Expositions à Paris. Semaine du 23 au 29 mars 2015 : nouvelles, récentes, et celles à leurs derniers jours...

par André Balbo, 26 mars 2015
Notez :
8 votes

Riche semaine avec une abondance de nouveautés dont quelques-unes feront événements comme Vélasquez, au Grand Palais, et le cinéma inventé des frères Lumière ; François Ier à la BnF, 5 siècles après Marignan ; le Baiser dans l’art, au musée Maillol ; De Giotto à Caravage, au musée Jacquemart-André ; et enfin Mutations, au musée des Arts décoratifs.

Prenez garde aux expositions importantes qui se terminent dans les prochains jours. Vérifiez rapidement les dates de celles qui vous intéressent pour ne pas rater un événement que vous souhaiteriez visiter...

Voyez aussi les collections permanentes : une Histoire, à Pompidou, 7 ans de réflexion à Orsay et toutes les autres importantes : au MAMVP, à Cluny, aux Arts-et-Métiers, à la Cité de l’Immigration...

Regardons avec attention l’immense choix d’événements culturels que Paris nous propose. Nous vous indiquons les nouveautés de la semaine, les expositions les plus récentes, nos préférées parmi les plus grandes... et celles qui vivent leurs derniers jours...

Et préparez-vous au 1er dimanche du mois, quand l’accès est gratuit dans les musées nationaux, de Paris et des régions, pour les collections permanentes, à l’exception de Versailles et du Louvre. En avril ce sera le dimanche 5 !

***

Les nouveautés de la semaine :

- Du 24 mars au 21 juin 2015. François Ier, pouvoir et image, à la BnF, site Mitterrand, galerie 1.

500e anniversaire de Marignan, 1515. L’avènement de François Ier, suivi de cette victoire, est aussi la Renaissance nationale des Arts et des Lettres.

Cette exposition revient aux diverses images de ce roi établies sous sa conduite : roi chevalier, "très chrétien", administrateur de son royaume, poète,
lettré et mécène...

Constantin Brancusi, Le Baiser, 1923-1925, Pierre, 36,5 x 24,5cm, Paris, Centre Pompidou, MNAM-CCI, crédit RMN-GP

- Du 25 mars au 26 juillet 2015. Le Baiser dans l’art, de la Renaissance à nos jours, au musée Maillol.

- Du 25 mars au 13 juillet 2015. Vélasquez et les siens, au Grand Palais. Galeries nationales.

Attention. Cette rétrospective fera événement...


Vénus à son miroir (vers 1650), National Gallery, Londres.

- Du 26 au 29 mars 2015. Art Paris Art Fair, au Grand Palais. 140 galeries d’une vingtaine de pays. Invités d’honneur Singapour et l’Asie du Sud-Est.


- Du 27 mars au 20 juillet 2015. De Giotto à Caravage. Les passions de Roberto Longhi, au musée Jacquemart-André.

Garçon mordu par un lézard (1594) Caravage (1571-1610) © Firenze, Fondazione di Studi di Storia dell’Arte Roberto Longhi

Ces découvertes de l’historien d’art, dont certaines n’ont encore jamais été exposées en France, mettent en valeur des peintures de Giotto, Masaccio, Masolino, Piero della Francesca, Ribera et Caravage.

L’œuvre du Caravage (dont le tableau Garçon mordu par un lézard) méritera une section particulière.

- Du 27 mars au 14 juin 2015. Lumière ! Le cinéma inventé... au Grand Palais. (Salon d’Honneur).

Une exposition événement à l’occasion de la célébration en 2015 des 120 ans de l’invention du Cinématographe Lumière.

- Du 27 mars au 5 juillet 2015. Mutations, au musée des Arts décoratifs. À partir du hanap "Les métiers d’art" de l’orfèvre Lucien Falize (1896) des collectifs de créateurs (artisans et ateliers d’art, designers, plasticiens) revisitent le répertoire des techniques et des matières représentées sur cet objet symbole.

***

Parmi les expositions les plus récentes :

Portrait à l’hermine d’Elisabeth 1 (vers 1585), huile sur toile, attribué à William Segar

- Du 16 mars au 19 juillet 2015. Les Tudors, au musée du Luxembourg.

- Du 17 mars au 28 juin 2015. Pierre Boulez, à la Philharmonie de Paris .

