.evous
> >

Fredrika Stahl en concert à Paris

Après s’être enfermée dans une maison du fin fond du Pays de Galles pour l’enregistrement de son nouvel album Off To Dance, la chanteuse scandinave part en tournée à travers l’Europe. Découvrez ses dates françaises.

En septembre 2010, Fredrika Stahl sortait Sweep Me Away, un disque aussi féminin que personnel. A 25 ans et déjà forte de deux albums internationalement reconnus, la Suédoise accédait à une nouvelle plénitude musicale. "Avant, j’avais tellement peur de faire une fausse note que je m’appliquais trop. Je voulais que tout soit parfait, disait-elle. J’ai fini par apprendre à me laisser aller."

Toujours en 2010, la chanteuse connut un vif succès avec Twinkle Twinkle, délicate contine utilisée dans une publicité pour une marque automobile.
Près de deux ans plus tard, celle qui s’est exilée en France depuis bientôt une décennie s’épanouit encore davantage sur Off To Dance, son quatrième opus paru en 2013. Produit par Rob Ellis (PJ Harvey, Anna Calvi), il a été enregistré dans une maison glacée du Pays de Galles. Une ambiance délicate et mélancolique qu’on retrouve dans les titres du disque, mais aussi sur scène. Fredrika sera par exemple sur la scène du Trianon, à Paris, le 4 février 2014.
Au même moment sort une nouvelle édition de Off To Dance incluant trois titres inédits.

Achetez ici l’album Off to Dance de Fredrika Stahl


A l’origine de cette passion de Fredrika Stahl pour la musique, ses premiers pas à Paris, dans des clubs comme le New Morning ou le Duc des Lombards, lorsqu’à dix-sept ans, juste après son bac, elle décide de venir passer une année sabbatique en France. "J’ai suivi une partie de ma scolarité, de quatre à douze ans en France, et lorsque je suis rentrée en Suède avec mes parents, à douze ans, j’ai eu un choc. En France, je me sentais suédoise mais en retournant dans mon pays, je me suis aperçue que les autres filles de ma classe n’écoutaient pas la même musique que moi, ne regardaient pas les mêmes séries à la télé et que tout un pan de la culture quotidienne m’échappait. Du coup, j’ai eu envie de revenir ici."

Elle qui voulait d’abord être danseuse se découvre un amour pour la musique et fait la connaissance, dans le pub anglais où elle travaille comme serveuse pour arrondir ses fins de mois, d’un producteur, Geef, fan de soul américaine et de hip hop, qui l’accompagnera sur ses deux premiers albums.
Sept ans plus tard, c’est encore Geef, en étroite collaboration avec Jeff Delort, co-réalisateur de quatre titres sur son deuxième opus, qui se sont chargés de réaliser Sweep Me Away. "Ils sont très différents tous les deux, mais complémentaires. Geef s’intéresse au groove, aux rythmiques, Jeff, aux textures et au son." De très bons musiciens de jazz ou de funk comme le pianiste Eric Legnini, le bassiste Daniel Romeo, le batteur Arnaud Renaville ou Romain Collin, un pianiste français installé à New York ont apporté une touche inimitable à l’album.

Pour découvrir l’agenda 2014 des concerts à Paris, cliquez ici ! Pour les albums les plus attendus de 2014, cliquez là !
Et pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !