Accueil > Cinéma

FESTIVAL DU FILM RUSSE MARS 2015 : QUAND LES RUSSES RIENT

11 février 2015 18:57, par Mathilde Bila

Quand les Russes rient…
Festival du Film Russe

50 ans de comédies russes / 22 films de 1950 à 2012

Du jeudi 26 au dimanche 29 mars 2015
Cinéma Le Grand Action
5 rue des Ecoles, PARIS

7 courts métrages en compétition
Un colloque : l’humour russe existe-t-il ?
Projections et rencontres dans 25 villes en France

Un hommage exceptionnel à l’actrice Inna Tchourikova avec trois films : « Le début » et « Je demande la parole » de Gleb Panfilov et « Le coursier » de Karen Chakhnazarov, en présence des réalisateurs.

Avec la complicité des amis du cinéma russe : Bertrand Tavernier, Michel Legrand, Macha Méril, Pierre Richard, Bernard Menez
En présence des invités russes : Karen Chakhnazarov, Inna Tchourikova, Pavel Lounguine, Gleb Panfilov, Mikhaïl Segal…

Les années 50-60
Les cosaques de Kouban (Кубанские казаки. 1950.120’) (copie neuve Mosfilm)
Un film d’Ivan Piriev avec Youri Lioubimov, Kiara Loutchko
Dans cette région du sud de la Russie, l’éleveur de chevaux Nikolaï est en compétition avec la belle Dacha, travailleuse émérite d’un kolkhoze voisin. Cette lutte pour les meilleurs résultats se transforme en joute amoureuse. Une des dernières grandes comédies musicales de la période stalinienne et un pur film de propagande où le cinéma transforme en conte de fée une réalité beaucoup plus terne. Khrouchtchev critiqua le film qui disparut un temps des écrans mais demeure, avec ses chansons et ses rires, un des grands succès du public.

La nuit du carnaval (Карнавальная ночь. 1956. 74’) (copie neuve Mosfilm)
Un film d’Eldar Ryazanov avec Lioudmila Gourtchenko, Igor Ilyinsky…
Un tournant du cinéma soviétique typique du « dégel ». Dans une maison de la culture, on prépare le carnaval. Les jeunes danseurs, musiciens, jongleurs, animés par l’esprit du jazz et de la fantaisie se heurtent à un directeur borné et conservateur qu’ils tournent en dérision… L’un des plus grands succès du cinéma russe et le premier grand film d’E. Ryazanov

Les filles (Девчатa. 1962 93’) (copie neuve Mosfilm)
Un film de Youri Tchoulyoukin avec Nikolai Rybnikov, Lyusyena Ovchinnikova, Stanislav Khitrov…
1960… Tosia, jeune diplômée de l’école hôtelière de Simféropol, est nommée cuisinière dans un village de bucherons de l’Oural enneigé. Alors qu’elle s’installe dans le dortoir des filles, elle se heurte à Ilya, brigadier d’une équipe de bucherons, qui fait la loi dans la petite communauté et prétend la conquérir en un clin d’œil. Mais la petite cuisinière lui résiste… Un des grands rôles de la magnifique actrice Nadejda Roumantseva.

Je me balade dans Moscou (Я шагаю по Москве. 1963. 78’)
Un film de Georgi Danelia avec Nikita Mikhalkov Alekseï Loktev, Galina Polskikh…
Ce film, réalisé par l’un des maîtres de la comédie russe, nous replonge dans le Moscou des années 1960 et l’atmosphère légère du dégel. Volodia, jeune écrivain vient présenter une nouvelle à un éditeur moscovite. Il rencontre Kolia (Nikita Mikhalkov) et Sacha qui demande à ses amis de l’aider à obtenir un sursis pour pouvoir se marier. Une comédie lyrique culte.

Soyez les bienvenus (Добро пожаловать или посторонним вход воспрещен. 1964. 74’)
Un film d’Elem Klimov avec Boris Blank , Vladimir Kamsky , Lyudmila Ryashentseva…
"Ce film est dédié aux adultes qui ont été des enfants et aux enfants qui un jour seront des adultes." Le jeune Kostia est exclu du camp de pionnier pour en avoir franchi les limites. Mais au lieu de rentrer chez lui, il se cache dans le camp avec la complicité de ses camarades et de certains adultes. Une comédie ironique par le réalisateur de ‘Requiem pour un massacre’ qui, en 1985, à l’ouverture de la perestroïka, deviendra le président de l’union des cinéastes.

