☰ Menu
.evous
> > > >

Greffes capillaires. Alerte dans des centres du Grand Ouest

Quatre centres de greffes capillaires, dont Rennes et Nantes, ont été contrôlés à la suite d’un cas de septicémie survenu à Lyon, en mars 2008.

Les quatre établissements sont dirigés par le même gérant que la « Clinique de médecine capillaire et Espace esthétique médicale », à Lyon, où le c as de septicémie a été signalé. Le ministère de la Santé a mené des contrôles dans les centres de Nantes, Bordeaux, Rennes et Paris (XVII e ). « Aujourd’hui, les sites de Paris et de Rennes n ’ exercent plus d ’ activité », selon l es autorités sanitaires. En revanche, des inspections dans les centres de Nantes (clinique de médecine esthétique capillaire) et de Bordeaux (clinique de micro implants capillaires) « ont mis en évidence des non-conformités dans les procédures d ’ hygiène (...) Une suspension d ’activité temporaire de ces sites est en cours ». « Les infections bactériennes apparaissent rapidement avec des signes cliniques d ’emblée évocateurs (infection cutanée, fièvre, etc.) » , expliquent les autorités sanitaires qui recommandent donc aux personnes ayant reçu des soins dans ces établissements et développant ce type de symptômes d ’ aller consulter leur médecin traitant. Un numéro vert (0 . 800 . 880 . 700) est mis à disposition de 9h à 19h.

A découvrir

Pour recevoir les actualités de .evous