L’exposition présente des œuvres emblématiques du compositeur en les mettant en regard de sa vie et de ses rencontres artistiques. Des travaux de plasticiens tels que Kandinsky, Klee ou Miró qui ont inspiré l’artiste viennent
enrichir cette exposition.

- Du 17 mars au 19 juillet 2015. Pierre Bonnard, peindre l’Arcadie, au musée d’Orsay.

Pierre Bonnard (1867-1947) Vue du Cannet, 1927 Huile sur toile, 233 x 233 cm Paris, nusée d\’Orsay © RMN-Grand Palais (Musée d\’Orsay) / Hervé Lewandowski © ADAGP, Paris 2014

Une rétrospective représentative des différentes périodes de cet artiste qui pratiquait peinture, dessin, estampe, art décoratif, gravure, sculpture, et photographie. L’esthétique avant tout décorative de Bonnard, aux couleurs vives et lumineuses, se nourrissait d’observations incisives et pleines d’humour, tirées de son environnement immédiat.

Du tableautin au grand format, du portrait à la nature morte, de la scène intime au sujet pastoral, du paysage urbain au décor antique, l’œuvre de Bonnard nous révèle un artiste instinctif et sensible. Sa palette en fait l’un des principaux acteurs de l’art moderne et un représentant éminent du courant arcadien.


- Du 18 mars au 18 juin 2015. De Carmen à Mélisande. Drames à l’Opéra comique, au Petit Palais.

Henri Lucien Doucet, Célestine Galli Marié, cantatrice mezzo soprano dans le rôle titre Carmen, peinture XIXe © BnF

Œuvres et objets témoins des 7 grands opéras conçus entre 1870 et 1902, Carmen, Les Contes d’Hoffman, Lakmé, Manon, Le Rêve, Louise et Pelléas et Mélisande, la plupart joués aujourd’hui dans le monde entier.

- Du 19 mars au 19 juillet 2015. Yves Saint Laurent 71 : la collection du scandale, à la Fondation Pierre Bergé -Yves Saint-Laurent.

Cette fameuse collection printemps-été présentée en janvier 1971, inspirée par la mode des années 1940, ne pouvait que faire polémique...

Chen Shuren, Lions en alerte au crépuscule ,1914 © Hong Kong Museum of Art

- Du 20 mars au 28 juin 2015. L’École de Lingnan. L’éveil de la Chine moderne, au musée Cernuschi .

- Du 11 mars au 14 juin 2015. Piero Fornasetti : la folie pratique, au musée des Arts décoratifs. Un millier d’objets et œuvres de cet illusionniste talentueux de l’ornemental et de la fantaisie.

- Du 12 mars au 13 septembre 2015. Le Pressionnisme. 1970-1990, les chefs d’œuvre du graffiti sur toile de Basquiat à Bando, à la Pinacothèque.

Zephyr (Andrew Witte ; Américain, né en 1961), Venom (Venin), 1981, Peinture aérosol sur plaques de métal motées sur panneau de bois. Collection Jacques Rue, Paris. Courtesy Artcurial, Paris

- Du 13 mars au 21 juin 2015. Bruce Nauman, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Un grand, dont l’une des œuvres proclamait, au milieu des années 1960, que "le véritable artiste aide le monde en mettant au jour des vérités mystiques". 8 œuvres de cet artiste californien (Fort Wayne, 1941), qui ne s’interdit aucun moyen d’expression, passant de grandes installations immersives à des performances ou à des vidéos spectaculaires. Sa dernière exposition en France date de 1997...

- Du 3 mars au 31 mai 2015. David Bowie Is... Watching You, à la Philharmonie de Paris.

Archives personnelles inédites de David Bowie. Plus de 300 objets, manuscrits de chansons, costumes de scène, clips, films, photographies et instruments de musique pour cet artiste unique et indémodable !

Mieux comprendre les personnalités ou personnages de David Jones : Ziggy Stardust, Aladdin Sane, le Thin White Duke et bien d’autres…

- Du 4 mars au 3 juin 2015. Qu’est-ce que la photographie ?, au Centre Pompidou.

Une exposition rassemblant des créateurs pour lesquels la photographie est elle-même le sujet de l’œuvre.


- Du 4 mars au 5 juillet 2015. Anges et démons. Croyances et pratiques magiques dans le monde juif, au Mahj.

