Evous, pour s'y retrouver ...

Evous France > Paris > Sortir à Paris > Votre semaine à Paris

Accédez aux rubriques

SEMAINE des expositions à Paris. Que voir du 15 au 21 décembre ? Fashion Mix, Paris Magnum, et bien sûr Koons, Duchamp, Inside(s), Niki, Hokusaï, Delaunay(s), Haïti, Vuitton, Cartier, Sade...

par André Balbo, 18 décembre 2014
Notez :
8 votes

La concurrence des expositions aux approches des Fêtes de fin d’année va maintenant jouer à plein. Tout est en place. Il ne manque que l’annonce de quelques nocturnes exceptionnelles qui ne saurait tarder...

En plus des événements les plus spectaculaires et dont on parle le plus volontiers, ne pas oublier la deuxième vague tout aussi passionnante, avec Durand-Ruel, Winogrand, Émile Bernard, l’érotisme asiatique à la Pinacothèque en 2 volets, les trésors de rareté de la BnF, les Han à Guimet, etc, etc, etc.

Quand je vous disais que la saison 2014 serait un feu d’artifices d’événements... Paris a repris avec autorité la main sur la planète de l’art.

Voyez aussi les collections permanentes : une Histoire, à Pompidou, 7 ans de réflexion à Orsay et toutes les autres... Car n’oubliez pas que, pour elles, ce dimanche 7 décembre, 1er dimanche du mois, elles sont gratuites !

Surveillez attentivement les dates. Compte tenu du rythme des saisons culturelles, de très nombreuses expositions formidables vont bientôt fermer : Frank Gehry au Centre Pompidou, William Eggleston à la Fondation Henri Cartier-Bresson, l’Art robotique, qui ravirait vos enfants (Cité des sciences), les Inside(s) du Palais de Tokyo, Hokusai, au Grand Palais, et À tables !, à la galerie des Gobelins... Restez Vigilants !

Regardons avec attention l’important choix immense d’événements culturels que seul Paris (mis à part Londres peut-être) nous propose. Nous vous indiquons les expositions les plus récentes, nos préférées parmi les plus grandes... et celles qui vivent leurs tout derniers jours !

Et j’insiste. Voyez les collections permanentes : une Histoire, à Pompidou, 7 ans de réflexion à Orsay et toutes les autres... Car n’oubliez pas que, pour elles, ce dimanche 7 décembre, 1er dimanche du mois, elles sont gratuites !

***

Parmi les expositions les plus récentes :

- Du 9 décembre 2014 au 31 mai 2015. Fashion Mix. Mode d’ici, créateurs d’ailleurs, au musée de l’Histoire de l’immigration .

De Worth à Alaïa, de Fortuny à Miyake et Yamamoto, les stylistes étrangers qui ont révolutionné la mode française et enrichi son répertoire. À voir. Formidable.

- Du 12 décembre 2014 au 28 mars 2015. Paris Magnum. La capitale par les plus grands photo-reporters, à l’Hôtel de Ville de Paris .

Exposition gratuite, et intéressante, par la multiplicité des regards portés sur Paris à travers les différentes générations des photographes de l’agence Magnum.

- Du 25 novembre 2014 au 1er février 2015. Éloge de la rareté. Cent trésors de la Réserve des Livres rares, à la BnF, site Mitterrand.

Les plus rares et les plus précieux, dont la 1ère édition française de l’Histoire de Mélusine, de Jean D’Arras (1479), des épreuves corrigées des Fleurs du mal, de Baudelaire ou de Un coup de dés jamais n’abolira le hasard, de Mallarmé...

- Du 26 novembre 2014 au 2 mars 2015. La Collaboration (1940-1945), aux Archives nationales .

Intéressant, bien sûr. Quelques inédits, mais toujours cette précaution un peu gênée qui empêche de comprendre la profondeur qu’eut un tel phénomène : que faisaient nos élites et nos artistes les plus fameux dans ces sombres années. Des noms ! Non plus pour dénoncer, bien sûr, il serait un peu tard, mais pour mieux réaliser... (Encore à écrire)

- Du 26 novembre 2014 au 27 avril 2015. Jeff Koons, au Centre Pompidou, Galerie 1, Niveau 6.

Jeff Koons Poodle / Caniche, 1991 Bois polychrome Lisbonne, Museu Colecção Berardo Caniche

Première rétrospective majeure consacrée, en Europe, à Jeff Koons, et prenant la complète mesure de son œuvre controversée de 1979 à nos jours.

Le parcours chronologique mettra en évidence les différents cycles de son travail, des premières œuvres conçues dans une veine héritée du Pop art, aux actuelles dialoguant avec les grands prédécesseurs.

Présentation, en avant-première, de certaines de ses nouvelles créations de l’artiste américain, mais ses œuvres les plus connues, dont Rabbit (1986), Michael Jackson and Bubbles (1988), Balloon Dog (1994-2000) et la série d’aquariums Equilibrium (1985) seront aussi présentes.


