eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 6e > Guide, Paris 6e > Se promener, Paris 6e > École Royale Spéciale de Dessin rue Racine

École Royale Spéciale de Dessin rue Racine

Dernière mise à jour : vendredi 18 mai 2012, par Pauline

L’entrée de l’École Royale Spéciale de Dessin est située rue de l’École de médecine, là où se trouve aujourd’hui le siège de l’université Pierre et Marie Curie. C’est cependant rue Racine que vous apercevrez le mieux ses bâtiments, qui attirent le regard parce que les inscriptions gravées dans la pierres sont colorées de pigments rouges et bleus.

Cette école de dessin a été créée en 1765 par Jean-Jacques Bachelier, artiste peintre français né et mort à Paris. Il investit 60 000 livres de ses économies personnelles pour ouvrir une école gratuite destinée aux artisans. L’objectif de Bachelier était de développer les métiers d’arts pour améliorer la qualité des produits industriels ; en d’autres termes, d’enseigner le dessin, la géométrie, l’ornement, l’architecture (tous ces termes sont gravés sur la façade visible depuis la Rue Racine) aux artisans, afin qu’ils deviennent des artistes créateurs. Vouloir délivrer une éducation artistique à un grand nombre d’élèves était une entreprise nouvelle, une ambition singulière, à une époque où l’instruction se faisait principalement dans la sphère privée.

L’école de dessin siégea d’abord rue Saint-André-des-Arts, avant de déménager en 1775 rue de l’École de Médecine, sur ordre du jeune Louis XVI.

Peu de temps après son ouverture, en 1767, l’école devint école Royale par lettres patentes de Louis XV. Au cours du temps, l’école changea de nom à plusieurs reprises, pour devenir en 1877 l’École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD). Parmi les élèves les plus fameux, on compte le peintre Fantin-Latour et le sculpteur Rodin.

En images