eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Terres et saveurs > Au potager > La patate, reine de nos assiettes > De l’Aisne à Lille… La France des patates

De l’Aisne à Lille… La France des patates

Dernière mise à jour : lundi 22 octobre 2012, par Marion Augustin

Etes-vous déjà allé dans les environs de Vic-sur-Aisne ? Ce village picard se trouve dans une vallée ouverte où coule la rivière de l’Aisne. Un donjon domine le village. Autre témoin de son passé riche qui remonte à la période gallo-romaine, un château du XVIIe siècle entouré d’un parc. Mais ce qui frappe sur les bords de l’Aisne, c’est l’odeur…

Et oui, nous sommes dans le berceau de la société Vico, fondée dans les années 50 et spécialisée dans la production de chips, purées déshydratées et autres produits à base de pomme de terre. Une odeur de fécule embaume l’air, comme si on passait dans un gigantesque four à pomme de terre, la chaleur en moins, nous sommes en Picardie !

Si la pomme de terre est à Vic-sur-Aisne ce que la plume est à l’oiseau, c’est surtout le département de la Somme, en région Picardie, qui est le plus gros producteur de pomme de terre.

De la ratte du Touquet à la Juliette des Sables, de la Pompadour à la Vitelotte, le Nord de la France s’est taillé la part du roi dans la production de ce légume très apprécié en France comme partout dans le monde. Plus de 80% de la production hexagonale de pomme de terre est réalisée dans le grand nord.

Quelques-unes des étoiles de la région :

  • La ratte du Touquet : une valeur sûre. Elle a même son blog !
  • La juliette des sables : un léger goût de noisette et d’iode de la Baie de Somme... à vous de tester.
  • La pompadour  : fondante et beurrée, elle a un "label rouge".
  • La vitelotte : les meilleures de toutes sont sans contredit les violettes, connues à Paris sous le nom de vitelottes disait Alexandre Dumas.