Victoire de Samothrace © 2014 Musée du Louvre / Antoine Mongodin

- Du 5 mars au 15 juin 2015. La Victoire de Samothrace, au musée du Louvre. Salle des Cheminées.

Toute neuve. Quelle impression ? Exposition sur sa récente restauration menée de septembre 2013 à juillet 2014, et des informations nouvelles qu’elle a révélé sur la conception et le décor de la Victoire de Samothrace.

- Du 7 mars au 30 août 2015. Chercher le Garçon, au MAC/VAL à Vitry/Seine .

Une centaine d’artistes mâles interrogent et déstabilisent les modèles établis et mettent en crise le modèle masculin hégémonique. Rejetant l’autoritarisme, questionnant les valeurs traditionnellement associées au masculin (efficacité, autorité, héroïsme, conquête, force, etc.), leurs œuvres rassemblées proposent des stratégies de résistance et de redéfinition du paradigme en question.

Amorcerions-nous une réflexion autour des modèles culturels dominants de la représentation masculine ?

- Du 8 mars au 23 août 2015. Jeanne Lanvin. Rétrospective, au musée Galliera.

Un nouveau directeur artistique est né à cette marque ancienne (1900-1920), d’une personnalité remarquée par Jacques Doucet, comme le fut aussi initialement Paul Poiret.


- Du 24 février au 17 mai 2015. Florence Henri. Le miroir des avant-gardes, 1928-1940, au musée du Jeu de Paume.

Florence Henri, Femme aux cartes, 1930 © Florence Henri / Galleria Martini & Ronchetti

Artiste d’abord connue pour sa peinture, elle prend une place incontestable dans la photographie des avant-gardes entre la fin des années 1920 et le début des années 1940, expérimentant de nouvelles relations à l’espace, notamment par l’introduction de miroirs et d’autres objets dans ses compositions.

- Du 24 février au 17 mai 2015. Taryn Simon, au musée du Jeu de Paume. Du 24 février au 17 mai 2015.

Taryn Simon travaille à New York. Depuis une dizaine d’années, son œuvre ambitieuse s’élabore autour de questions culturelles et politiques (justice, sécurité, religion, recherche scientifique, médecine, défense, économie), sondant leurs travers afin de mieux briser l’illusion d’une image objective, d’une réalité capturée sur le vif.

- Du 24 février au 24 mai 2015. Rome, "bas-fonds du baroque", au musée du Petit Palais. Quand les peintres du XVIIe siècle, entraînés par Le Caravage, montraient le peuple, la misère, la rue et ses tourments.


- Du 25 février au 18 mai 2015. Hervé Télémaque. Rétrospective, au Centre Pompidou.

Petit célibataire un peu nègre et assez joyeux, 1964, huile sur toile, 80x80cm © Collection Centre Pompidou, musée national d’art moderne, Paris.

70 œuvres de cet artiste français né à Port-au-Prince, brasseur de tous les arts, et apporteur d’une culture tropicale post-coloniale. À voir.

- Du 18 février au 17 mai 2015. Le bord des mondes, au Palais de Tokyo.

Y-a-t-il des œuvres qui ne soient pas d’art ? C’est en s’interrogeant avec Marcel Duchamp sur l’essence de la création et ses territoires que le Palais de Tokyo explore les mondes interstitiels, à la lisière de l’art, de la création et de l’invention...

Bridget Polk, Adrift, 2010, Maine coast beach rocks

Avec Carlos Espinosa, Kenji Kawakami, Theo Jansen, Rose-Lynn Fisher, Game of States, Tomas Sarceno, Hiroshi Ishiguro, Jean Katambayi, Sapeurs, Jesse Krimes, Bridget Polk, Charlie Le Mindu, etc. Commissaire Rebecca Lamarche Vadel.

- Du 18 février au 17 mai 2015. Takis. Champs magnétiques, au Palais de Tokyo.

Sculptures lumineuses, musicales ou érotiques de l’œuvre de Takis, que son usage des champs magnétiques a pu rendre célèbre.

- Du 19 février au 10 mai 2015. Jérôme Zonder. Fatum, à la Maison rouge.

Un terrible labyrinthe dessiné pour tenter de se sortir du XXe siècle.

- Du 19 février au 10 mai 2015. Mathieu Briand. Et in Libertalia Ego, à La Maison rouge.

