation de toute beauté. Accrochage superbe, et la collection personnelle des tableaux de l’artiste est très émouvante. Privilégier cette gratuité-là ce mois-ci.

- Picasso. Exposition inaugurale, au musée Picasso. Il faut vous attendre à un "choc esthétique", et à un bouleversement considérable dans le quartier du Marais. Événement historique.

Quand le musée national Picasso fomentait sa Révolution !

Les musées de la Ville de Paris, aussi

Ne les oubliez pas bien sûr, eux dont les collections permanentes sont… en permanence d’accès gratuit, au moins partiellement, et les expositions temporaires gratuites pour les enfants de moins de 13 ans :

- Le musée d’Art moderne de la Ville de Paris, avec ses collections permanentes extraordinaires, bénéficiant depuis le début de l’été d’un nouvel ordonnancement particulièrement réussi, avec des œuvres de Picasso, Matisse, Delaunay, Derain, les 600m2 de la Fée électricité, des frères Dufy... et sa vue splendide sur la Tour Eiffel, la Seine et le Champs de Mars.

Expositions temporaires en cours :

Carol Rama, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Du 3 avril au 12 juillet 2015. (À l’Arc).

Marginalisée dans l’histoire de l’art et par le mouvement féministe, l’œuvre de Carol Rama fut toujours de son temps et avec les avant-gardes du XXe siècle (surréalisme, art concret, pop art, arte povera, art brut), en restant inclassable. La férocité de son travail, entre abstraction et figuration, invite à revisiter les courants artistiques officiels mais aussi les catégories établies.

Henri Darger, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Du 29 mai au 11 octobre 2015.

Henry Darger, ’Statues strangling children’ (Détail) © Musée d’Art Moderne / Roger-Viollet et ADAGP

L’œuvre brute et obsessionnelle restée secrète jusqu’à la mort de cet artiste très éprouvé par une vie tragique.

Écrit de nuit de façon compulsive, illustré de délicats pastels, ce roman dessiné relate l’incroyable épopée cruelle de fillettes que la cruauté des adultes poursuivait.

Nathan Lerner, The House of Horrors, de Sturtevant, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Du 29 mai au 11 octobre 2015.

Lire aussi : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes

- La maison de Balzac, havre de paix discret niché au creux d’un terrain fortement pentu pour écrivain dramatiquement désargenté... et fuyant ses créanciers. Ici la gratuité ne s’applique qu’en dehors des périodes des expositions temporaires, l’écrin étant trop petit.

- Le musée Bourdelle, refait en partie par l’architecte Wilmotte, est plein de recoins charmants.

Exposition temporaire en cours :


Mannequin d’artiste, Mannequin fétiche, au musée Bourdelle. Du 1er avril au 12 juillet 2015.

160 œuvres : rares mannequins d’artiste du XVIIIe siècle à nos jours, "poupées articulées", mannequins de vitrine de Siégel ou d’Imans, peintures de Gainsborough, Courbet, Burne-Jones, Kokoschka, Beeton, de Chirico, Annigoni, dessins de Salviati, de Millais, planches de l’Encyclopédie, brevets d’invention, photographies de Bellmer, Man Ray, List et Denise Bellon…

Anonyme, Italie. Mannequin néoclassique, vers 1810. Bois et articulations de métal, tête et corps peints à l’huile © Accademia Carrara, Bergame

- Le musée Carnavalet, qui ouvre à des promenades dans le quartier du Marais. Consacré à l’histoire de Paris.

Exposition temporaire en cours :

Napoléon et Paris. Rêves d’une capitale, au musée Carnavalet. Du 8 avril au 30 août 2015.

La pompe du Cours-la-Reine, 1802, Huile sur toile. Avant la construction du bassin de la Villette et l’approvisionnement de la rive droite par le canal de l’Ourcq, la quantité d’eau était très limitée à Paris et dans ses faubourgs. Ce tableau montre l’une des pompes installées à la fin de l’Ancien Régime et alimentées depuis 1781 par la "pompe à feu" de Chaillot (usine de pompage à vapeur) qui puisait l’eau de la Seine pour la distribuer dans l’Ouest de Paris. Musée Carnavalet.

Principal théâtre politique de l’épopée napoléonienne, Paris fut aussi une des préoccupations majeures du premier consul puis de l’empereur, et le lieu où Napoléon montra le plus sa double identité d’héritier des Lumières et de promoteur d’un nouvel absolutisme.

Lire Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

- Le musée Cernuschi, musée des Arts de l’Asie de la Ville de Paris.

- Le musée Cognacq-Jay.

- Le musée du Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avec ses formidables Courbet, dont la merveilleuse Sieste, dite aussi Le Sommeil, le grand Portrait de Sarah Bernhardt, quelques tableaux impressionnistes, tout simplement, en passant, et quelques vases de Gallet.

Expositions temporaires en cours :

Lire aussi : Musée du Petit Palais : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

- Le musée de la Vie romantique, absolument charmant, verrière et salon de thé un tantinet désuets.

Atelier et maison du peintre Ary Scheffer.

Exposition en cours :

Une trentaine d’œuvres du musée de Picardie sont accueillies dans les collections permanentes du musée.

- La maison de Victor Hugo, notre héros et écrivain national, qui y habita de 1832 à 1848. Merveilleusement bien située dans un angle, place des Vosges, en plein Marais.

