eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > Au potager > Le basilic > D’où viens-tu, basilic ?

D’où viens-tu, basilic ?

Dernière mise à jour : lundi 18 juin 2012, par Marion Augustin

On en trouve dans la plupart des plats thaï, mais aussi dans la cuisine méditerranéenne. Aujourd’hui, on ne peut plus manger de tomates sans rechercher son goût poivré et mentholé. Récit de l’ascension fulgurante de cette plante aromatique.


Basilic vient du grec basilikon : plante royale à ne pas confondre avec l’autre basilic, du grec basilikos : royal.

Le premier est une plante aromatique, très parfumée, le deuxième est un reptile mythique qui aurait eu le pouvoir de tuer par son seul regard. Nous ne parlerons que de la fameuse plante.

Originaire de l’Inde et du Moyen-Orient, le basilic fut importé en Egypte il y a au moins 4000 ans. Elle arrive ensuite à Rome vers le IIe siècle, puis dans l’empire romain. On en trouve en Angleterre au XVIIe et en Amérique avec les premiers émigrants.

Il existe plus de 150 variétés, dont une thaïlandaise à petites feuilles que l’on trouve très facilement en France et qui s’acclimate très bien dans nos potagers. Une autre pourpre, à la fois délicieuse et décorative (plantez-la au milieu de vos rosiers, elle éloigne les pucerons).

On cuisine le basilic avec les tomates en salade, en gratins et soupes de légumes, avec des pêches, des viandes d’agneau ou de porc et la fameuse soupe au pistou.

Le basilic doit être coupé au moment de l’utilisation, car la plante perd vite de sa saveur et ne supporte pas la déshydratation.
Son odeur puissante en fait tout au long des siècles et des cultures une plante dotée de pouvoirs. En Inde, elle était une plante sacrée, attribut de Krishna, divinité protectrice de l’univers. Les Romains attribuaient au basilic des vertus pour favoriser la fertilité, alors que les Egyptiens l’associaient à leurs rites funéraires, ayant déjà repéré ses qualités antibactériennes. Mais le basilic peut aussi chasser les mauvais esprits en Afrique et en Europe.
Le basilic était une plante de sorcellerie, avec la belladone et la digitale.

Très utile en été, le basilic éloigne aussi les mouches et les moustiques. Pour cela, mettez des pots de basilic sur le rebord des fenêtres et écrasez une feuille de basilic sur votre peau pour éviter les piqûres de moustiques.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.