Pour ce projet, Mathieu Briand a invité de nombreux artistes (Francis Alÿs, Grégory et Cyril Chapuisat, Sophie Dejode, Bertrand Lacombe, Jacin Giordano, Thomas Hirschhorn, Koo Jeong-A, Pierre Huyghe, Gabriel Kuri, Prue Lang, Richard Siegal, Juan Pablo Macias, Mike Nelson, Damian Ortega, Rudy Riccioti, Yvan Salomone et Gilles Mahé) à venir travailler dans son atelier situé sur une petite île dans le canal du Mozambique. Et in libertalia ego fait à la fois référence aux peintures Et in Arcadia Ego, et à la colonie libertaire du livre A General History of the Robberies and Murders of the Most Notorious Pyrates du capitaine Charles Johnson (1724).


L’atelier © Mathieu Briand

- Du 11 février 2015 au 21 mars 2016. Sur la piste des grands singes, à la Grande Galerie de l’évolution (Jardin des plantes).

Pour mieux connaître nos cousins les plus proches... Une exposition qui passionnera les grands et jeunes enfants.

- Du 12 février au 5 juillet 2015. La toilette. Naissance de l’intime, au musée Marmottan.


Eugène Lomont. Jeune femme à sa toilette, 1898. Huile sur toile, 54 x 65cm. Beauvais, Musée départemental de l’Oise © RMN Grand Palais / Thierry Ollivier

Représentations poétiques, esthétiques, réalistes et cliniques dans la peinture de la toilette (plutôt féminine, une fois encore...) et de ses rituels, de Georges de La Tour aux impressionnistes.

- Du 12 février au 21 juin 2015. Au temps de Klimt. La Sécession à Vienne, à la Pinacothèque.

Gustave Klimt, Judith I (1901), huile sur toile, 84 x 42 cm © Belvédère, Vienne

Le développement de l’art à Vienne, de la fin du XIXe siècle, début de la Sécession viennoise aux premières années de l’expressionnisme. Une sélection des travaux majeurs de Klimt, de ses premières années d’études jusqu’à son âge d’or avec des œuvres comme Judith I (1901) ou la Frise Beethoven, monumentale reconstitution à l’échelle présentée pour la première fois en France. À voir.

- Du 5 février au 3 mai 2015. Mark Lewis. Above and Below the Minhocão, au Bal. Un ensemble d’œuvres montrées pour la 1ère fois à Paris, articulées autour d’une de ses vidéos les plus récentes réalisée à Sao Paolo. Expansion de la conscience par l’utilisation du vertige...

- Du 21 janvier au 14 août 2015. Les Cahiers dessinés. L’art du dessin, à La Halle Saint-Pierre.

Un large panorama de dessins de Victor Hugo à Bruno Schulz, d’Alechinsky à Kiki Smith, de Saul Steinberg à Chaval, Sempé, Willemn, Copi, Fred Deux, Ungerer, Tal Coat, Topor, Reiser, Unica Zürn et Vuillemin… ainsi que de créateurs d’art brut dont Louis Pons et Louis Soutter.

- Du 22 janvier au 3 mai 2015. Georges Noël, au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

Hommage à cet artiste français de Béziers (1924-2010) à l’occasion de la donation au musée de 5 de ses œuvres majeures. Gratuite.

Dans les collections permanentes aussi riches que celles de ce musée, chaque visite permet de (re-)découvrir de nouvelles œuvres, selon votre humeur du jour. La dernière fois ce fut pour moi la toile La Guerre, de Gromaire, et le tableau de 1905 assez chagallien de Picasso, à son ami Casagemas, mort pour chagrin d’amour, L’enterrement de Casagemas, qui ouvrait sa période bleue.

- Depuis le 14 janvier 2015. Réouverture totale du musée national Gustave Moreau.

Superbe et poétique. Vous serez transporté... ailleurs.

- Du 9 janvier au 27 septembre 2015. Filmer la guerre : les Soviétiques face à la Shoah (1941-1946), au Mémorial de la Shoah.

Au 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et de l’ouverture des camps par les Alliés, le Mémorial de la Shoah propose une exposition consacrée à l’étude des images de la Shoah filmées par les opérateurs soviétiques.

- Du 9 décembre 2014 au 31 mai 2015. Fashion Mix. Mode d’ici, créateurs d’ailleurs, au musée de l’Histoire de l’immigration .

