eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Marseille > Actualités Marseille > Résultats des municipales Marseille 2014 : Gaudin réélu, le FN gagne un (...)

Résultats des municipales Marseille 2014 : Gaudin réélu, le FN gagne un secteur

Dernière mise à jour : samedi 18 octobre 2014, par Morgan

Le candidat socialiste Patrick Menucci n’a pas réussi son pari : le maire sortant Jean-Claude Gaudin a remporté les municipales 2014 à Marseille avec 42,4% de suffrages exprimés pour sa liste. La liste Menucci a obtenu 31,8% des voix devant Stéphane Ravier, le candidat FN qui recueille 25,8% des voix et a gagné le 7ème secteur.

Accès rapide : En bref // les enjeux // les candidats // les mots-clés // les résultats

Ce qu’il faut savoir

Fin mars 2014, ce sont les élections municipales à Marseille. Jean-Claude Gaudin maire depuis 1995, va-t-il obtenir une nouvelle réélection ou le PS Patrick Mennucci et ses têtes de listes des 8 secteurs vont-ils le contrarier dans ses plans ? Les résultats du 1er tour sont sans appel : Mennucci ne posera pas ses valises à la mairie. Loin de concurrencer un Jean-Claude Gaudin crédité de 37,6 % des suffrages sur l’ensemble des arrondissements, il est même devancé par le candidat FN Stéphane Ravier à 23,2% contre 20,8%...

Les élections municipales se tiendront le 23 mars (1er tour) et le 30 mars (2e tour) 2014 à Marseille comme dans toute la France.

101 conseillers municipaux et 8 conseils de secteur sont à élire à Marseille.

La lutte devrait être serrée entre le maire sortant, Jean-Claude Gaudin, UMP, qui brigue donc son quatrième mandat, et la tête de liste PS, Patrick Mennucci.

A Marseille, les élections municipales se déroulent par secteur (8 secteurs), regroupant chacun deux arrondissements (16 arrondissements). Chaque secteur élit ses conseillers (303 au total), dont un tiers siègent au Conseil municipal (101).

Dans chaque secteur, la liste arrivée en tête obtient la moitié des sièges et le reste est réparti entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des voix, selon un calcul à la proportionnelle. Un deuxième tour est organisé si aucune liste n’atteint les 50 %, et seules les listes ayant obtenu aux moins 10 % peuvent s’y présenter.


Les enjeux

Gaudin, quatrième ? La suprématie du maire sortant pourrait être très sérieusement menacée par le PS Patrick Mennucci, d’autant que ce dernier a forgé des alliances avec l’EELV et certains dissidents MoDem pour le premier tour. Autre menace pour la droite : l’extrême-droite. Le FN a réalisé de bons scores à Marseille lors de la dernière élection présidentielle et pourrait se présenter comme une troisième voix lors de ces municipales.

Si les sondages donnent pour le moment Jean-Claude Gaudin vainqueur, le PS pourrait tout de même réaliser une bonne opération en conquérant un nouveau secteur, le IIIe (4e et 5e arrondissements) grâce à sa tête de liste locale, Marie-Arlette Carlotti.

Donné gagnant en nombre de voix, Gaudin pourrait donc perdre la Mairie si le PS l’emporte au nombre de sièges en gagnant le IIIe secteur et en conservant les autres déjà acquis.


Les candidats

A GAUCHE
Jean-Marc Coppola, vice-président du Conseil régional, pour le Front de Gauche
Lisette Narducci, maire sortante du IIe secteur, ancienne PS, a été devancée par le gériatre Jacques Soubeyrand pour le Parti Radical de Gauche
Patrick Mennucci, député-maire du Ier secteur, a remporté les primaires face à Samia Ghali en octobre 2013, et il est donc tête de liste PS pour la Mairie de Marseille
Karim Zéribi, député européen, a été élu tête de liste pour EELV, mais il a ensuite conclu un accord avec le PS Mennucci pour une alliance dès le 1er tour. Karim Zéribi sera la tête de liste dans le Ve secteur.

A DROITE
Stéphane Ravier, conseiller régional et conseiller d’arrondissement du VIIe secteur, mène la liste « Marseille bleue marine » du Front national ;
Un temps hésitant, Jean-Claude Gaudin décide de briguer un quatrième mandat en novembre 2013 pour l’UMP. Il reçoit l’appui de l’UDI et du MoDem (d’une partie du MoDem puisque le leader local, Jean-Luc Bennahmias, a apporté son soutien au PS Menucci).

A noter que Pape Diouf, ancien président de l’OM, s’est présenté sans étiquette et a rallié avec lui quelques dissidents EELV comme Sébastien Barles.


Les mots-clés de la campagne

Sécurité
Crise économique
Affaires, corruption et clientélisme
Marseille-Provence


Les résultats

1er secteur
M. Dominique TIAN (LUD) : 38,60
M. Patrick MENNUCCI (LUG) : 26,96
M. Dominique DEMEESTER (LFN) : 15,02

2e secteur
Mme Solange BIAGGI (LUD) : 24,18
M. Eugène CASELLI (LUG) : 17,46
Mme Jeanne MARTI (LFN) : 16,54
Mme Lisette NARDUCCI (LDVG) : 23,81

3e secteur
M. Jean-Pierre BAUMANN (LFN) : 18,15
Mme Marie-Arlette CARLOTTI (LUG) : 24,66
M. Bruno GILLES (LUD) : 41,76

4e secteur
M. Jean-Claude GAUDIN (LUD) : 50,08
Mme Annie LEVY MOZZICONACCI (LUG) : 19,08
M. Michel CATANEO (LFN) : 17,31

5e secteur
M. Karim ZERIBI (LUG) : 15,28
M. Laurent COMAS (LFN) : 25,56
M. Guy TEISSIER (LUD) : 45,78

6e secteur
Mme Elisabeth PHILIPPE (LFN) : 25,85
M. Christophe MASSE (LUG) : 16,63
M. Robert ASSANTE (LDVD) : 13,40
M. Roland BLUM (LUD) : 35,17

7e secteur
M. Richard MIRON (LUD) : 27,83
M. Stéphane RAVIER (LFN) : 32,88
M. Garo HOVSEPIAN (LUG) : 21,66

8e secteur
Mme Arlette FRUCTUS (LUD) : 21,00
M. Bernard MARANDAT (LFN) : 27,59
M. Jean-Marc COPPOLA (LFG) : 10,80
Mme Samia GHALI (LUG) : 31,71

source Ministère de l’Intérieur


VOIR AUSSI

Les élections municipales 2014 à Toulouse

Les élections municipales 2014 à Lille

Les élections municipales 2014 à Nantes

Les élections municipales 2014 à Bordeaux

Les élections municipales 2014 à Lyon

Les élections municipales 2014 à Marseille

Les élections municipales 2014 à Nice

Les élections municipales 2014 à Paris

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.