- Le musée Zadkine, également rénové, avec son petit jardin, à deux pas de celui du Luxembourg et de ses ruches et arbres fruitiers.

***

Vous retrouverez dans l’article 2015 à Paris : les grandes expositions de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

***

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons au fur et à mesure de leur publication notre sélection des catalogues d’expositions 2015, comme nous l’avions fait les années précédentes : 2014 2013, 2012.

***

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et expositions 2015 dans les villes françaises suivantes :
- Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours.

Et juste quelques musées et expositions temporaires pour Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

De même nous avons commencé :
- Les Grandes Expositions 2016 à Paris de A à Z
- Calendrier 2016 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

André Balbo

sources : visites, musées, presse...


Voir également :
- Tous les lieux ouverts à Paris le dimanche
- Que faire le dimanche à Paris ?

En images

Dernière modification : mardi 30 juin 2015, par André Balbo, photographe Courtesies

Dans la même rubrique : Calendrier Paris ...

Voir aussi : Peinture ...

Voir aussi : Architecture ...

Voir aussi : Sculpture ...

Voir aussi : XIXe siècle ...

Voir aussi : XXe siècle ...

Voir aussi : XXIe siècle ...

Voir aussi : vacances ...

Voir aussi : photographie ...

Voir aussi : Histoire ...

Voir aussi : Week-end ...

17 commentaires

    0 | 10

  • 5 avril 2015, 1er DIMANCHE DU MOIS : accès gratuit aux collections permanentes des musées, Picasso compris, mais sans le Louvre !
    5 avril 12:08, par vidal

    Merci à votre équipe pour toutes ces informations qui nous sont très utiles.

    Répondre

  • 5 Octobre 2014, accès gratuit aux musées le 1er dimanche du mois, Louvre compris !
    21 octobre 2014 20:47, par marie-reine mornay

    Tres bien sa me vas pour moi et mes petite fille

    Répondre

  • 5 Octobre 2014, accès gratuit aux musées le 1er dimanche du mois, Louvre compris !
    17 octobre 2014 12:04, par CHEBARDY

    Bonjour,

    ¨Puis-je avoir une place gratuite pour la Pinacothèque de Paris le dimanche 2 novembre 2014. Merci pour votre réponse.

    Répondre

  • 7 septembre 2014, accès gratuit aux musées le 1er dimanche du mois
    7 septembre 2014 20:16, par N Pillet

    Le panthéon sera gratuit le 1er dimanche du mois de Novembre 2014 à Mars 2015....
    C’est bien dommage.

    Répondre

  • 7 septembre 2014, accès gratuit aux musées le 1er dimanche du mois
    2 septembre 2014 18:50, par ray

    Vases de GALLE et non Gallet

    Répondre

  • 3 août 2014, accès gratuit aux musées le 1er dimanche du mois
    22 août 2014 11:58, par Michèle

    Je suis allée à Orsay l’an dernier un premier dimanche du mois et je peux vous dire que j’ai regretté : certes je n’ai pas payé, mais j’ai fait une heure de queue !
    et d’ailleurs la semaine dernière je suis tombée là dessus en regardant l’expo paris 1900 au grand palais, ça indique les heures creuses pour les expositions :
    http://guides.jaimeattendre.com/rentree-culturelle/paris

    Répondre

  • 1er juin 2014, 1er dimanche du mois. Accès gratuit aux collections permanentes des musées (Paris et Ile-de-France), et expositions temporaires à ne pas rater
    31 mai 2014 16:36, par thierry

    bonjour a tous et toutes dommage que Versailles ne soit pas gratuit le 1er juin ca fait cher avec toute la famille.
    PS ; je pensait que les monument nationaux appartenait au peuple français !

    Répondre

  • Erratum : 4 mai 2014, 1er dimanche du mois. Accès gratuit aux collections permanentes des musées (Paris et Ile-de-France), et expositions temporaires à ne pas rater
    4 mai 2014 12:17, par Julien

    Versailles n’était gratuit le premier dimanche du mois que jusqu’en Mars, je viens d’appeler pour vérifier.

    Répondre

    • Réponse : 5 mai 2014 12:47, par André Balbo

      En effet, depuis déjà quelques années le Château de Versailles ne pratique cette gratuité du 1er dimanche du mois pour ses collections permanentes qu’en basse saison, c’est-à-dire de novembre à mars.

      Merci Julien de nous en avoir alerté.

  • Musées gratuits à Paris, le 1er dimanche du mois : expos à ne pas rater le 7 avril 2013
    6 avril 2013 18:22, par KACHOU

    Un grand merci pour votre site et les informations de sorties, toutefois je précise qu’en général, seules les expositions permanentes sont gratuites lorsque les musées le sont, les provisoires sont payantes.

    C’est le cas également dans les musées de la Ville de Paris

    Répondre

  • Musées gratuits à Paris, le 1er dimanche du mois : expos à ne pas rater le 6 janvier 2013
    6 janvier 2013 12:19, par SONIA

    Bonjour,

    Attention, vous ne précisez pas que seules les expositions permanentes sont gratuites, les provisoires payantes, ça peut induire en erreur

    Il vaut mieux aller sur le site du musée choisi afin de vérifier car dans certains, même les dimanches gratuits c’est payant

    merci !

    Répondre

  • 0 | 10

Publiez votre avis, commentaire ou question


  • Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...
Qui êtes-vous ?

Dernière modification : par André Balbo, photographe Courtesies