evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > 1er arrondissement de Paris > Actualités, Paris 1er > Sorties, Paris 1er > Expositions, Paris 1er > Évènements et expositions au Musée de l’Orangerie > Claude Debussy

Claude Debussy

vendredi 1er juillet 2016, par André Balbo, Jean

Jusqu’au 11 juin 2012, une exposition dévoilait les liens forts et étroits qui existèrent entre Claude Debussy et les plus grands artistes de son temps, parfois même les plus difficiles, qu’ils soient écrivains, poètes, peintres, sculpteurs, décorateurs, ou chorégraphes.

Présentation de l’artiste

Voir Présentations d’Artistes de A à Z

Claude Debussy (1862-1918) est, avec Maurice Ravel, l’une des figures de proue de la musique impressionniste.

Compositeur reconnu et apprécié à travers le monde, il fut inspiré par le symbolisme.

Il a laissé une œuvre qui, pour ne pas être très étendue, n’en est pas moins jugée capitale par la rupture qu’elle a marqué avec la forme classique de la musique.
- La Mer ;
- Prélude à l’Après-midi d’un Faune ;
- Pelléas et Mélisande ;
- Quatuor à cordes.

Artiste anticonformiste, Claude Debussy s’est toute sa vie senti de puissantes affinités, intellectuelles et de création, aussi bien avec les artistes les plus réputés, mais également avec ceux qui furent les plus novateurs, les plus en marge des académismes en cours, comme Degas, Whistler, Turner, Redon, Camille Claudel, Louÿs.

Artiste phare de la fin du XIXe siècle, Claude Debussy trouvait sujets et atmosphères en puisant aux sources des arts visuels, comme de la littérature ou de la poésie, de ses amis et de ses contemporains. Il écrivit d’ailleurs en 1911 : "Moi qui aime les images presque autant que la musique..."

Il était particulièrement sensible aux œuvres de Degas, mais aussi de Renoir, Gauguin, de celles de Rodin, mais encore de Camille Claudel, Odilon Redon, de Bonnard (qui lui fit des décors pour Jeux !), de Carrière, de Puvis de Chavannes, et il admirait sincèrement leurs auteurs...

Rappelons encore la fascination qu’exerçaient sur le musicien l’archéologie et l’Antiquité, les scandales qui furent suscités par certaines de ses œuvres (dont bien évidemment Le Prélude à l’Après-midi d’un faune, avec Nijinski), et les changements si radicaux et si rapides des goûts du public de cette époque...

Présentation de l’exposition

Cette exposition Debussy, la musique et les arts s’est tenue au musée d’Orsay en 2012, à l’occasion des 150 ans de la naissance du compositeur.

Elle était organisée conjointement par les musées d’Orsay et de l’Orangerie, et évoquait les rencontres majeures que fit le musicien avec ses contemporains artistes, ceux qui l’inspiraient le plus puissamment et poussaient naturellement son art à entrer en fusion avec d’autres modes d’expression, complémentaires, dont il se sentait presque aussi étroitement proche, disait-il, qu’il l’était de la musique.

Une section montrait plus particulièrement ses œuvres scéniques, et les collaborations dont il bénéficia : avec le poète D’Annunzio, le décorateur et costumier Léon Bakst, et tant d’autres.

Cette exposition parvenait à recréer le contexte amical et social assez harmonieux et bienveillant dans lequel évoluait Claude Debussy quand il composait ses grandes créations.

Claude Debussy au piano dans la propriété d’Ernest Chausson à Luzancy, août 1893. Anonyme. Paris, musée d’Orsay.

Elle permettait de découvrir par des tableaux, des dessins et des pastels, souvent accompagnés d’échanges épistolaires, et de portraits photographiques, que ces artistes parvenaient à constituer, les uns avec les autres, une atmosphère, une connivence, le bonheur de créer et d’être amicalement compris, et reconnu.

Dans cette exposition, de belles œuvres, notamment d’Édouard Vuillard (dont Personnages dans un intérieur. La Musique) ; de Henri-Edmond Cross (L’Air du soir) ; splendides reproductions de photographies sur verre négatif (1912-1913) du Faune (Nijinski) et quatre Nymphes, du Baron Adolphe de Meyer ; incroyable buste de marbre "la Petite Châtelaine" (1995-1996, illustration plus haut), de Camille Claudel (illustration plus haut) ; fusain, gouache et aquarelle de Léon Bakst pour un projet de décor (1912) pour le Prélude à l’Après-midi d’un Faune.

Debussy, la musique et les arts, Musée de l’Orangerie. Jusqu’au 11 juin 2012.


***

Vous retrouvez comme chaque année dans LES GRANDES EXPOSITIONS 2016 à Paris de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2016 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2016 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : Paris Expos Hebdo : Nouveautés, Conseils, Derniers Jours.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2016 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2015, 2014, 2013, 2012.

Vous pouvez consulter quelques dizaines de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam, Berlin, Bâle, Bruxelles, Genève, Londres, Madrid, Milan, et Venise.

André Balbo

Adresse

Jardin des Tuileries, 75001 Paris

Horaires

Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h

Messages

  • Madame Nathalie Crinière,
    Monsieur Guy Cogeval
    monsieur Jean Michel Nectoux

    Exposition de belles oeuvres impressionnistes.

    Mais pour mieux comprendre le travail conjoint de C.Debussy avec ses amis, j’aurais aimé l’entendre en regardant ces tableaux, ou sculptures. Notre regard et notre oreille en auraient perçu bien des finesses.
    Quel dommage !

    Cependant il serait interessant de comprendre le cheminement de votre pensée, sur le résultat qu’ il en aurait résulté.

    Bien cordialement

    Mm Rebillard

  • Le site evous propose un échantillon sonore de Debussy, le Clair de lune interprété par Weissenberg. La date mentionnée (1905) peut induire l’auditeur en erreur. correspond en rien à l’esthétique du Debussy en 1905.Le Clair de lune a été composé en 1890 et la Suite bergamasque, dont il fait partie a été publiée en 1905. Cette charmante musique ne correspond en rien au style de Debussy en 1905.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.