evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Paris > Sports à Paris > Actualités Sport à Paris > Jeux Olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud

Jeux Olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud

mercredi 6 décembre 2017, par Géraldine Gradel, Jean

Les Jeux olympiques d’hiver de 2018 se dérouleront à Pyeongchang en Corée du Sud. Rendez-vous du 9 février au 25 février.

Pyeongchang a été désignée ville organisatrice des Jeux Olympiques d’Hiver 2018. Ces Jeux se dérouleront du 9 février au 25 février 2018.
Munich et Annecy étaient également candidates. Pour la ville française de Haute-Savoie, Edgar Grospiron officiait en tant que directeur général de la candidature... jusqu’à l’annonce de sa démission fin 2010 ! Face au manque de moyens mis en place pour défendre le projet, l’ancien champion a en effet préféré jeté l’éponge.

Quelques jours plus tôt, Guy Drut, membre du CIO, rappelait son soutien à la candidature d’Annecy, mais n’hésitait pas à mettre en lumière "l’amateurisme" du dossier. Étaient pointés du doigt : la communication à l’international et surtout un budget très inférieur à la concurrence. La leçon ne semblait pas avoir été tirée de la déroute de Paris pour les JO de 2012 où le lobbying parfaitement maîtrisé par les Anglais avait fait la différence... Il s’agissait là d’interpeller les pouvoirs publics car les exemples de réussites ne manquent pas côté français, pour obtenir l’organisation de grands événements sportifs. Le Groupe d’Intéret Public qui devait mener la candidature d’Annecy pour les JO d’hiver de 2018 était présidé par Charles Beigbeder, homme d’affaires et frère de l’écrivain Frédéric Beigbeder.
Auparavant, la voix des anti-JO s’était fait entendre. Leurs arguments ? Écologiques d’abord, économiques ensuite, et bien d’autres choses encore, comme de ne pas être d’accord sur le fait de construire un stade de 42 000 places sur le Pâquier. Inquiétude face au débordement de moyens, pour un projet qui risquait d’échapper aux mains des acteurs qui vivent au quotidien sur le territoire convoité, subissant des décisionnaires venus d’ailleurs, peu aguerris aux coutumes locales, faites de respect des traditions et de recherche d’excellence moderne.

Fin 2017, on apprend que la Russie est suspendue des JO d’hiver 2018 par le CIO pour "dopage institutionnalisé". Ses athlètes pourront néanmoins y participer sous drapeau olympique.

A LIRE AUSSI :
Les J.O. de 2016 à Rio
Les Gay Games 2018 à Paris
Les J.O. de 2020 à Tokyo
Les J.O. de 2024 à Paris ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.