- Du 27 novembre 2014 au 23 février 2015. Voyages. Philippe Djian, au musée du Louvre, Aile Sully, 2e étage.

Une carte blanche pour un voyage onirique dans les arts et la littérature, conçu comme un voyage intérieur qui permettrait d’interroger son destin...

De l’Odyssée aux carnets de voyages, des notes dessinées ou écrites, aux peintures et sculptures souvent issues de l’art sacré. Pour s’accoutumer à la transhumance des âmes ? Aux errances et merveilles de la création ?

- Du 18 novembre 2014 au 22 février 2015. Sept ans de réflexion, au musée d’Orsay.

La presque centaine de pièces majeures acquises par le musée durant les 7 dernières années : œuvres des Nabis (Maurice Denis, Pierre Bonnard et Édouard Vuillard), un pastel de Degas, des toiles d’artistes italiens (dont Boldini et Zecchin), sculptures de Gérôme, et une tapisserie de Burne-Jones. (Formidable. Il me reste à écrire l’article !)


© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt © D.R. Maximilian Lentz (1860-1948), Le peintre Friedrich König et Ida Kupelwieser dans une forêt, vers 1910 Huile sur toile, 100 x 229 cm Paris, musée d’Orsay.

- Du 18 novembre 2014 au 15 février 2015. Oulipo, la littérature en jeu(x), à la Bibliothèque de l’Arsenal .

L’Ouvroir de Littérature potentielle (Oulipo), plus ancien groupe littéraire contemporain français, relativement inconnu du grand public, a profondément son époque. Le voile est levé sur l’histoire et les activités de ce groupe, et sur les risques sérieux de contagion créatrice qu’il peut induire.

- Du 18 novembre 2014 au 1er février 2015. L’éclat des ombres, au musée du Quai Branly,

L’art en noir et blanc des Îles Salomon : coquillages polis, transformés en parures et monnaies, contrastes entre la brillance de la nacre, le brillant de la chaux de corail, et la matité sombre du bois résiné ou charbonné. Frissons exotiques et pratiques cannibales.

Pierrot Barra, Sans titre (détail), 2009, poupées, tissu, guirlandes, nacre, environ 100 x 60 x 50 cm © DR

- Du 19 novembre 2014 au 15 février 2015. Haïti. Deux siècles de création artistique, Galeries nationales du Grand Palais.

Pour découvrir l’extraordinaire richesse de la création artistique, du XIXe siècle à nos jours, de cette toute première République noire. Poésie, magie, religion et engagement politique, à travers une sélection de peintures, sculptures, installations, suspensions, et vidéos.

- Du 20 novembre 2014 au 9 mars 2015. Viollet-le-Duc, les visions d’un architecte, à la Cité de l’Architecture.

Quand un architecte illuminé tente d’imposer aux monuments français un Moyen Âge imaginaire...

- Du 20 novembre 2014 au 9 mars 2015. Revoir Paris. François Schuiten et Benoît Peeters, à la Cité de l’Architecture.

- Du 13 novembre 2014 au 27 septembre 2015. Rodin, le laboratoire de la création, au musée Rodin.

Le processus de création de Rodin comme chantier d’artiste, à travers un parcours composé de L’Age d’Airain, Les Bourgeois de Calais, Le Monument à Victor Hugo, Le Monument à Balzac, et La Muse Whistler, dans leurs variations et étapes de réalisation. Un ensemble unique de 150 plâtres et terres cuites sorti des réserves.

- Du 14 novembre 2014 au 10 février 2015. Rhodes, au musée du Louvre.

- Du 6 novembre 2014 au 15 février 2015, L’art de l’amour au temps des geishas : les chefs-d’œuvre interdits de l’art japonais, d’Utamaro à Hokusaï et Hiroshige à la Pinacothèque 1 de Paris .

Première exposition en France sur les gravures de belles femmes (bijinga) et celles érotiques (shunga) "images de printemps", dont la réputation hante l’imaginaire extrême-oriental et parfois les nôtres.

- Du 5 novembre 2014 au 8 mars 2015. Les Engagés volontaires juifs étrangers dans les armées françaises durant les deux guerres mondiales, au Mémorial de la Shoah .

Les juifs de France vont massivement rejoindre les armées françaises, dont plusieurs dizaines de milliers d’engagés volontaires étrangers au sein de la Légion étrangère.

Groupe d’engagés volontaires du 21 RMVE dans une baraque du camp d’instruction militaire du Barcarès (Pyrénées-orientales). France, 1939-1940 © Mémorial de la Shoah/UE VACJ-E A.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, ils seront internés en Allemagne pour les uns, démobilisés et persécutés en France pour les autres, et nombre d’entre eux rejoindront les rangs de la Résistance intérieure, de la France Libre et des armées alliées. Une exposition sur l’ampleur de leur contribution à ces moments de l’histoire de France.

- Fondation Louis Vuitton, depuis le 27 octobre 2014. Un grand succès. Profitez entre le Décrochage 1 et l’Accrochage 2 d’une visite moins chère consacrée au bâtiment exceptionnel. Vous ne serez vraiment pas déçu !

