.evous
> > > >

La Basilique de Saint-Denis : Adresse, visite

La Basilique Cathédrale de Saint-Denis est considérée comme l'un des plus grands chefs-d’œuvre de l'art gothique, classé Monument Historique depuis 1862.

Nécropole des rois de France depuis les Robertiens et Capétiens directs, même si plusieurs rois mérovingiens puis carolingiens avaient aussi choisi d’y reposer, elle accueille notamment les tombeaux et mausolées de Clovis, François Ier, Louis XVI et Marie-Antoinette.

Elle détenait également le fameux "trésor", composé d’un grand nombre de pièces d’orfèvrerie, culturelles ou historiques, rassemblées au fil des siècles, aujourd’hui perdues ou dispersées dans différents musées.

HISTOIRE : LES GRANDES DATES DE LA BASILIQUE
Rappelons d’abord qu’une basilique est, au sein de l’Église catholique romaine, une église privilégiée. C’est un titre honorifique accordé par le pape.

475 : Sainte Geneviève fait construire une église sur l’emplacement de la tombe présumée de Saint Denis, premier évêque de Paris décapité en 280.

7ème siècle : Au fil des siècles, l’église fut agrandie sous les règnes notamment de Dagobert Ier, roi des Francs, premier roi à y être inhumé vers 639.

754 : Le pape y procède au sacre du roi Pépin le Bref et le fils de ce dernier, Charlemagne fait édifier la nouvelle basilique carolingienne, consacrée en 775.

1231 à 1281 : Des travaux de grande ampleur sont menés de grâce à l’association du jeune roi Louis IX, de sa mère Blanche de Castille, régente durant la minorité de Louis et durant sa première croisade, et de l’abbé de Saint-Denis, Eudes Clément (1228-1245).

Le 13 mai 1610 : Marie de Médicis y fut couronnée reine de France, la veille de l’assassinat d’Henri IV par Ravaillac.

1793 : Les tombes de la basilique sont profanées par les révolutionnaires. Les cendres de quarante-deux rois, trente-deux reines, soixante-trois princes, ainsi que d’une trentaine d’abbés et de religieux dont jetées dans des fosses communes. Une partie du trésor est transformé en monnaie.

1805 : Napoléon Ier décida que la basilique deviendrait le symbole de la continuité du pouvoir monarchique et le mémorial des quatre dynasties royales de France. Il initia un programme de travaux et de rénovation qui s’acheva en 1879.

NÉCROPOLE

La nécropole royale renferme une collection unique en Europe, plus de 70 gisants et tombeaux sculptés, dans la lumière colorée de vitraux des XIIe et XIXe siècles. Elle abrite les tombes de nombreux souverains francs et français, depuis Dagobert Ier jusqu’à Louis XVIII. Elle accueille outre les sépultures des rois et reines celles des membres de la famille royale et des grands serviteurs du royaume à titre honorifique. On peut y voir entre autres, un monuments funéraire à la mémoire de Louis XVI et de Marie-Antoinette, un gisant de Charles Martel, l’urne contenant le cœur de François Ier ou la tombe d’Henri IV.

TRÉSOR

Les rois enrichirent progressivement le trésor, sans doute le plus riche d’Occident avec celui de Saint-Marc de Venise. Composé de parties antiques réutilisées, d’éléments de différentes époques assemblés, restaurés et modifiés au cours du temps il fut dispersé ou détruit à la Révolution française. Certains de ses éléments sont aujourd’hui conservés au musée du Louvre ou au département des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France. Parmi les objets détruits, on retient les couronnes du sacre dites de Charlemagne, la couronne d’Henri IV, le sceptre à la rose des reines de France ou le sceptre dit de saint Louis. Parmi les éléments préservés, on compte le trône de Dagobert, l’épée de Charlemagne, Joyeuse, ou encore la main de justice du sacre de Napoléon Ier.

VITRAUX

Des célèbres vitraux exécutés pour l’abbatiale de Saint-Denis au XIIe siècle, seuls subsistent quatre baies et quelques fragments dispersés, reconstitués et complétés par l’architecte Viollet-le-Duc au XIXe siècle. Ils sont les premiers en Île-de-France et parmi les plus anciens conservés en Europe.

RESTAURATION DE LA FLÈCHE
Démonté en 1845, la flèche de 90 mètres de haut de la basilique pourrait refaire son apparition prochainement. Un dossier de restauration a ainsi été déposé à la Commission nationale des monuments historiques, en janvier 2017. Les travaux pourraient débuter en 2018 et durer une dizaine d’années.

INFORMATIONS PRATIQUES
Horaires d’accès à la nécropole royale : Du 1er avril au 30 septembre, du lundi au samedi de 10h à 18h15 ; Dimanche : 12h à 18h15 / Du 1er octobre au 31 mars, du lundi au samedi de 10h à 17h15 ; Dimanche : 12h à 17h15. Fermé les 1er janvier, 1er mai, 25 décembre et pendant certains offices religieux.

Tarifs : Plein tarif : 7 euros / Tarif réduit (famille nombreuse, jeune de 18 à 25 ans, enseignant, etc...sur présentation d’un justificatif) : 4,50 euros / Gratuit le premier dimanche de novembre à mars ; Jeunes de moins de 18 ans accompagnés, chômeurs, bénéficiaires du RMI, grands infirmes ou personnes handicapées et leur accompagnateur.

A LIRE AUSSI : Les plus beaux monuments religieux d’Île de France

1, rue de la Légion d'honneur 93200 Saint-Denis

Adresse

A découvrir

Pour recevoir les actualités de .evous