Que faire quand on rate le bac…

28 juin 2010 par André Balbo

1. Le repasser. Il faut savoir que la plupart des redoublants de terminale parviennent à le décrocher… donc accrochez-vous ! Dès l’annonce du résultat, contactez rapidement le proviseur de votre lycée, car si le redoublement est un droit, il n’est accordé que dans la limite des places disponibles. Si refus contactez vite l’inspection académique pour changer d’établissement. Le CNED (Centre national d’enseignement à distance) peut également vous aider à le préparer par correspondance. Enfin quelques lycées et quelques mairies proposent des cours du soir.

2. Certaines études vous demeurent accessibles

a. Des écoles admettent des non-bacheliers dans des cursus professionnels, notamment dans des domaines comme le tourisme, l’hôtellerie et la restauration, les arts. En général ces établissements sont privés. Ils délivrent des diplômes de qualité très variable.

b. Un BTS peut se préparer dans un établissement privé pour un non-bachelier dans des domaines comme le tourisme, la comptabilité le secrétariat, la vente, le commerce. Souvent il est demandé à ces étudiants de représenter le bac en fin de première année.

c. La capacité en droit est un diplôme d’État qui permet aux non-bacheliers de faire des études supérieures juridiques. D’une durée de 2 ans, la formation est dispensée en cours du soir ou à distance par les universités et le CNED. Le diplômé pourra alors s’inscrire en 1ère année de license de droit (ou même en 2e année selon ses résultats), préparer un DUT carrières juridiques ou un BTS notariat.

d. Les diplômes de l’animation et du sport, comme le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), qui mènent au métier d’animateur dans la spécialité choisie.

e. Le DAEU, Diplôme d’accès aux études universitaires, est destiné aux personnes ayant interrompu leurs études sans avoir le Bac. Il offre les mêmes droits que celui-ci et se prépare en un an à l’université. Il faut soit être âgé d’au moins 20 ans et justifier de deux ans d’activité professionnelle, soit avoir 24 ans au minimum.

Plus d’infos www.onisep.fr

André Balbo

Sources : www.onisep.fr, Le Parisien

Tous les messages

Améliorez la pertinence de notre contenu en donnant votre avis, en apportant un complément d'information ou une correction

Qui êtes-vous ?
Votre message
Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernière modification : par André Balbo