... comme une chrysalide, un poisson, un oiseau, un nuage de brouillard. À voir toute affaire cessante !

Et une exposition... sur l’édifice, de Frank Gehry, l’architecte aussi du Guggenheim de Bilbao.

- Exposition inaugurale au musée Picasso après une refondation complète, ouverture normale et payante au public depuis le 28 octobre. Ce musée pratiquera la gratuité du 1er dimanche du mois, comme la grande majorité des musées nationaux.

Un grand succès populaire également, un "choc esthétique", et un bouleversement dans le quartier du Marais. Grands formats, collection personnelle de Picasso, archives et objets. Formidable. Mon conseil : commencer par le 3e étage pour tracer certaines influences ou communautés de sensibilités.

- Du 28 octobre 2014 au 1er février 2015. Alix Cléo Roubaud, Photographies. "Quinze minutes la nuit au rythme de la respiration", à la BnF, site François-Mitterrand.

Photo Alix Cléo Roubaud, Si quelque chose noir 7/17. Saint-Félix, 1980. Épreuve argentique. BnF, dpt. des Estampes et de la photographie © Jacques Roubaud/Hélène Giannecchini

Première exposition monographique avec 200 photographies, des textes et des documents inédits, de cette artiste (1952-1983) qui se mettait en scène, photographiait ses amants, son quotidien, et réinterprétait ses photographies de famille.

- Du 28 octobre 2014 au 1er février 2015. Michael Kenna, 50 photographies N & B sur Paris, au musée Carnavalet.

- Du 21 octobre 2014 au 1er mars 2015. Splendeur des Han, l’essor de l’Empire céleste, au musée Guimet.

Une exposition extrêmement classique, de belles pièces.

- Du 25 octobre 2014 au 22 février 2015. Diller Scofidio + Renfro, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Architectes new-yorkais, ils utilisent des matières et des systèmes technologiques "cocasses" et "subtils"... Une façon pleine d’humour de chercher la faille de l’architecture de Jean Nouvel qui fit ce bâtiment de verre et de transparence, la goutte qui tombe, le surgissement du visage de l’autre...

- Du 25 octobre 2014 au 22 février 2015. Guillermo Kuitca et David Lynch, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Dialogue d’un peintre argentin et d’un artiste américain dans l’étrange living-room créé par Lynch en 2007...

- Du 14 octobre 2014 au 8 février 2015. Garry Winogrand, au musée du Jeu de Paume.

Garry Winogrand, Los Angeles, ca. 1980-1983, épreuve gélatino-argentique, Garry Winogrand Archive, Center for Creative Photography, University of Arizona © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco

Première rétrospective, depuis 25 ans, de ce grand photographe américain (1928-1984), chroniqueur de l’Amérique de l’après-guerre. L’un des maîtres de la photographie de rue américaine, au même titre que Evans, Frank, Friedlander ou Klein. Près de la moitié des photographies de cette exposition sont totalement inédites à ce jour.

- Du 14 octobre 2014 au 28 janvier 2015. Attaquer le soleil. Hommage au marquis de Sade, au musée d’Orsay.

Précieux textes d’Annie Le Brun. Des œuvres inspirées ou plutôt lues sous d’autres angles...

- Du 14 octobre 2014 au 2 août 2015. Zizi sexuel, l’expo, à la Cité des Sciences et de l’industrie.

Incontournable pour les 9-14 ans pour tout savoir sur la sexualité !

- Du 15 octobre 2014 au 12 juillet 2015. L’art de manger. Rites et traditions, au musée Dapper.

- Du 15 octobre 2014 au 28 juin 2015. De l’Amphore au conteneur, au musée de la Marine.

L’Intérieur du Port de Marseille, vu du Pavillon de l’horloge du Parc (titre de salon) Vernet, Joseph, 1754, Marseille © Musée National de la Marine / P. Dantec

Une histoire du commerce maritime de l’Antiquité à nos jours, avec en fil rouge le voyage des cargaisons alimentaires.

- Du 15 octobre 2014 au 25 janvier 2015. Vu du Front. Représenter la Grande Guerre, au musée de l’Armée - Hôtel des Invalides.

- Du 17 octobre 2014 au 22 février 2015. Sonia Delaunay, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

Sonia Delaunay (1885-1979) mettait sa palette très colorée aussi bien au service de la peinture que des arts appliqués. Une rétrospective sur les différents supports dont elle se joua, à l’exception de la voiture, grande absente.

- Du 8 octobre 2014 au 25 janvier 2015. François Truffaut, à la Cinémathèque française.

Extraits de films, interviews, dessins, photographies, scénarios annotés, costumes, une exposition rendue encore plus personnelle par le dépôt des archives confiées à la Cinémathèque par la famille du réalisateur.

- Du 9 octobre 2014 au 1er février 2015. Paul Durand-Ruel, le pari de l’impressionnisme, au musée du Luxembourg.

