Nantes eVous
Accueil Nantes Sorties Fooding Shopping Enfants Sports Tourisme Vie pratique Transports Adresses

Accueil > Nantes > Adresses sur Nantes > Actualités Nantes > Mon Nantes, et vous ? > Erick Sanka : "J’aborde Nantes comme un village"

Erick Sanka : "J’aborde Nantes comme un village"

Dernière mise à jour : mercredi 6 août 2014, par Benoît

Chaque week-end, une personnalité nantaise répond au questionnaire de Nantes.Evous.

Erick Sanka ? Chanteur, comédien, ou un peu des deux... Il tourne sur la région nantaise depuis une quinzaine d’années et trimballe son fameux spectacle L’Affaire sardines aux quatre coins de la France et de l’Europe. Avouez... Vous avez surement regardé du coin de l’oeil l’affiche provocante annonçant son Zen-hit le 1er avril dernier à la Bouche d’air. Il apparaissait la tête reposant sur l’entrejambe d’une femme nue... Ce Nantais répond avec humour et malice à notre questionnaire. (photo : Francesca Sanka)

Où habitez-vous ? Plein centre, là où ça fait le plus de bruit et où on ne peut pas se garer. Ce qui m’est égal, puisque nous faisons nos 30000 km de tournées annuelles ailleurs. J’aborde Nantes comme un village : toujours à pieds, parfois en vélo, éventuellement en tram, jamais en bus.

La place du commerce, la place Royale et la place Graslin : inconnues ou
arpentées chaque jour ?
Bouffay pour le quotidien et Graslin pour le cinéma. J’y vais le plus possible.

Votre bar préféré à Nantes...

...pour boire entre collègues : Mes rendez-vous sont au Flesselles. Je n’aime pas la bière et le vin y est bon. Et puis c’est un peu ma boîte aux lettres.

...seul : à la maison ou un petit tour chez Lulu, place du Bouffay pour croiser du monde.

...en amoureux : petite promenade nantaise vers le Hangar à Bananes pour prendre les derniers rayons du soleil. Une petite préférence pour l’Altercafé. J’aime ce café concerts.

...avec des amis : rue des Carmes : Le Pour ceux qui savent, appellé le PCQS par les spécialiste et le NHKB ou le BZTR ou encore le MVBT par Francesca Sanka. Là encore, très bon vin. Depuis peu, les fans de bière sont juste en face, ce qui simplifie tout.

...pour grignoter : Pour le quatre heure, une petite halte rue des Carmes chez Boué s’impose (la boulangerie patisserie la plus proche de la rue des Trois Croissants). Leur gateau Nantais est fameux !

"Je fais partie de ceux qui se grisent de trouver que c’est toujours mieux ailleurs et se gargarisent d’habiter dans une ville si réveillée."

Côté expo, plutôt Beaux-Arts ou Frac de Carquefou ? Ou aucun des deux ? Aucun des deux. Je suis très casanier à Nantes et plutôt friands de musées et autres expos en tournée. Dernièrement, nous avons eu deux jours de relâche à Lilles, ce qui nous a donné l’occasion de nous rassasier. La précédente étape de ce type avait été Barcelona... On ne se plaint pas !

Une galerie d’art préférée ? Je fais partie de ceux qui se grisent de trouver que c’est toujours mieux ailleurs et se gargarisent d’habiter dans une ville si réveillée.

Côté balade, plutôt Chantiers, bords de l’Erdre ou jardin des
plantes ? Ou vous éloignez-vous de Nantes à tout prix ?
Une petite pause de temps en temps vers les plages naturistes de la région, mais toujours loin des grands week-end.
Plus simple : les bords de Loire vers Sainte-Luce, en sortant de notre salle de répétition.

"Nantes est désespérément grise."

D’ailleurs, Nantes est une ville assez verte pour vous ? Nantes est désespérément grise. A croire qu’on ne sait pas ce qu’est un arbre ici ! Il en faudrait dans toutes les rues. S’en est fini de la pelouse place Royale (pas d’arbres à la place d’ailleurs). Le projet du carré Feydeau prévoit d’en enlever plus que d’en mettre...

"Le Zénith, en fait, c’est pas mal."