Il était une fois un gars (Живет такой парень 1964 101’)
Un film de Vassili Choukchine avec Alexander Vagichev…
Le jeune chauffeur Pachka conduit son camion sur les routes de l’Altaï en Sibérie. C’est un rêveur, tombeur de filles, un gars sociable mais qui ne s’engage en rien. Un jour, il devient un héros malgré lui en sauvant le dépôt de camions d’une catastrophe… L’écrivain et cinéaste Choukchine filme ses propres nouvelles, pleines de poésie et de douce ironie. Il remporte le Lion d’or au XVIe Festival international du film à Venise.

Prisonnière du Caucase (Кавказская пленница, Гайдай. 1967, 77’) (copie neuve Mosfilm)
Un film de Leonid Gaïdaï avec Natalia Varley, Alexandre Demianenko, Frounzik Mkrtchian …
Chourik vient au Caucase recueillir des chants et des contes. En chemin il rencontre Nina, belle étudiante fille d’un chauffeur local. Saakhov, le patron de celui-ci entend faire de Nina son épouse et devant son refus, décide de l’enlever… Une farce burlesque où l’on retrouve, aux côtés de Demianenko (Chourik), un trio d’acteurs à grands succès Nikouline, Morgounov et Bitsin. Le film fut vu à sa sortie par 76 millions de spectateurs.

Les années 70-80
Ironie du sort (Ирония судьбы, или С лёгким паром ! 1975. 184’)
Un film d’Eldar Ryazanov avec Andreï Miagkov, Barbara Brylska, Yuriy Yakovlev… 
Quatre amis moscovites fêtent le nouvel an au sauna. Ivre, l’un d’eux se retrouve dans un appartement identique au sien, à la même adresse, mais à Leningrad. Ce malentendu bouscule la vie de la jeune occupante des lieux… Une comédie culte !

Romance de bureau (Служебный роман. 1977. 145’) (copie neuve Mosfilm)
Un film d’Eldar Ryazanov avec Alissa Friendlich, Lia Akhedjakova, Oleg Bassilachvili…
La vie terne d’un employé divorcé et timide va brusquement changer le jour où il décide de séduire la patronne de son administration, une femme sévère et distante qui ne manifeste aucun intérêt en dehors du travail. Un rôle sur mesure pour la grande Alissa Freïndlikh.

Moscou ne croit pas aux larmes (Москва слезам не верит. 1979. 130’)
Un film de Vladimir Menchov avec Vera Valentinovnav, Irina Mouraviova, Raisa Riazanova…
Émouvante histoire de trois jeunes femmes qui viennent à Moscou à la fin des années 1950, en quête de bonheur. A travers leur destin à vingt ans d’intervalle, un grand mélodrame qui présente la façon de vivre de toute une génération. Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1981.

Carnaval (Карнавал. 1981. 2h31)
Un film de Tatiana Lioznova avec irina Muravyova, Yuri Yakovlev, Clara Lucko… 
En mettant en vedette Irina Muravyova dans une comédie musicale où une petite provinciale arrive à Moscou avec le rêve de devenir une actrice, la réalisatrice choisissait de rompre avec les films d’espionnage et de guerre qui l’avaient rendue célèbre dans son pays.

Nous sommes du jazz (Мы из Джаза, Карен ШАХНАЗАРОВ. 1983 88’)
Un film de Karen Chakhnazarov avec Nikolaï AVERIOUCHKINE, Borislav BRONDOUKOV, Piotr CHTCHERBAKOV
1926. Musicien odessite, Kostia Ivanov est passionné de jazz et cherche à organiser son groupe au travers de multiples aventures. Il se rend à Moscou où la concurrence est rude mais bientôt c’est le jazz lui-même qui est interdit comme musique séditieuse…

Amour et pigeons (Любовь и голуби. 1984. 104’)
Un film de Vladimir Menchov avec Ludmila Gourtchenko, Alexandre Mikhaïlov, Sergueï Yourski…
Vassili, forestier exemplaire et bon père de famille est colombophile. Parti en séjour de convalescence au bord de la Mer Noire, il y rencontre une femme fatale et finit par s’installer chez elle. Commence alors une nouvelle vie, exaltante mais très vite sa famille et ses pigeons commencent à lui manquer.