Tant de tableaux merveilleux partis à l’étranger, rassemblés pour raconter l’épopée de l’impressionnisme et l’histoire d’un marchand d’art un peu missionnaire, et trop bon stratège.

- Du 10 octobre 2014 au 1er février 2015. David Altmejd. Flux, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

La sculpture monumentale The Flux and the Puddle, récemment acquise par le musée, et tout un univers de ce jeune artiste qui représenta le Canada à la Biennale de Venise en 2007.

- Du 4 octobre 2014 au 1er mars 2015. Street Art, l’innovation au cœur du mouvement, à l’Espace Fondation EdF.

À voir. En plus de bombes, pochoirs et pinceaux, ces artistes utilisent stylets et caméras numériques, vidéos projecteurs, traceurs et QR codes pour créer des œuvres hybrides pour le paysage urbain comme pour smartphones, ordinateurs et tablettes.

- Du 17 septembre 2014 au 20 mars 2015. Le musée de l’Histoire de l’immigration présente ses collections permanentes enrichies et rénovées.

Un remarquable effort qui souligne la récente nomination à la tête du musée de l’historien Benjamin Stora, spécialiste des guerres de la décolonisation et de l’histoire du Maghreb.

- Du 8 octobre 2014 au 1er février 2015. La Cabeza, Niki de Saint Phalle, au Centquatre.

Un prolongement qui présente la Cabeza ou Tête de Mort (Grande), immense crâne, revêtu de miroirs et de pierres colorées. Rentrez donc ! Asseyez-vous ! Et regardez !

- Du 17 septembre 2014 au 15 février 2015. Les Borgia et leur temps : de Léonard de Vinci à Michel-Ange, au musée Maillol - Fondation Dina Vierny.

Des œuvres de leur époque, rarement montrées car de collections privées, sont présentées : Léonard de Vinci, Pinturicchio, Raphaël, Giovanni Bellini, Andrea Mantegna, Titien, Michel-Ange, et Luca Signorelli. Mais qui étaient les Borgia ? Hommes d’État, papes, personnalités hors du commun à la réputation parfois sulfureuse, mais aussi princes éclairés et mécènes des plus grands artistes de la Renaissance...

- Du 17 septembre 2014 au 15 février 2015. Correspondances amoureuses. "Je n’ai rien à te dire sinon que je t’aime", au musée des Lettres et Manuscrits .

Ovide - Aristide Maillol (illustr.) L’Art d’aimer, Paris-Lausanne, Gonin, 1935 © Coll. privée / Musée des Lettres et Manuscrits. Paris

Quelques lettres pleines de passion ou des écrits romancés pour indiscrètement pénétrer à des moments sensibles et cruciaux les cœurs de Musset, Apollinaire, Cocteau, Géricault, Piaf, Flaubert, Puccini, Guitry, Stendhal... pris dans le grand manège de l’Amour.

- Du 11 septembre 2014 au 15 mars 2015. Dali fait le mur, à l’ Espace Dali .

22 artistes Street Art s’invitent chez Dali, et conversent avec ses œuvres et son célèbre lexique d’images.

- Du 11 juin 2014 au 1er mars 2015. Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé, au musée Carnavalet.

Avant que ne vienne le temps de l’histoire et de l’analyse, quand, dans la chaleur de l’action et l’excès des passions, Paris exposait sa Libération et explosait ses passions... Des images bien vivantes !

- Du 3 juin 2014 au 8 mars 2015. Culture TV, au Musée des Arts-et-Métiers

Presque 80 ans de TV, innovations technologiques, multiplication des chaînes et programmes, atomisation des publics...

***

Nos préférées, parmi les grandes...

Les autres, soit viennent de commencer (Koons, Picasso, la Fondation Louis-Vuitton, les Inside(s) du Palais de Tokyo et les nouvelles expos de la Fondation Cartier), soit vont bientôt se terminer...

Picasso, Jeff Koons, la Fondation Louis-Vuitton, et les Inside(s) du Palais de Tokyo sont des évidences...

- Du 17 septembre 2014 au 2 février 2015. Niki de Saint Phalle, aux Galeries Nationales du Grand Palais.

Le Grand Palais étant bien petit pour la rétrospective de l’œuvre de Niki de Saint Phalle, l’une de ses créations, éclatante de couleurs vives, est intégrée à la fontaine de l’entrée du Grand Palais, une autre est arrivée au 104, d’autres sont sur les Berges de la Seine, dont les jardins flottants sont rebaptisés de neuf Niki de Saint Phalle.

L’occasion aussi d’aller revoir la fontaine Stravinski près de Beaubourg, le Cyclop, onirique musée caché dans la forêt, co-création de sa bande d’artistes, près de Milly-la-Forêt, et des quelques galeries, qu’elles aient été "précurseuses" ou suivistes...

- Du 2 juillet 2014 à fin décembre 2015. Une histoire. Art, architecture, design des années 1980 à nos jours, au Centre Pompidou, Niveau 4.

