eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Musique > Concerts & tournées > Joseph Leon de retour en 2013 avec l’album ’The Bare Awakening’

Joseph Leon de retour en 2013 avec l’album ’The Bare Awakening’

Dernière mise à jour : dimanche 1er décembre 2013, par Jean

Décrit par Les Inrockuptibles comme "une nouvelle découverte époustouflante", Joseph Leon n’a pas fini de vous envoûter...

Décrit par Les Inrockuptibles comme "une nouvelle découverte époustouflante", Joseph Leon n’a pas fini de vous envoûter...

Paradoxale et authentique, la carrière de Joseph Leon débute de manière étonnante. Car il faut dire que l’artiste libanais installé à Paris fait tout à l’envers. Après avoir découvert la guitare à électrique à 13 ans, c’est la voix de Bob Dylan qui l’aidera à trouver la sienne. Joseph se décide enfin à chanter sa souffrance et ses questions.
Vierge de toute expérience, l’auteur-compositeur-interprète est désormais sûr de son propos. Il trouve sur son chemin Benoit Rault, membre du groupe de Ben’s Symphonic orchestra et Hugh Coltman, son frère de cœur. Sans même le soutien d’un label et avec un seul concert à son actif, Joseph prend goût à ce nouveau destin, collabore avec la marque de luxe Maje en tant que directeur artistique d’une compilation jeunes talents et finit lui-même par le devenir.

Après de longs mois de travail acharné, il sort enfin son premier album studio en 2009 sous le nom de Hard As Love. C’est un disque enregistré en autoproduction totale, inscrit dans une veine folk dépouillé et nostalgique dans la lignée des plus grands noms, de Bob Dylan à Nick Drake, en passant par Andrew Bird.


Le 28 octobre 2013, Joseph Leon sort son deuxième album, The Bare Awakening. Il s’y présente nu et vulnérable, l’intitulé du disque évoquant un ’éveil’, un acte de renaissance, un nécessaire retour à soi après des années de dérive et d’excès. "Ces trois dernières années, j’ai été très démuni et j’ai presque fini dans la rue du fait de mon intoxication et de ma dépendance aux drogues. Puis est arrivé un moment où je me suis comme réveillé, pour me voir absolument dépouillé de tout ce qui me constituait, le bon comme le mauvais."
Ce Bare Awakening est l’acte de repentance d’un artiste en pleine possession de ses moyens, maîtrisant toutes les facettes de son art, à la fois directeur artistique et producteur exécutif de ses disques. "J’ai pu faire et refaire tout ce que je voulais, confie-t-il. J’ai réenregistré toutes les guitares-voix, en me mettant vraiment en danger financièrement, psychologiquement voire physiquement, en dépensant des sommes hors budget qui m’auraient certainement été refusées si je n’avais pas été mon propre producteur."

Achetez ici l’album The Bare Awakening de Joseph Leon

Après avoir notamment assuré la première partie de son ami Hugh Coltman et donné des concerts à la Boule Noire en septembre 2009, le chanteur se produit le 26 octobre 2013 à la Flèche d’or, puis le 6 décembre aux Trois Baudets.

Pour découvrir l’agenda 2013 des concerts à Paris, cliquez ici ! Pour l’agenda 2014, cliquez là !
Et pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.