Le garçon de courses (Курьер. 1987. 88’ ) (Copie neuve. Mosfilm)
Un film de Karen Chaknazarov avec Fëdor Dounaevski, Anastasia Nemoliaeva, Inna Tchourikova…
Au milieu des années 1980, le jeune Ivan rate son examen d’entrée à l’université. En attendant sans entrain le prochain examen, il vit de petits boulots et devient coursier dans une maison d’édition. Il rencontre la fille d’un universitaire de la nomenklatura qu’il charme par son côté rebelle. Cet idylle ne durera pas et il voit s’approcher la conscription, et peut-être l’envoi en Afghanistan.

La ville zéro (Город зеро, 1988 1h43 )
Un film de Karen Chakhnazarov avec Leonid Filatov, Oleg Basilashvili, Vladimir Menchov…
Un ingénieur moscovite se rend en mission dans une petite ville de province et se trouve plongé dans un tourbillon d’événements bizarres. Accueilli par une secrétaire nue, il découvre que depuis deux ans, l’usine n’a plus d’ingénieur en chef et que personne ne s’en est aperçu... Une comédie absurde où certains critiques ont vu la représentation de la fin de l’époque soviétique.
Délit de fuite (Фонтан. 1988, 101’) Arkeion
Un film de Yuri Mamine avec Nijole Adomenaite, Lioubov Arkus, Aleksandr Bachirov…
Dans le Leningrad de la péréstroïka, l’immeuble où se déroule le film, comme la société, menace de s’écrouler en plein hiver, ravagé par des fuites d’eau à répétition. Seul l’ingénieur Lagoutine retarde l’inéluctable dans une comédie où se mêlent deux faces de la vie quotidienne soviétique, débrouillardise et absurdité.

La côte d’Adam (Ребро Адама. 1990 1h20)
Un film de V. Krichtafovitch avec Inna Tchourikova - Nina Elizarovna, Elena Bogdanova, Svetlana Ryabov
Nina (Inna Tchourikova) élève seule ses deux filles « de deux maris très différents » et s’occupe de sa mère paralysée. Au travers de la vie de ces trois femmes, une description douce-amère de la société soviétique finissante.

Taxi blues (Такси-блюз. 1990 110’)
Un film de Pavel Lounguine avec Piotr Mamonov, Piotr Zaïtchenko, Vladimir Kachpour…
Le saxophoniste Alexis (Petr Mamonov) fait la connaissance d’Ivan, chauffeur de taxi dans le Moscou nocturne de la perestroïka. Les rapports entre ces deux hommes très différents ne vont pas de soi. Premier film de Pavel Lounguine, prix de la mise en scène au Festival de Cannes. Une vision assurément décapante de Moscou.

La Russie post-soviétique 1991-2012

Dans ce pays-là (В той стране. 1997 85’)
Un film de Lidia Bobrova avec Elena Andreieva, Vladimir Borchaninov, Zoïa Bouriak…
La vie quotidienne d’un village au nord de la Russie dans un film mêlant acteurs professionnels et non professionnels. Humour, vodka et Russie.

Les petites vieilles (Старухи. 2004. 100’)
Un film de Guennadi Sidorov avec Valentina BEREZOUTSKAIA, Rano KOUBAEVA, Zoïa NORKINA.
Un premier film sur quatre vieilles femmes résolument optimistes qui tentent de survivre en autarcie dans un hameau délabré avec pour unique compagnon un jeune trisomique. Jusqu’à l’arrivée d’une famille nombreuse de migrants tadjikes…

Le gros lapin stupide (Тупой жирный заяц. 2006 90’)
Un film de Slava Ross Roman Artemiev, Kecha, Aleksandr Bachirov, Sergueï Bekhterev …
L’histoire drôle et touchante d’un artiste de théâtre raté dans l’univers post-soviétique où chacun essaye de survivre en tentant de conserver sa personnalité. Prix François Chalais du meilleur scénario, Prix du Meilleur Premier Film au Festival du cinéma russe à Honfleur et Prix du Meilleur Premier Film au festival des films comiques Smile Russia à Astrakhan en 2007.