Voir le nouvel accrochage des 30 dernières années des collections permanentes du musée : 400 œuvres et objets de plus de 200 artistes, créateurs et architectes. Exposition considérable à ne pas rater...

- Du 6 mai 2014 au 18 octobre 2015. Tatoueurs, tatoués, au musée du Quai Branly, Mezzanine Ouest.

Une technique mais aussi une histoire esthétique et artistique, des individus, des trajectoires. Des sens cachés ? Un panorama jamais encore dressé. N’avez-vous pas remarqué que dans ces pays en crise, dans les petites villes comme dans les grandes agglomérations, les boutiques de tatoueurs résistent et sont des lieux d’échanges et de vie ?

- Du 7 octobre 2014 au 8 février 2015. Les Mayas, un temps sans fin, au musée du Quai Branly.

Annoncée comme « la plus grande exposition maya jamais réalisée dans le monde ». Matérialisation d’une réconciliation franco-mexicaine ? 400 chefs-d’œuvre pour dresser un panorama des différentes époques de la civilisation maya : culture, styles, réussites esthétiques, perfection technique. Formidable. Un événement à voir et revoir.

***

Elles vivent leurs derniers jours...

- Jusqu’au 21 décembre 2014. William Eggleston. From Black & White to Color, à la Fondation Henri Cartier-Bresson.

Une centaine de tirages pour jalonner ce cheminement.

- Jusqu’au 4 janvier 2015. Sous le vent de l’Art brut 2 : la collection De Stadshof, à la Halle Saint Pierre .

Des pièces de la grande collection De Stadshof, la deuxième dit-on après celle à Lausanne de Dubuffet, grand pape et défricheur de l’art brut.

- Jusqu’au 4 janvier 2015. Dirk Braeckman, au Bal .

Une figure majeure de la scène contemporaine photographique flamande.

- Jusqu’au 4 janvier 2015. Art robotique : une exposition monumentale. À la Cité des sciences et de l’industrie

Une dizaine d’artistes de renommée internationale créant dans les domaines de l’art et de la robotique, là où, à la croisée des sciences et des technologies, les œuvres deviennent dynamiques, spectaculaires, et nous interpellent.

- Jusqu’au 4 janvier 2015. Baccarat, le cristal-roi, au Petit Palais.

250 ans d’existence et 500 chefs-d’œuvre historiques et sans prix. Une entreprise devenue américaine.

- Jusqu’au 4 janvier 2015. Paul McCarthy. Chocolate Factory, à l’ Hôtel de la Monnaie .

Un farceur en chocolat, qui sent bon mais qu’on ne peut même pas manger, pour la ré-ouverture de la Monnaie ! Ce Père Noël est à l’effigie de l’artiste même. Saupoudré d’immenses sextoys.

- Jusqu’au 5 janvier 2015. Marcel Duchamp, la peinture même. 1910-1923 au Centre Pompidou, Galerie 2 Niveau 6.

Gageure ou paradoxe : une centaine de toiles et dessins de celui qui voulait tuer la peinture, avec des œuvres entrées dans l’histoire, comme Nu descendant l’escalier, Le Grand Verre, ou La Mariée mise à nu par ses célibataires, même.

Pour quelles raisons alors dupliquait-il ces œuvres dans sa Boîte-en-valise ? Et pourquoi s’appliquait-il ainsi à ce qu’elles soient chez un nombre restreint de collectionneurs ? Un événement rare...


Marcel Duchamp, Boîte-en-Valise, 1935-1941/1958. "Au lieu de peindre quelque chose, il s’agissait de reproduire ces tableaux que j’aimais tellement, en miniature et sous un volume très réduit. Je ne savais comment m’y prendre. Je pensais à un livre, mais je n’aimais pas cette idée. C’est alors que me vint l’idée de la boîte dans laquelle toutes mes œuvres se trouveraient recueillies comme dans un musée en réduction, un musée portatif, et voilà pourquoi je l’installai dans une valise." Marcel Duchamp, 19+55.

- Jusqu’au 5 janvier 2015. Frank Gehry, au Centre Pompidou, Galerie Sud, Niveau 1.

Rétrospective de l’œuvre de cette grande figure de l’architecture contemporaine. L’exposition décrira l’évolution de son langage plastique et architectural, depuis l’installation de son agence à Los Angeles (début des années 1960), la construction de sa propre maison à Santa Monica, et la rupture avec l’organisation orthogonale traditionnelle. Ses gammes de mobilier en carton marqueront aussi l’histoire du design.

La dimension qualifiante de ses constructions pour leur contexte urbain, comme ce fut le cas pour le musée du Guggenheim à Bilbao, opèrera-t-elle pour la Fondation Louis Vuitton pour la création dans le Bois de Boulogne ? Une cinquantaine de projets présentés, dont le Vitra Design museum en Suisse (1994), le musée Guggenheim à Bilbao (1997), le Concert hall pour Walt Disney (2003), et les Beekman Tower à New York. Seul absent : le bâtiment devenu la Cinémathèque de Paris. Peut-être trop modifié selon son concepteur.

