.evous
> > >

Blocus contre l’écotaxe lundi 2 décembre à Paris, Lille et Marseille : Un lundi noir en perspective

Après le blocus des agriculteurs en région parisienne fin novembre, c’est au tour des centres équestres et des routiers de perturber les routes franciliennes. Au cœur de la protestation une nouvelle fois : l’écotaxe, mais aussi la hausse de la TVA.

Pour la journée de lundi, la préfecture de Police a lancé une alerte et conseille aux automobilistes et aux routiers de contourner les autoroutes franciliennes ou de prendre les transports en commun.

L’A15, A13, l’A10,l A6, l’A6a et b, l’A4,l’ A1 et l’ A170 ainsi que le périphérique parisien seront très fortement perturbés pendant une grande partie de la journée.

Ailleurs en France, le collectif « Alain Spinelli », qui a déjà participé aux blocages du samedi 30 novembre, prévoit d’agir notamment dans les régions de Lille (autoroute A25 fermée à hauteur d’Englos) et Marseille (blocus à hauteur de à Châteauneuf-les-Martigues).


Alors que la matinée se termine, le blocus se dissout peu à peu. L’A13 devrait être libérée d’ici le début d’après-midi.

Comme prévu, le blocus des agriculteurs provoque ce jeudi matin quelques kilomètres de bouchon en Île-de-France : Sur la RN10, l’opération escargot ralentit fortement la circulation en direction des Essarts, sur la N12, 50km de bouchons sont à signaler jusqu’à Dreux, les agriculteurs ont également lancé leur mouvement sur l’A13. En tout, ce sont une douzaine de points de blocage qui ont été mis en place tout autour de Paris.

Plus que les ralentissements, ce sont deux accidents qui sont majoritairement à déplorer : dans le Val-d’Oise, un jeune pompier a percuté un barrage filtrant à hauteur de la Croix-Verte et est décédé. Un autre accident a fait six blessés légers.


Jeudi 21 novembre, la grogne des agriculteurs franciliens devrait atteindre son paroxysme avec un blocus annoncé sur les grands axes routiers autour de la capitale. A quoi faut-il exactement s’attendre ?

Après la colère des bonnets rouges bretons, ce sont les agriculteurs franciliens qui boudent. Deux syndicats agricoles d’Ile-de-France, la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles d’Ile-de-France (FDSEA) et la section Ile-de-France Ouest des Jeunes Agriculteurs (JA) ont annoncé un blocus pour ce jeudi matin dans les deux sens de circulation sur les routes de l’ouest de la région.

15 à 20 points de blocage, composés de tracteurs et de camions, seront disposés à une trentaine de kilomètres de la capitale sur les autoroutes A 10, A 104, A 13, A 14, A 15 et les routes nationales des départements de l’Essonne, du Val-d’Oise et des Yvelines (N12, N20 et N118). Plusieurs centaines d’agriculteurs devraient y prendre part.

Si la circulation devrait être filtrée et donc fortement perturbée sur les axes concernés, les agriculteurs manifestant leur "raz-le-bol général" (écotaxe, hausse de la TVA sur la filière équestre, loi Duflot...) ne devraient pas bloquer entièrement le passage des véhicules.

Ailleurs en France, un grand rassemblement du même type devrait avoir lieu le 29 novembre.


VOIR AUSSI

Les Manifestations à Paris la semaine du 18 au 24 novembre 2013
Les Conditions de circulation Ile de France
La Circulation à Paris et périphérique

Mots-clés