Niveau concert (en tant que spectateur), plutôt Zénith ou Violon dingue ? Je suis allé cinq minutes au Zenith cette année et j’ai trouvé qu’en fait, c’était pas mal.
Je vais régulièrement à La Bouche d’Air et dans les cafés concerts. Mais je vais plus au théâtre.

En tant que chanteur, l’endroit où vous avez le plus apprécié jouer : Il y a quelques endroits où je ne remettrais pas les pieds, à Nantes ou ailleurs. Mais globalement, tous les endroits sont bons. Ils ont leurs styles. J’aime particulièrement jouer dans des salles de 200/400 place, surtout si elles sont complètes. ce sont des jauges un peu idéales entre l’ambiance et l’intimité partagée. Mes meilleurs concerts sur l’agglos : je dirais l’ouverture de saison au Théâtre Boris Vian à Couéron, La Bouche d’Air en plateau partagé avec la chanteuse Camille, quelques soirs au Violon Dingue... Je pari qu’en quinze ans, on va me reprocher d’en oublier !

Le meilleur coin pour les arts de rues : Les Renc’arts à Pornichet. On y trouve le gratin des spectacle avec un public mélangé et volontaire. On peut y écoutrer vraiment les spectacles. Ce qui est plus difficile à Jour de fête à Saint-Herblain. J’aime moins les festivals où tout le monde joue en même temps dans le même champ. C’est le plus bruyant qui gagne. A ce jeu, Festiv’île à St-Seb tire assez bien son épingle du jeu.

Votre "lieu magique" (plein de souvenirs précieux) à Nantes : Côté souvenirs, j’opte pour la salle Paul Fort. c’est la première salle où j’ai joué et celle où je me suis le plus produit.
Plus récemment, la vue de notre ancien appart’ au pied de la butte Ste-Anne me manque : les anneaux de Buren, la navette fluviale et la Loire à 180° avec un ciel qu’on ne voit pas en centre ville.

Et côté théâtre, Graslin ou TNT ? Il y a du théâtre à Graslin ?! (ndlr : non, de l’opéra.) Je suis toujours mal tombé à l’opéra et souvent bien tombé au TU (Théâtre Universitaire). J’avoue traîner un peu la patte pour aller voir les spectacles prometteurs au TNT. En ce moment, j’ai besoin de voir des choses très abouties. J’ai besoin d’être surpris, qu’on fasse du théâtre d’une manière que je n’avais pas imaginé.

"Je ne vais pas à LU autant que je voudrais."

Une salle de spectacle préférée ? Le TU. Je ne vais pas à LU autant que je voudrais. Ils programmes des bons week-end, mais le week-end, nous sommes en tournée.

Resto : crêperie, kebab, brasserie ou gastronomique ? On dévore suffisament de brasseries en tournées. Donc si possible : un très bon resto. Mais pas le genre "les petits plats dans les grands avec le serveur qui vous colle aux baskets". Même si je ne rechigne pas devant un bar en croute de sel à l’Océan au Croisic.
A Nantes : La cantine des bouteilles, ça n’est pas un hasard si les grands chefs Nantais vont y manger de temps en temps.
L’Atlantide, l’Atelier d’Alain...
Plus simple : sans hésiter Le coq en pâte ou le Guingois.
Côté pizza : Les Ritals nécessairement. Même si c’est plus branchouille d’aimer la Pasta.

Un lieu sympa pour les enfants ? Planète sauvage. Allez-y avec les enfants, je n’y vais jamais.

Un coin pour lire ? Les wc.

"J’aime bien l’axe Nantes Saint-Nazaire."

Quand est-ce que vous changer de ville ? Vous déménagez où ? Aucune raison de changer. En tournée, j’ai aimé Sète, Barcelona et Montpellier. Plus loin : New York ou Marseille. Mais dans l’une des deux, ça caille trop l’hiver. Non, c’est dit, j’aime bien l’axe Nantes Saint-Nazaire.

"Cette année, mon spectacle L’Affaire Sardines a 10 ans et 800 représentations au compteur. Je l’arrête et les dernières représentations seront pour les Nantais : chaque soir du 2 au 5 septembre 2009 dans la cour du château des Ducs et c’est gratuit ! (à suivre sur www.sanka.fr)"

Mettez en avant votre événement ou activité sur www.evous.fr !