- Jusqu’au 5 janvier 2015. Émile Bernard. La peinture en colère, au musée de l’Orangerie .

Ombrageux, oublié, polémiste, allez voir l’ami talentueux de van Gogh, de Gauguin et de Cézanne.


Émile Bernard. Après-midi à Saint-Briac, 1887, Aargauer Kunsthaus, Aarau. Legs Dr. Max Fretz © Jörg Müller, Aarau

- Jusqu’au 11 janvier 2015. Inside. Exposition collective, au Palais de Tokyo.

À l’occasion de la présentation à la presse de l’événement, Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, derrière la plus petite sculpture de l’exposition Inside, Toi-même, de Jean-Michel Alberola

Une formidable traversée à l’intérieur de soi, donc immense odyssée, tant physique que mentale. Dans 2 niveaux du Palais de Tokyo métamorphosés par les artistes, nous passons d’une installation à l’autre, toujours à l’intérieur d’œuvres qui nous conduisent en nous, de notre épiderme jusqu’à nos pensées les plus secrètes. Ébouriffant.

- Jusqu’au 11 janvier 2015. Inside China. L’intérieur du Géant, au Palais de Tokyo.

Découverte d’une nouvelle génération d’artistes chinois confrontés à la surproduction, à la monumentalité et à l’évolution rapide de leur environnement et de leur pays unique et donc incomparable.

- Jusqu’au 11 janvier 2015. David Maljkovic, au Palais de Tokyo.

Les différents temps qui rythment notre vie, par le grand artiste croate : mémoire individuelle et imaginaire collectif. Juxtaposition des imageries de notre souvenir et de ce que l’on tache d’imaginer de l’avenir.

- Jusqu’au 11 janvier 2015. Le Japon au fil des saisons, au musée Cernuschi.

60 peintures sur papier et sur soie pour matérialiser les liens affectifs et profonds qui unissent les Japonais à la Nature.

- Jusqu’au 11 janvier 2015. Saint Louis, à la Conciergerie . Les différents aspects du règne de ce roi de France, né il y a 800 ans.

- Jusqu’au 11 janvier 2015. Kâma-Sûtra : spiritualité et érotisme dans l’art indien, à la Pinacothèque. .

Le texte du Kâma-Sûtra a été attribué à un brahmane qui l’aurait écrit au IVe siècle de notre ère. Souvent présenté de manière abusive comme un livre pornographique, il constitue pourtant l’un des textes majeurs de l’hindouisme médiéval et un ouvrage censé servir de guide à l’homme et à la femme au cours de leur vie afin d’atteindre le salut.


- Jusqu’au 12 janvier 2015. Robert Delaunay. Rythmes sans fin, au Centre Pompidou, Galerie du musée, Niveau 4.

Une petite exposition à voir en complément de celle de Sonia (et réciproquement)... Peintures, dessins, reliefs, mosaïques, maquettes, photographies... Près de 80 œuvres du maître de la "peinture pure", et le plus bel ensemble au monde, grâce à la donation de 1964 de Sonia et de leur fils Charles.

- Jusqu’au 18 janvier 2015. Impression, soleil levant. L’histoire vraie du chef-d’œuvre de Monet, au musée Marmottan.

Approfondir la genèse de ce tableau phare et ce qui en fit un tel totem. À voir pour enfin obtenir les réponses à toutes les questions sur cette œuvre symbolisant, à tort ou à raison, la naissance de l’impressionnisme.


Claude Monet "Impression, soleil levant, 1872, huile sur toile, 50x65cm, musée Marmottan Monet Paris © Christian Baraja

- Jusqu’au 18 janvier 2015. Sade : marquis de l’ombre et prince des lumières. L’éventail des libertinages du XVIe au XXe siècle, à l’ Institut des Lettres & Manuscrits .

Avec, en pièce-maîtresse de cette exposition, le manuscrit original des Cent vingt journées de Sodome du Marquis de Sade, pour la première fois, dévoilé au grand public.

François Boucher, La Jardinière surprise, huile sur toile, vers 1730. © Coll.privée / Musée des Lettres et Manuscrits, Paris

- Jusqu’au 18 janvier 2015. La Fabrique du romantisme. Charles Nodier et les voyages pittoresques, au musée de la Vie romantique .

- Jusqu’au 18 janvier 2015. Hokusai (1760-1849), aux Galeries Nationales du Grand Palais.

Une exposition historique. Plus de 500 œuvres. Là encore, un événement !

Katsushika Hokusai (1760 -1849), Choshi dans la province de Chiba (détail), Série des Mille images de la mer, estampe, 18,2 x 19 cm, Paris, Musée national des arts asiatiques - musée Guimet © Rmn-Grand Palais (musée Guimet, Paris) / Thierry Olivier

- Jusqu’au 18 janvier 2015. Collection abcd / Bruno Decharme, à La Maison rouge.

Une sélection d’œuvres d’art brut tirée de la plus importante collection du monde.