‘Histoires courtes’ (Рассказы. 2012 105’)
Un film de Mikhail Segal avec Andrey Merzlikin, Igor Ugolnikov
Un auteur apporte un recueil de nouvelles dans une maison d’édition. Le manuscrit est refusé mais le texte, passant de main en main, brouille la vie de plusieurs personnes qui s’identifient aux héros des nouvelles. Une description brillante et caustique de la nouvelle société russe.

Une séance pour petits et grands enfant autour de Youri Norstein :

1973 La Renarde et le lièvre (Лиса и заяц, Lisa i zayets)
1974 Le Héron et la cigogne (Цапля и журавль, Tsaplya i juravl’)
1975 Le Hérisson dans le brouillard (Ёжик в тумане, Yojik v tumane)
1979 Le Conte des contes (Сказка сказок, Skazka skazok)

Un colloque « L’humour russe existe-t-il ? »
Le samedi 27 mars à 10h au Grand Action

Dans le cadre de l’Inalco. Animé par jean Radvanyi. En présence de Pavel Longuine, réalisateur, de Mikhaïl Segal, réalisateur, de Bernard Guetta et Philippe Meyer, journalistes et des sociologues et humoristes russes.

7 courts métrages en compétition
Un jury sera constitué à cette occasion. Liste indicative (Pré selection)

La danse macabre  (Пляска смерти) réal. Julia Novitcheva
Chippendales (Чипендейл) réal. Kamila Safina
Les pieds l’atavizm (Ноги-Атавизм) réal. Mestetsky
Dernier jour de Boulkine (Последний день Булкина) réal. A. Andrianov
Cela semble s’être passé mais cela n’est pas passé réal. M. Zikov
Holyvar (Холивар) réal. Daria et Ekaterina Nosik
Deux paires (Две пары) réal. ArtBand FilmA
L’Argentine. L’interview avec un narcodealer mort (Аргентина. Интервью c наркодилером) réal. M. Mareskine
Le scénario (Cценарий) réal. G. Danielyants
La couleur (Цвет) réal. А.Topinambur
Regarde l’instruction  (Смотри инструкцию) réal. Vladimir Tsar

Et la re-sortie nationale de 3 films distribués par Arkéion
Les cosaques de Kouban, La nuit du carnaval et La ville zéro.

— 
Quand les Russes rient… Festival du Film Russe
Un événement du Dialogue Franco-Russe produit par Rivages film

Délégation générale/ co-présidents : Alexandre Troubetzkoi et Marc Ruscart
Sélection et compétition Court-métrage : Nikolaï Elkine
Sélection longs métrage : Jean Radvanyi et Marc Ruscart
Colloque : Jean Radvanyi
Comité de pilotage : Vladimir Bouchouev, Hugues Malbert, Isabelle le Gibbal-Hardy, Korinna & Laurent Danielou, Dimitri de Kochko.

Dialogue Franco-Russe 
Association loi 1901 immatriculée auprès de la Préfecture de Police de Paris le 29 octobre 2004
Adresse : 120 avenue des Champs Elysées 75008 Paris ;
Tél. 01 53 89 60 16
Mail : infos@dialoguefrancorusse.com

Vos posts
Bonjour, Nous avons le plaisir de vous faire part de deux séances exceptionnelles avec CONNAISSANCE DU MONDE : Dimanche 29 Janvier (...)
Les "Séances France Culture", animées par Antoine Guillot ! Un rendez-vous mensuel au Majestic Bastille en présence d’invités ! Retrouvez (...)
★ En présence de la réalisatrice Stéphanie Pillonca, de l’auteur Jean Teulé, du coscénariste Gustave Kervern et de l’équipe du film.★ En (...)
En 1800, la Bretagne est à genoux, accablée par le régime en place et par le clergé omnipotent. Elle se meurt dans un marasme économique (...)
Le vendredi 30 décembre 2016 à 20h15 aura lieu au cinéma l’Escurial une rediffusion des Contes d’Hoffmann d’Offenbach.La séance sera (...)
Mardi 27 décembre à 20h15 : retransmission des Contes d’Hoffmann au cinéma l’Arlequin. Dans le cadre de la programmation de l’Opéra aux (...)
Rediffusion des Contes d’Hoffmann au Majestic Passy le 22 décembre à 20h15 Dans le cadre de la programmation de l’Opéra aux Ecrans, en (...)
Le dimanche 18 décembre aura lieu au Majestic Passy une projection des Demoiselles de Rochefort, comédie musicale de Jacques Demy, (...)