evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 8e > Les incontournables du 8e arrondissement de Paris > La Pinacothèque de Paris > Pédagogique ? Principes et représentations des 7 livres du Kama-Sutra, à la (...)

Pédagogique ? Principes et représentations des 7 livres du Kama-Sutra, à la Pinacothèque

lundi 27 novembre 2017, par André Balbo

Du 2 octobre 2014 au 11 janvier 2015, les leçons de sagesse des livres du Kama-Sutra, qui traite du 3e pilier de l’hindouisme médiéval, ou comment trouver les harmonies à l’âge de la plénitude, l’âge adulte.

Très illustré (dessins, sculptures, bas-reliefs).

Il était intéressant de ne pas rester à la surface des choses et des idées préconçues en la matière, et de prendre dans sa globalité l’ensemble des 7 livres qui forment le Kama-Sutra, alors que le tumulte, voire le scandale, ne porte que sur le 2e.

Ces 7 livres, écrits au IVe siècle de notre ère et attribués à un brahmane, Vatsyayana, donc membre de l’élite érudite disposant du sacré et responsable de la transmission, n’accordent leurs conseils d’un grand bon sens qu’au 3e volet de la vie. Le 1er est celui des valeurs acquises les premières années de la vie. Le jeune peut devenir une personne de qualité et s’enrichir de valeurs morales à la lecture des textes sacrés, principalement des Vedas. Le deuxième laisse la place à la réussite dans la vie active, source des moyens ouvrant à une vie décente, intégrée à la société, à l’enrichissement, et permettant pour la suite de mener une vie vertueuse. Le troisième est notre sujet. Nous y reviendrons. Le quatrième est celui de la retraite, du détachement des biens et des liens, et de la libération spirituelle.

La place comparativement plus importante que celle qu’elle a en Occident accordée à l’érotisme en Inde tiendrait selon Michel Angot au fait que si dans le christianisme Dieu est amour, en Inde Dieu fait l’amour.

Dans l’Inde traditionnelle, la pratique sexuelle, que l’on observe notamment très présente dans la statuaire ne sert in fine qu’à lire le monde et demeure une construction rituelle.

L’exposition rassemble plus de 300 œuvres qui respectent l’ordonnancement du propos des 7 livres (adhikaranas) du Kama-Sutra : la société et les concepts sociaux, l’union sexuelle, la séduction et le mariage, l’épouse, les relations extra-maritales, les courtisanes, les arts occultes.

Son intérêt repose sur la suite des enseignements des 36 chapitres qui composent les 7 livres. Le livre 2 par exemple énonce : la comptabilité, les étreintes, les baisers, les griffures et les morsures, les positions sexuelles, l’inversion des rôles, les coups et les soupirs, les plaisirs oraux, les préludes et les conclusions des jeux de l’amour, les querelles amoureuses.

Ainsi chacun d’eux détache-t-il son propos de manière pédagogique.

Le cartel le plus photographié par les visiteurs et visiteuses de l’exposition est celui qui dit que "toute femme doit connaître la joie de l’orgasme. Tout homme doit apprendre le savoir-faire amoureux : baisers, caresses, asana, morsures et griffures, et rechercher le plaisir de sa partenaire avant le sien."

Portrait d’une courtisane. École de la Compagnie des Indes, Jaipur (?) XIXe siècle. Collection privée.

Pour le Dr Alka Pande, commissaire de l’exposition, chaque dieu du panthéon hindou a une épouse. Brahma est marié avec Saraswati, Vishnu avec Lakshimi, et Shiva avec Parvati. La mythologie indienne est très explicite sur les amours des dieux, qui s’adonnent à l’adultère ou à des relations licencieuses non seulement avec des déesses mais aussi avec des êtres d’autres natures. Elle investit largement les domaines de la sexualité, et les caractères masculins-féminins sont interchangeables entre dieux et déesses.

La première traduction anglaise du Kama-Sutra date de 1883 et s’adressait de façon restreinte aux orientalistes.

Il est utile d’élargir ainsi sa connaissance de ce qu’est le Kama-Sutra : une longue succession de conseils de bien être, bien vivre, et une recherche d’harmonie dont les tabous, s’il y en a, ne sont apparemment pas les mêmes que les nôtres.

Le Kama-Sutra. Spiritualité et érotisme dans l’art indien, du 2 octobre 2014 au 11 janvier 2015, à la Pinacothèque de Paris, 1, 28 place de la Madeleine 75008 Paris 01 42 68 02 01, Pinacothèque 2, 8 rue Vignon 75009 Paris, 01 44 56 88 80. www.pinacotheque.com. Métro Madeleine. Ouverte de 10h30 à 18h30 (fermeture des salles à 18h15). Nocturnes les mercredi et vendredi jusqu’à 21h (fermeture des salles à 20h45). Jeudi 1er mai et lundi 14 juillet 2014, la Pinacothèque est ouverte de 14 à 18h30. Le premier mercredi de chaque mois, gratuit en nocturne de 18h30 à 20h45. 12,50 ou 10,50€.

Voir aussi L’Art de l’amour au temps des geishas. Les chefs-d’œuvre interdits de l’art japonais d’Utamaro à Hokusaï et Hiroshige, du 6 novembre 2014 au 15 février 2015, à la Pinacothèque.

***

Vous retrouverez dans l’article 2014 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans CALENDRIER 2014 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Nous avons établi notre sélection, avec Paris 2014 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

Celui de cette exposition en fait partie.

Nous vous proposons aussi une sélection d’expositions et de festivals dans les villes françaises suivantes :

Angoulême - Arles - Avignon - Bordeaux - Dijon - Grenoble - Ile-de-France - Lens - Lille - Lyon - Marseille - Metz - Montpellier - Nantes - Nice - Ornans - Rennes - Rodez - Rouen, Le Havre - Saint-Étienne - Strasbourg - Toulouse - Tours

Et bien sûr pour Paris :

Les Grandes Expositions 2015 à Paris de A à Z
Calendrier 2015 des grandes expositions à Paris
peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Et juste quelques expositions 2014 pour Bruxelles et Londres, Genève, Bâle, Amsterdam...

André Balbo

sources : Visite, Pinacothèque, Dr Alka Pande, Marc Restellini

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.