De Worth à Alaïa, de Fortuny à Miyake et Yamamoto, les stylistes étrangers qui ont révolutionné la mode française et enrichi son répertoire. À voir. Formidable de voir ensemble un tel choix de modèles de si belles qualités.

- Du 13 novembre 2014 au 27 septembre 2015. Rodin, le laboratoire de la création, au musée Rodin.

Le processus de création de Rodin comme chantier d’artiste, à travers un parcours composé de L’Age d’Airain, Les Bourgeois de Calais, Le Monument à Victor Hugo, Le Monument à Balzac, et La Muse Whistler, dans leurs variations et étapes de réalisation. Un ensemble unique de 150 plâtres et terres cuites sorti des réserves.

- Exposition inaugurale au musée Picasso après une refondation complète. Un grand succès populaire également, un "choc esthétique", et un bouleversement dans le quartier du Marais. Grands formats, collection personnelle de Picasso, archives et objets. Formidable.

Mon conseil : commencer par le 3e étage pour tracer certaines des influences ou communautés de sensibilités de ce grand cannibale artistique.

- Du 14 octobre 2014 au 2 août 2015. Zizi sexuel, l’expo, à la Cité des Sciences et de l’industrie.

Incontournable pour les 9-14 ans pour tout savoir sur la sexualité !

- Du 15 octobre 2014 au 12 juillet 2015. L’art de manger. Rites et traditions, au musée Dapper.

- Du 15 octobre 2014 au 28 juin 2015. De l’Amphore au conteneur, au musée de la Marine.

L’Intérieur du Port de Marseille, vu du Pavillon de l’horloge du Parc (titre de salon) Vernet, Joseph, 1754, Marseille © Musée National de la Marine / P. Dantec

Une histoire du commerce maritime de l’Antiquité à nos jours, avec en fil rouge le voyage des cargaisons alimentaires.

- Du 17 septembre 2014 au 9 août 2015 (prolongation). La Cabeza, Niki de Saint Phalle, au Centquatre.

Un prolongement qui présente la Cabeza ou Tête de Mort (Grande), immense crâne, revêtu de miroirs et de pierres colorées. Rentrez donc ! Asseyez-vous ! Et regardez ! Accès libre.

***

Nos préférées, parmi les grandes...

Les autres, soit sont encore récentes (Bonnard, Klimt, la Toilette, Picasso, la Fondation Louis-Vuitton), soit vont bientôt se terminer (Jeff Koons, Pieter Hugo, Paris Magnum)...

Picasso, Jeff Koons, et la Fondation Louis-Vuitton sont des évidences...

Samuel Fosso, La femme américaine libérée des années 70, 1997 De la série Tati Epreuve chromogène, 101 x 101 cm musée national d’art moderne, Centre Pompidou, Paris © Centre Pompidou, mnam/cci, Dist. RMN-Grand Palais / Philippe Migeat © Fosso Samuel, courtesy JM Patras/Paris

- Du 2 juillet 2014 au 7 mars 2016. Une histoire. Art, architecture, design des années 1980 à nos jours, au Centre Pompidou, Niveau 4. Voir le nouvel accrochage des 30 dernières années des collections permanentes du musée : 400 œuvres et objets de plus de 200 artistes, créateurs et architectes. Exposition considérable à ne pas rater...

- Du 6 mai 2014 au 18 octobre 2015. Tatoueurs, tatoués, au musée du Quai Branly, Mezzanine Ouest. Une technique mais aussi une histoire esthétique et artistique, des individus, des trajectoires. Des sens cachés ? Un panorama jamais encore dressé. N’avez-vous pas remarqué que dans ces pays en crise, dans les petites villes comme dans les grandes agglomérations, les boutiques de tatoueurs résistent et sont des lieux d’échanges et de vie ?

- Du 12 février au 21 juin 2015. Au temps de Klimt. La Sécession à Vienne, à la Pinacothèque. Le développement de l’art à Vienne, de la fin du XIXe siècle, début de la Sécession viennoise aux premières années de l’expressionnisme. Une sélection des travaux majeurs de Klimt, de ses premières années d’études jusqu’à son âge d’or avec des œuvres comme Judith I (1901) ou la Frise Beethoven, monumentale reconstitution à l’échelle présentée pour la première fois en France.

