eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 20e arrondissement de Paris > Actualités Paris 20e > Vie de quartier, Paris 20e > Archives Vie de Quartier, Paris 20e > Centre IVG de Tenon et manifestations du mouvement SOS tout-petits

Centre IVG de Tenon et manifestations du mouvement SOS tout-petits

Dernière mise à jour : jeudi 14 juillet 2016, par Denis

Mais que fait donc le préfet de la République, quels sont ses intentions profondes ? Que pense vraiment la direction de l’hôpital Tenon ?
La loi va-t-elle intervenir contre ces fanatiques religieux ?

Depuis quelques jours, une vidéo diffusée sur internet montre aux yeux du grand public, les agissements de l’association anti-avortement SOS tout-petits qui a pris l’habitude de se réunir régulièrement devant le centre IVG de l’hôpital Tenon pour protester contre la décision de sa réouverture.

En effet, ce centre, couplé à une antenne du planning familial, avait été fermé en 2009, par une décision unilatérale de la direction de l’hôpital Tenon et sans consultation des élus.

Une forte mobilisation du mouvement associatif de défense des droits des femmes et de la municipalité du 20ème a abouti en avril 2011 à la réouverture de cette structure.

Que dit la Maire du 20e ?

Je tiens à rappeler que j’ai écrit à de nombreuses reprises au Préfet de police de Paris, Michel Gaudin puis à son successeur Bernard Boucaut pour demander l’interdiction des rassemblements de cette association, qui non seulement constituent un trouble à l’ordre public mais surtout donnent lieu à des prières de rue. En vain, puisque la préfecture continue de les autoriser au nom du principe de la liberté d’expression.

Les habitants du 20ème arrondissement ne supportent plus cette situation qui dure depuis trop longtemps et me font part de leur indignation et de leur désir de retrouver un quartier Gambetta apaisé.

Je me permets de rappeler, partageant avec le Préfet de Police le respect de l’Etat de droit, que si la liberté d’expression est une liberté fondamentale, celle-ci n’est pas absolue. Dans notre République laïque, quelle que soit la religion, les appels à la prière dans la rue sont illégaux. J’ajoute que certains propos entendus dans la vidéo relèvent de l’homophobie, également condamnable par la loi. Une nouvelle fois, je lance un appel au Préfet de police pour interdire les rassemblements intolérables de SOS tout-petits qui menacent la tranquillité de l’ordre public. - Frédérique Calandra

La fermeture de Tenon en 2009 avait entraîné une polémique sur la réalité de la politique de l’IVG en France, et une très importante mobilisation.

En janvier 2011 l’AP-HP revenait sur sa décision. Le nouveau centre comprendra deux espaces de consultation, un espace pour l’accompagnement des patientes demandant une IVG médicamenteuse, ainsi qu’un accès à l’unité de chirurgie ambulatoire pour les IVG chirurgicales.

La Maire du 20e arrondissement de Paris devra-t-elle aller jusqu’à interpeller le ministre de l’intérieur pour faire exécuter les lois de la République ?
Ou bien déposera-t-elle une plainte ?

Adresse

4 rue de la Chine 75020 Paris