Jardin

Plantes dépolluantes : Chlorophytum comosum


Polyvalente et efficace !

Une allure caractéristique parfaitement acclimatée à nos appartements font du Chlorophytum une plante d’intérieure de choix.

Leurs longues tiges souples rayées de vert de blanc crème émettent des stolons au bout desquelles poussent de nouvelles tiges.
- D’origine d’Afrique du Sud, cette plante est habituée à l’alternance entre les saisons sèches et les saisons humides.
- Elle supporte des températures variées, de 8 à 30°C et toutes les expositions de l’ensoleillement à l’ombre.
- Mais a besoin de beaucoup d’eau durant les étés secs et chauds.

La plante connaît une période de repos végétatif en hiver, qu’il est important de respecter. Très peu d’eau durant cette période et aucun soin.
- En règle générale, la plante n’aime pas les excès d’eau.

Lorsque le pot devient trop petit, la plante a tendance à en sortir ou à sécher, c’est le moment de changer de taille de pot.

Le Chlorophytum élimine 96% de monoxyde de carbone en 24 heures, grâce à une capacité d’absorption hors du commun, puisque c’est ici la plante entière, racines, tubercules, et feuillage qui fonctionnent à plein régime.
- Elle élimine également le toluène, le benzène, et le xylène.


Pour être informé de nos dernières actualités inscrivez-vous gratuitement à la newsletter "Jardin".



lundi 30 mars 2009
 
 
Participez
 
 
 
 
 
 
 
Recherche personnalisée