eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Ile-de-France > Yvelines > Conflans-Sainte-Honorine > Ecoles à Conflans-Sainte-Honorine > Ecole Privée Saint-Joseph - Conflans-Sainte-Honorine

Ecole Privée Saint-Joseph - Conflans-Sainte-Honorine

Dernière mise à jour : lundi 3 août 2009, par Flavien

Etablissement privé. Ecole maternelle et primaire.

Adresse

2 Place de l’Eglise - 78700 Conflans-Sainte-Honorine

Messages

  • Nos enfants sont restés 2 ans dans cette école, 2 ans de trop où ils ont dû apprendre très tôt, trop tôt le racisme. Si vous êtes blanc et catho tout va bien même si je mets un gros bémol sur l’enseignement en primaire qui n’a pas été à la hauteur de nos exigences. J’entends par là que quand on doit reprendre systématiquement le travail des maîtresses à la maison et pendant plusieurs heures car non acquis en classe on se pose quand même des questions sur la qualité de l’enseignement. Concernant le racisme, ils l’ont subi par certains élèves avec tous les clichés sur les noirs je blâme ici, les parents car un enfant ne naît pas raciste. Mon fils l’a également subi au CE1 avec sa maîtresse Madame Roussely qu’il l’avait dans le viseur. Pour illustrer ce propos, un jour elle déplace mon fils de place en classe, il se lève pour récupérer sa trousse sans demander. La maîtresse met un mot dans son cahier je suis tout à fait d’accord avec elle là-dessus on ne doit pas se lever en classe sans la permission. Par contre, là où cela devient grave c’est qu’elle le met dans son bulletin scolaire : "XXXX se lève en classe". J’explique à mon fils qu’il doit faire attention au prochain trimestre car étant donné qu’il est noir il n’a pas droit à l’erreur. Dernier trimestre, pas de mots dans le cahier, que des bonnes notes je me dis que là ils ne peuvent que le féliciter et bien non il a eu droit à "XXXX a fait des efforts dans son comportement". Comme si on parlait d’un délinquant on parle d’un enfant qui travaille bien et s’est levé 1 fois de toute l’année en classe. Autre cas de racisme le spectacle de fin d’année, classe de CM1 tous les noirs au dernier rang ou cachés derrière des plus grands. D’ailleurs c’était la classe où il y avait plus de noirs je pense qu’entre temps ils ont "nettoyé" les classes. Ma fille quant à elle était la bête de foire de sa classe. Certains enfants lui touchaient constamment les cheveux, disait qu’elle avait les cheveux en pétard. Elle n’osait plus y aller les cheveux lâchés et pleurait tous les matins pour que je lui attache. Il a fallu plusieurs mois et un gros travail de notre part pour qu’elle s’accepte comme elle est sauf qu’elle avait 4-5 ans... Avec mon mari on s’est alors interrogé sur le fait de les maintenir encore dans cette école, on a pesé le pour et le contre et on a demandé aussi à nos enfants si cela ne les dérangeait pas de changer d’école, ils nous ont répondu que non. Sauf qu’ils en ont ensuite parlé à l’école et quelques jours plus tard on avait dans leur cartable des certificats de radiation alors que la décision n’était pas définitive et nous n’avions pas officiellement dit que l’on partait, cela a été très violent. Le lendemain, j’ai appelé Mr Gonin le directeur pour avoir des explications et là il me dit qu’il n’a de leçon à recevoir de personne et il m’a raccroché au nez. Je connaissais déjà ce personnage antipathique par ses gestes agressifs envers ses élèves mais là je l’ai vécu. Quand on est un directeur ne doit-on pas plutôt essayer de comprendre ou savoir si c’est vrai déjà pour commencer. Bref, entre les insultes, les moqueries, les injustices, nous avons décidé de remettre nos enfants dans le public : plus de mixité, la vraie vie pas un "entre soi" et des professeurs plus ouverts d’esprit. Après je ne veux pas mettre non plus tout le monde dans le même panier, je tenais à préciser que nous avons fait aussi de très belles rencontres parents, élèves, maîtresses, Lynn la prof d’anglais ils se reconnaîtront mais pour le bien de nos enfants nous avons fait le choix de partir.