Jardin

Des plantes dans la cuisine


Contre les composés volatils toxiques, qui s’échappent de partout.

Le formaldehyde, est considéré comme un facteur de cancer certain pour l’Homme par le centre international de recherches contre le cancer.
- L’ammoniac, le xylène, le benzène, le monoxyde de carbone, et les ondes electromagnétiques, sont autant de sources d’émissions polluantes dans la cuisine.

Certaines plantes ont le pouvoir d’absorber et de concentrer ces composés volatils.

Ainsi :
- Pour réduire le taux d’ammoniac :
- La rhapis, palmier d’Asie qui pousse lentement et a peu besoin de lumière.
- Toutefois les feuilles deviendront grasses dans une cuisine, et il faudra les nettoyer souvent.

Pour réduire le taux de formaldehyde :
- Le chrysanthème et le gerbera semblent être bien adaptés, d’après des recherches effectuées par la NASA.
- Si vous avez beaucoup de lumière, le ficus benjamina convient particulièrement contre les émissions de formaldehyde engendrées par les panneaux à particules des constructions de cuisine.

Pour réduire le taux de xylène et de benzène : Souvent présents dans les parfums d’ambiance et les désodorisants.
- Le dracaena vert, ’Janet Craig’ ; dracaena ’Warneckii’, panaché vert et blanc ; dracaena marginé, panaché vert et bordeaux.
- Le plus simple étant de se passer de ce maquillage.
- Masquer une odeur ne l’a fait pas disparaître.

Pour réduire et absorber le monoxyde de carbone
- Le pothos et le chlorophytum

Pour réduire les ondes électromagnétiques :
- Le cactus colonnaire ( Cereus peruvianus)


Pour être informé de nos dernières actualités inscrivez-vous gratuitement à la newsletter "Jardin".



samedi 2 août 2008
 
 
Participez
 
 
 
 
 
 
 
Recherche personnalisée