- Du 18 février au 17 mai 2015. Le bord des mondes, au Palais de Tokyo. Y-a-t-il des œuvres qui ne soient pas d’art ? C’est en s’interrogeant avec Marcel Duchamp sur l’essence de la création et ses territoires que le Palais de Tokyo explore les mondes interstitiels, à la lisière de l’art, de la création et de l’invention...

- Du 9 décembre 2014 au 31 mai 2015. Fashion Mix. Mode d’ici, créateurs d’ailleurs, au musée de l’Histoire de l’immigration . De Worth à Alaïa, de Fortuny à Miyake et Yamamoto, les stylistes étrangers qui ont révolutionné la mode française et enrichi son répertoire. À voir. Formidable de voir ensemble un tel choix de modèles de si belles qualités.

***

Elles vivent leurs derniers jours...

- Jusqu’au 20 mars 2015. Le musée de l’Histoire de l’immigration présente ses collections permanentes enrichies et rénovées.

Un remarquable effort qui souligne la récente nomination à la tête du musée de l’historien Benjamin Stora, spécialiste des guerres de la décolonisation et de l’histoire du Maghreb.

- Jusqu’au 28 mars 2015. Paris Magnum. La capitale par les plus grands photo-reporters, à l’Hôtel de Ville de Paris .

Exposition gratuite, et intéressante, par la multiplicité des regards portés sur Paris à travers les différentes générations des photographes de l’agence Magnum. Une des meilleures expositions de ce site depuis bien longtemps.

- Jusqu’au 5 avril 2015. L’Italie, de Bernard Plossu.

"Toute mon enfance, j’ai entendu ma mère parler de nos origines italiennes, j’entendais les noms de tante Dina et de Nana, mon arrière grand-mère. Puis un jour, au début des années 1970, je suis parti à Naples, à Rome et à Pompéi sous une pluie torrentielle : c’était magnifique."

Et aussi aux mêmes dates : Grégoire Korganow, Père et fils, et Prisons. Et Éric Rondepierre, Images secondes. Et encore Patrice Calmettes, Insularité.


- Jusqu’au 5 avril 2015. Krijn de Koning, au Centquatre.

Chacune de ses œuvres est pensée pour un site spécifique (église, château, cours, escalier, bureaux), qu’elle déconstruit géométriquement en l’investissant, créant une mise en abyme...

Krijn de Koning, portrait by Tim Groen, 2010, courtesy Tim Groen

Krijn de Koning donne ainsi à voir la particularité du lieu, sa beauté, et parfois même sa problématique. La couleur est au cœur de son travail. Il explique qu’elle "a la faculté d’influencer la perception de la réalité qui nous entoure. (...) C’est un moyen de pointer du doigt et de conditionner une réalité construite pour mettre en exergue un élément particulier et le laisser s’exprimer. Selon la situation, cet élément peut être beau, intéressant ou complexe." Avec son architecture brute et monumentale, le 104 invite l’artiste à venir remodeler ses espaces et son volume offerts à tous.

- Jusqu’au 5 avril 2015 (prolongation). La Collaboration (1940-1945), aux Archives nationales .

Intéressant, bien sûr. Quelques inédits, mais toujours cette précaution un peu gênée qui empêche de comprendre la profondeur qu’eut un tel phénomène : que faisaient nos élites et nos artistes les plus fameux dans ces sombres années. Des noms ! Non plus pour dénoncer, bien sûr, il serait un peu tard, mais pour mieux réaliser...

- Jusqu’au 6 avril 2015. Un train pour le Yunnan. Les tribulations de deux Français en Chine, au musée Guimet. 65 photographies de deux Français réunis par la construction d’un chemin de fer au Yunnan au XIXe siècle, dans une Chine en pleine ébullition...

Shaun Oliver, Le Cap, 2011

- Jusqu’au 26 avril 2015. Pieter Hugo. Kin, à la Fondation Henri Cartier-Bresson .

Dans sa série Kin, le photographe sud-africain tente de faire mieux connaître et peut-être identifier les contradictions que traverse son pays et les traces évidemment non évaporées du colonialisme, du régime de l’apartheid, et de l’oppression que les Blancs faisaient subir au Noirs.

- Jusqu’au 27 avril 2015. Jeff Koons, au Centre Pompidou, Galerie 1, Niveau 6.

Jeff Koons Poodle / Caniche, 1991 Bois polychrome Lisbonne, Museu Colecção Berardo Caniche

Cette exposition bat à ce jour de +24% le record précédent de visiteurs détenu par l’exposition Salvador Dali. Première rétrospective majeure consacrée, en Europe, à Jeff Koons, et prenant la complète mesure de son œuvre controversée de 1979 à nos jours.

