PROJET RECUPERATION DES REPAS DANS LES CANTINES SCOLAIRES

par 10 décembre 2008

UNE QUANTITE PHARAONIQUE DE NOURRITURE EST JETEE A LA POUBELLE

Notre Association Défense des Résidents du Rhône a reçu un citoyen qui nous a sollicité si cela était possible de pouvoir récupérer l’éventuel gaspillage, voir le surplus des repas dans les cantines scolaires afin d’en faire profiter les familles en difficultés à revenus très modestes.

Chaque jour, dans les cantines scolaires et autres réfectoires, une quantité pharaonique de nourriture est jetée �� la poubelle.

A l’approche de l’hiver qui s’annonce une nouvelle fois rude, non seulement en termes climatiques, mais aussi en termes de précarité, comment peut-on encore accepter de tels gâchis ?

Il fut un temps où l’on devait finir les assiettes absolument. Il s’agissait là d’une sorte de respect pour les plus nécessiteux. Aujourd’hui, les enfants ne mangent que ce qu’ils veulent bien manger : frites, nouilles et steak. On oublie dès lors au passage les préceptes nutritionnistes pourtant très en vogue actuellement. Et l’on voit chaque jour, partout en France, des repas écrasés dans les poubelles puis carbonisés dans les déchetteries.

QU’EST CE QUI EST LE PLUS DANGEREUX ? : RESTER TOUTE UNE NUIT DANS LA RUE ? OU MANGER UN ALIMENT PROVENANT D’UNE CANTINE ? .

Les arguments donnés : une question d’hygiène. Les services de la DDASS sont passés par là et ont jugé que cette nourriture ne pouvait sortir en aucun cas du réfectoire.

Une petite réflexion tout de même : quand on risque tous les jours de mourir de froid, doit-on avoir peur de denrées qui n’ont pas suivi la chaîne du froid.

Qu’est-ce qui est le plus dangereux ? Rester toute une nuit dans la rue ou manger un aliment provenant d’une cantine ? Ne cache-t-on pas derrière ces arguments un argument hautement économique

LES MAIRIES DEVRAIENT ACCUEIILIR DANS LES ECOLES MUNICIPALES LES PERSONNES A REVENUS TRES MODESTES A MANGER LES RESTES DES REPAS NON CONSOMMES.

Dans tous les cas, cette situation est inacceptable et on est en droit de se demander pourquoi, puisque les denrées ne doivent pas sortir des réfectoires, on n’accueille pas des personnes a revenus très modestes dans les écoles municipales le soir pour leur servir les restes des repas non consommés. Cette solution pourrait être envisagée Elle coûterait un peu plus aux contribuables qui paieraient des repas pour les plus démunis, mais comme ils sont de toute manière payés, cela ne change pas grand-chose. Il y aurait aussi du personnel à rémunérer, mais n’est-ce pas là le prix de la solidarité, d’autant plus qu’on peut être certain que de nombreux bénévoles viendraient leur prêter main forte.

Pour moi cette question mérite d’être posée à nos parlementaires à l’Assemblée Nationale et au gouvernement.

DEMARCHES DANS LES MAIRIES REALISE PAR NOTRE ASSOCIATION DEFENSE DES RESIDENTS DU RHONE

Mairie ECULLY Maire Adjointe Enseignement

Réponse Mme DURU : Votre demande est tout a fait louable mais les obligations en matière d’hygiène alimentaire nous l’interdisent

Cabinet Parlementaire Député UMP

Réponse MR COCHET : Comme vous je peux regretter qu’une certaine quantité de nourriture non utilisée soit jetée, pour des raisons d’hygiène et pour des questions de la responsabilité de la commune la distribution de cette nourriture ne peut pas avoir lieu

Conseiller Général UMP Canton Ecully

Réponse MR PONCET : L’idée de récupérer l’éventuel surplus des repas servis aux écoliers pour en faire bénéficier les plus besoins est généreuse. Compte tenu de l’organisation nécessaire et des règles d’hygiènes à respecter cela n’est pas évident à mettre en oeuvre

Mairie Dardilly Maire Adjointe vie Scolaire

Réponse Mme MONTREUIL : Après avoir interrogé les services vétérinaires et la société de restauration qui fabrique les repas, il est interdit de donner les repas

Mairie de Champagne au Mont d’Or
Responsable Cantines Scolaires

Réponse MME BLANC : Nous sommes au regret de vous annoncer que nous ne pouvons pas donner suite à votre demande ; notre fournisseur de repas nous livre exactement le nombre de repas nécessaire.