- Jusqu’au 18 janvier 2015. À table ! avec le Mobilier National, à la Galerie des Gobelins .


Ensemble Christian Ghion Bureau et fauteuils du XXIe siècle, 1ère moitié (2011-2014) Œuvre de Christian Ghion (designer), auteur du modèle © Isabelle Bideau/ Mobilier national

Un demi-siècle à l’atelier de Recherche et de Création : hautes, basses, d’appoint, tables-console, ou tables de bureaux, un parcours exploratoire des variantes de tables et de leurs déclinaisons à travers les imaginaires des créateurs... À voir pour quelques exemples de rêve (celle des Lalanne est géniale, mais n’est pas la seule... Paulin et la grande noire à l’entrée de Christian Ghion...)

- Jusqu’au 19 janvier 2015. Le Pérugin, maître de Raphaël et de la Renaissance, au musée Jacquemart-André.

Le Pérugin (1450-1523), connu pour l’influence qu’il exerça sur le jeune Raphaël, fut avant tout un peintre novateur qui inventa une nouvelle manière de peindre que Raphaël allait propagé à travers l’Europe entière.


Le Pérugin, La Résurrection, 1496-1500, Huile sur bois, 40 x 67 cm, Rouen, Musée des Beaux-Arts © C.Lancien, C.Loisel / Musées de la ville de Rouen

- Jusqu’au 19 janvier 2015. Le Maroc médiéval, un empire de l’Afrique à l’Espagne, au musée du Louvre.

- Jusqu’au 25 janvier 2015. Raed Bawayah. Empreintes de passage, et Démosthènes Davvetas. Photo-graphies, à la Maison européenne de la Photographie .

- Jusqu’au 25 janvier 2015. Toute photographie fait énigme, à la Maison européenne de la photographie.

Un photographe est pris à partie par sa victime, Hollywood, photo de presse, 1938, © Collection particulière

- Jusqu’au 25 janvier 2015. L’efflorescence du Maroc contemporain, à l’Institut du Monde arabe.

Jean-Hubert Martin réunit quelque 80 artistes, designers et architectes, ferments et acteurs de la vie culturelle marocaine contemporaine.

- Jusqu’au 25 janvier 2015. Roman Vishniac. De Berlin à New-York, 1920-1975, au Mahj.

Une centaine d’images inédites de ce photographe humaniste témoin du judaïsme est-européen.

- Jusqu’au 25 janvier 2015. Nira Pereg. Abraham Abraham // Sarah Sarah, au Mahj. 2 films de "changements de mains" d’un lieu de culte, ou comment le tombeau des Patriarches d’Hébron, lieu religieux s’il en est, peut alternativement être juif ou musulman.

***

Et n’oubliez pas les collections permanentes...

Musée de l’Orangerie : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes.


© Musee d’Orsay – Sophie Boegly

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

Musée du Petit Palais : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.


Gustave Courbet, Le Sommeil (1866) © Petit Palais / Roger-Viollet

Musée des Arts et Métiers : Guide des plus belles pièces des collections permanentes


Photo et photographisme © Roby. Avec l’aimable permission du Musée des Arts et Métiers, Paris.

Musée de Cluny : Guide des plus belles œuvres et pièces des collections permanentes

Musée Carnavalet : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

Centre Pompidou : Une histoire. Art, architecture, design des années 1980 à nos jours. Le nouvel accrochage des collections permanentes du musée : 400 œuvres et objets de plus de 200 artistes, créateurs et architectes.
Jusqu’à fin décembre 2015, au Niveau 4.

Musée de l’Histoire de l’immigration : Guide des plus belles œuvres et pièces des collections permanentes.

***

De toutes les capitales du monde, Paris reste celle dont la vie culturelle est la plus bouillonnante et multiple : davantage de films, d’expositions, de musées, de galeries, et dans des gammes plus larges. Londres, Berlin, Rome, Madrid, New York et Tokyo font pourtant leur possible… tandis que Shanghai, Pékin, Singapour, et maintenant Doha, montent progressivement en puissance, et que les villes suisses, plus proches de nous, jouissent toujours de la présence de grandes fondations... et d’une tranquillité réputée.

***

Vous retrouverez dans l’article 2014 à Paris : les grandes expositions de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Calendrier 2014 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Nous avons établi notre sélection, avec PARIS 2014 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :

- Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et bien sûr pour Paris :

- Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z
- Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques expositions 2014 pour Bruxelles et Londres, Genève, Bâle, Amsterdam...

André Balbo

sources : musées, musées, musées

En images

En images

Dernière modification : jeudi 18 décembre 2014, par André Balbo, photographe -

Dans la même rubrique : Votre semaine à Paris ...

Voir aussi : Luxe à Paris ...

Voir aussi : Femmes ...

Voir aussi : BD ...

Voir aussi : Mode ...

Voir aussi : Peinture ...

Voir aussi : Expositions ...

Voir aussi : Dessin ...

Voir aussi : Chine ...