Le parcours chronologique mettra en évidence les différents cycles de son travail, des premières œuvres conçues dans une veine héritée du Pop art, aux actuelles dialoguant avec les grands prédécesseurs.

Présentation, en avant-première, de certaines de ses nouvelles créations de l’artiste américain, mais ses œuvres les plus connues, dont Rabbit (1986), Michael Jackson and Bubbles (1988), Balloon Dog (1994-2000) et la série d’aquariums Equilibrium (1985) seront aussi présentes.

- Jusqu’au 27 avril 2015. New Frontier IV, au musée du Louvre, Aile Denon, Salle 32.

4e étape de l’exploration que le Louvre a entrepris de la peinture américaine, avec cette fois l’essor de la nature morte au cours du XIXe siècle. Alors que les peintres américains trouvaient aisément des commanditaires pour les portraits ou les paysages, les débuts de la nature morte furent assez confidentiels. Raphaelle Peale (1774-1825), puis Martin Johnson Heade (1819-1904) et William Harnett (1848-1892).

***

Et n’oubliez pas les collections permanentes...

Musée de l’Orangerie : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes.


© Musee d’Orsay – Sophie Boegly

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

Musée du Petit Palais : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

Musée des Arts et Métiers : Guide des plus belles pièces des collections permanentes


Photo et photographisme © Roby. Avec l’aimable permission du Musée des Arts et Métiers, Paris.

Musée de Cluny : Guide des plus belles œuvres et pièces des collections permanentes

Musée Carnavalet : Guide des plus belles œuvres des collections permanentes. Gratuit.

Centre Pompidou : Une histoire. Art, architecture, design des années 1980 à nos jours. Le nouvel accrochage des collections permanentes du musée : 400 œuvres et objets de plus de 200 artistes, créateurs et architectes.
Jusqu’au 7 mars 2016, au Niveau 4.

Musée de l’Histoire de l’immigration : Guide des plus belles œuvres et pièces des collections permanentes.

***

De toutes les capitales du monde, Paris reste celle dont la vie culturelle est la plus bouillonnante et multiple : davantage de films, d’expositions, de musées, de galeries, et dans des gammes plus larges. Londres, Berlin, Rome, Madrid, New York et Tokyo font pourtant leur possible… tandis que Shanghai, Pékin, Singapour, et maintenant Doha, montent progressivement en puissance, et que les villes suisses, plus proches de nous, jouissent toujours de la présence de grandes fondations... et d’une tranquillité réputée.

***

Vous retrouverez aussi dans 2015 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2015 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons pour Paris au fur et à mesure de leur publication notre sélection des CATALOGUES D’EXPOSITIONS 2015, comme nous l’avions fait les années précédentes : 2014, 2013, 2012.

De même nous avons commencé :
- Les Grandes Expositions 2016 à Paris de A à Z
- Calendrier 2016 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes :
- Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et bien sûr pour Paris :
- Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z
- Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques musées et expositions temporaires pour Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

sources : visites, musées, presse...

En images

Dernière modification : jeudi 26 mars 2015, par André Balbo, photographe -

Dans la même rubrique : Votre semaine à Paris ...

Voir aussi : Luxe à Paris ...

Voir aussi : Femmes ...

Voir aussi : BD ...

Voir aussi : Mode ...

Voir aussi : Peinture ...

Voir aussi : Expositions ...

Voir aussi : Dessin ...

Voir aussi : Chine ...

Voir aussi : musées ...

Voir aussi : Juifs ...

Voir aussi : bande dessinée ...

Voir aussi : galeries ...

Voir aussi : XIXe siècle ...

Voir aussi : Hollande ...

Voir aussi : XXe siècle ...

Voir aussi : Japon ...

Voir aussi : XVIIe siècle ...

Voir aussi : underground ...

Voir aussi : USA ...

Voir aussi : Religions ...

Voir aussi : films ...