Mairie de Limonest

Réponse MME REBOTIER : En réponse à votre sollicitation pour récupérer le surplus des repas de notre restaurant scolaire, je vous informe que réglementairement il nous est impossible d’accéder à votre requête, en effet, notre restaurant scolaire ne possède que des plats frais en barquette avec une date de péremption le jour même pour le respect de la chaîne du froid, nous ne possédons pas de produits en conserves.

Notre Association Défense des Résidents du Rhône, a sollicité le gouvernement sur ce sujet en demandant

1) d’obtenir l’éventuel gaspillage des repas dans les cantines scolaires pour en faire bénéficier les personnes en difficultés a revenus très modestes ou

2) obliger les communes a ouvrir les portes des écoles municipales chaque jour de la semaine, chaque soir pour les personnes en difficultés a manger les restes des repas non consommés.

Notre Association va prochainement organiser un debat et une rencontre avec les parents d’eleves sur ce sujet, la date et le lieux reste a definir

Merci de prendre notre courrier, notre projet en consideration

Bien Cordialement

Jérôme TERRIER,

President Association Defense des Residents du Rhone, Ancien Candidat aux Cantonales Canton Ecully,

Tel :04.78.35.86.32

3 commentaires

  • PROJET RECUPERATION DES REPAS DANS LES CANTINES SCOLAIRES
    30 décembre 2012 07:04, par ANONYME

    Absolument génial, j’ai eu la même idée.
    je n’ai pas peur de le dire, j’ai nourri des sans-abris avec des restes de repas d’une cantine scolaire le jour même. J’ai réchauffé, me suis nourris aussi de ces repas, et j’ai partagé avec d’autres (des sans-abris affamés), parce que j’en avais trop. Je ne suis pas malade, et je suis étudiante en 3e année de physique chimie.
    La loi n’est-elle pas faite pour le bien de l’humanité ? j’ai l’impression que ces maires, députés, et conseillers généraux ont oublié l’essentielle de leur loi.
    C’est bien triste, mais pas étonnant !!

    Répondre

  • PROJET RECUPERATION DES REPAS DANS LES CANTINES SCOLAIRES
    16 novembre 2012 18:49, par nicolas

    La réponse la plus hypocrite est surement celle où ils annoncent n’avoir aucun surplus. La loi est malheureusement parfois mal faite...
    Si les collectivités sont contre, espérons au moins que les particuliers cuisinent les restes de repas.

    Répondre

  • PROJET RECUPERATION DES REPAS DANS LES CANTINES SCOLAIRES
    15 janvier 2010 13:11, par Ma Cantine Bio

    La gestion des déchets est en effet ubuesque dans les cantines. Les règles sanitaires sont tellement stricts qu’elles impactent négativement l’aspect gustatif des aliments ce qui en retour génère des déchets importants.
    A Ma Cantine Bio nous militons pour que la gestion des déchets de cantine soit prise en compte concrètement par les mairies. Hélas trier les déchets, voire les distribuer ne résoudrait pas le fond du problème : les enfants ne mangent pas parce que ce n’est pas bon.
    Pour en savoir plus :
    http://macantinebio.wordpress.com/category/dechets/

    Répondre

Publiez votre avis, commentaire ou question


  • Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...
Qui êtes-vous ?

Dernière modification : mercredi 10 décembre 2008, par
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.
Ces articles pourraient aussi vous intéresser