Voir aussi : musées ...

Voir aussi : Juifs ...

Voir aussi : bande dessinée ...

Voir aussi : galeries ...

Voir aussi : XIXe siècle ...

Voir aussi : Hollande ...

Voir aussi : XXe siècle ...

Voir aussi : Japon ...

Voir aussi : XVIIe siècle ...

Voir aussi : underground ...

Voir aussi : USA ...

Voir aussi : Religions ...

Voir aussi : films ...

16 commentaires

    0 | 10

  • LA SEMAINE des expositions. Que faire à Paris du 24 février au 2 mars 2014 ?
    25 février 16:07, par Galerie Lehalle, 3 rue Augereau 75007 Paris

    ENCORE QUELQUES JOURS !
    jusqu’au 28 février l’exposition de sculptures et gravures de 10 artistes slovaques
    BRATISLAVA-PARIS
    avec le soutien du ministère de la culture de Slovaquie
    et la collaboration du CNFAP dans le cadre de son programme"dialogues"

    JPEG - 2.4 ko

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 20 au 26 janvier 2014 ?
    20 janvier 19:51, par N.MORA

    je suggère la magnifique exposition à voir au Musée Cognac Jay rue Elzevir à Paris 3è
    concernant de remarquables EVENTAILS de l’époque de Louis XVI à voir sans faute.
    J’ai vu l’exposition 3 fois, j’en suis encore tout ébloui.

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 4 au 10 novembre 2013 ?
    5 novembre 2013 15:27, par caron

    j’aimerais aller au musée Maillol, mais il semblerait qu’il est interdit de faire des photos est-ce vraie et pourquoi ,

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 14 au 20 octobre 2013 ?
    21 octobre 2013 21:49, par du bellay

    j’ai cru comprendre que l’exposition Kahlo -Rivera propose une entree gratuite a partir de 16H45 pouvez vous me confirmer ? cela peut réconforter les personnes qui aujourd’hui ont fait plus de trois heures de queue merci

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 16 au 22 septembre 2013 ?
    16 septembre 2013 17:43, par du bellay

    Bonjour je suis étonnée que vous n’annonciez pas pour les prochaines grandes expositions Frida Kahlo et Diego Rivera au Musée de l’Orangerie Les rv visites groupes ont été très difficiles a obtenir !! ce qui signifie que cela va attirer beaucoup de curieux

    Répondre

    • Réponse : 16 septembre 2013 18:12, par André Balbo

      Bonjour et merci pour votre remarque.

      L’exposition Kahlo / Riviera ne commencera que le 9 octobre 2013, mais je vous comprends d’autant mieux que j’éprouve comme vous la même impatience à pouvoir voir enfin bientôt ensemble certaines de leurs œuvres.

      Et si cette exposition ne figure pas encore dans la SEMAINE, elle est en bonne place dans le CALENDRIER et LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z. Je la mettrai dès la semaine prochaine. Promis !

      Merci encore de votre vigilance.

    • Réponse : 17 septembre 2013 08:17, par André Balbo

      Et j’ajouterais même qu’un article d’annonce spécifique existe déjà sur notre site. Ce qui, tout à fait entre nous, n’est franchement pas si mal !

      Bonne journée !

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 20 au 26 mai 2013 ?
    21 mai 2013 18:20, par Al

    L’exposition Ange du Bizarre au musée d’Orsay est prolongée jusqu’au 20 juin il me semble. J’y ai été elle est excellente. Ils en parlent dans le dernier "ce soir ou jamais" à la fin avec la commissaire de l’exposition.

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 4 au 10 mars 2013 ?
    5 mars 2013 11:06, par lisippe

    Le musée d’Ennery n’est PAS accessible gratuitement. Il faut payer 6,50€

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 4 au 10 mars 2013 ?
    5 mars 2013 10:05, par André Balbo

    Le musée de la Vie romantique n’est pas mentionné dans cet article mais il est en revanche précisé dans l’article qui lui est consacré que ce musée est partiellement fermé pour travaux et cela jusqu’au mois de juin 2013. Lieu charmant, vous aviez pleinement raison de vouloir vous y rendre...

    Signalons au passage que son directeur, Daniel Marchesseau, est le commissaire de l’exposition rare et passionnante, actuellement au musée Marmottan-Monet, sur la femme-peintre Marie Laurencin.

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 4 au 10 mars 2013 ?
    4 mars 2013 18:47, par vguilou

    Le dimanche 3 mars 2013, je suis allée au musée de la vie romantique, qui était fermé pour travaux !!!
    Pourquoi n’étais-ce pas indiqué sur Internet ???
    C’est la moindre des choses de mettre à jour les infos sur internet
    merci pour votre réponse

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions, et des musées. Que faire à Paris du 19 au 25 novembre 2012 ?
    19 novembre 2012 20:57, par eva braun

    Ma semaine à Paris !! Bravo et merci.

    Répondre

  • 0 | 10

Publiez votre avis, commentaire ou question


  • Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...
Qui êtes-vous ?