16 commentaires

    0 | 10

  • LA SEMAINE des expositions. Que faire à Paris du 24 février au 2 mars 2014 ?
    25 février 2014 16:07, par Galerie Lehalle, 3 rue Augereau 75007 Paris

    ENCORE QUELQUES JOURS !
    jusqu’au 28 février l’exposition de sculptures et gravures de 10 artistes slovaques
    BRATISLAVA-PARIS
    avec le soutien du ministère de la culture de Slovaquie
    et la collaboration du CNFAP dans le cadre de son programme"dialogues"

    JPEG - 2.4 ko

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 20 au 26 janvier 2014 ?
    20 janvier 2014 19:51, par N.MORA

    je suggère la magnifique exposition à voir au Musée Cognac Jay rue Elzevir à Paris 3è
    concernant de remarquables EVENTAILS de l’époque de Louis XVI à voir sans faute.
    J’ai vu l’exposition 3 fois, j’en suis encore tout ébloui.

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 4 au 10 novembre 2013 ?
    5 novembre 2013 15:27, par caron

    j’aimerais aller au musée Maillol, mais il semblerait qu’il est interdit de faire des photos est-ce vraie et pourquoi ,

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 14 au 20 octobre 2013 ?
    21 octobre 2013 21:49, par du bellay

    j’ai cru comprendre que l’exposition Kahlo -Rivera propose une entree gratuite a partir de 16H45 pouvez vous me confirmer ? cela peut réconforter les personnes qui aujourd’hui ont fait plus de trois heures de queue merci

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 16 au 22 septembre 2013 ?
    16 septembre 2013 17:43, par du bellay

    Bonjour je suis étonnée que vous n’annonciez pas pour les prochaines grandes expositions Frida Kahlo et Diego Rivera au Musée de l’Orangerie Les rv visites groupes ont été très difficiles a obtenir !! ce qui signifie que cela va attirer beaucoup de curieux

    Répondre

    • Réponse : 16 septembre 2013 18:12, par André Balbo

      Bonjour et merci pour votre remarque.

      L’exposition Kahlo / Riviera ne commencera que le 9 octobre 2013, mais je vous comprends d’autant mieux que j’éprouve comme vous la même impatience à pouvoir voir enfin bientôt ensemble certaines de leurs œuvres.

      Et si cette exposition ne figure pas encore dans la SEMAINE, elle est en bonne place dans le CALENDRIER et LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z. Je la mettrai dès la semaine prochaine. Promis !

      Merci encore de votre vigilance.

    • Réponse : 17 septembre 2013 08:17, par André Balbo

      Et j’ajouterais même qu’un article d’annonce spécifique existe déjà sur notre site. Ce qui, tout à fait entre nous, n’est franchement pas si mal !

      Bonne journée !

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 20 au 26 mai 2013 ?
    21 mai 2013 18:20, par Al

    L’exposition Ange du Bizarre au musée d’Orsay est prolongée jusqu’au 20 juin il me semble. J’y ai été elle est excellente. Ils en parlent dans le dernier "ce soir ou jamais" à la fin avec la commissaire de l’exposition.

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 4 au 10 mars 2013 ?
    5 mars 2013 11:06, par lisippe

    Le musée d’Ennery n’est PAS accessible gratuitement. Il faut payer 6,50€

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 4 au 10 mars 2013 ?
    5 mars 2013 10:05, par André Balbo

    Le musée de la Vie romantique n’est pas mentionné dans cet article mais il est en revanche précisé dans l’article qui lui est consacré que ce musée est partiellement fermé pour travaux et cela jusqu’au mois de juin 2013. Lieu charmant, vous aviez pleinement raison de vouloir vous y rendre...

    Signalons au passage que son directeur, Daniel Marchesseau, est le commissaire de l’exposition rare et passionnante, actuellement au musée Marmottan-Monet, sur la femme-peintre Marie Laurencin.

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions et des musées. Que faire à Paris du 4 au 10 mars 2013 ?
    4 mars 2013 18:47, par vguilou

    Le dimanche 3 mars 2013, je suis allée au musée de la vie romantique, qui était fermé pour travaux !!!
    Pourquoi n’étais-ce pas indiqué sur Internet ???
    C’est la moindre des choses de mettre à jour les infos sur internet
    merci pour votre réponse

    Répondre

  • LA SEMAINE des expositions, et des musées. Que faire à Paris du 19 au 25 novembre 2012 ?
    19 novembre 2012 20:57, par eva braun

    Ma semaine à Paris !! Bravo et merci.

    Répondre

  • 0 | 10

Publiez votre avis, commentaire ou question


  • Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...
Qui êtes-vous ?