eVous
Bientôt les vacances
Accueil Environnement Seniors Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 12e > Lieux clés Paris 12e > Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration > Expositions et événements passés à la Cité Nationale de l’Histoire de (...) > La Cité de l’immigration fermée au public pour une durée indéterminée

La Cité de l’immigration fermée au public pour une durée indéterminée

Dernière mise à jour : lundi 31 octobre 2011, par Adele

À travers un communiqué, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration nous informe qu’elle est contrainte de fermer ses portes au public, pour garantir la sécurité des personnes et des biens.

« Le jeudi 7 octobre 2010, le palais de la Porte Dorée abritant la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI) avait été envahi par environ 500 sans-papiers, soutenus par certaines organisations syndicales, dont la CGT. Le 9 décembre 2010, ceux-ci ont accepté de lever l’occupation permanente de jour comme de nuit et ont été autorisés à utiliser transitoirement deux salles de travail dans le bâtiment, à condition de respecter les règlements de visite et de sécurité et de laisser la CNHI fonctionner normalement.

Cependant, les personnels de cette institution, mais aussi de l’Aquarium et de la Réunion des Musées Nationaux (RMN), ont rencontré des problèmes récurrents sur le site, où la situation s’est progressivement enlisée et dégradée : jauges des salles dépassées, non respect des règles intérieures, insalubrité, personnes stationnant ou circulant en trop grand nombre dans les espaces ouverts au public.

En conséquence, les usagers ont progressivement déserté la Cité et les activités normales de l’établissement ont été gravement perturbées.

Des incidents sérieux, et notamment des menaces à l’encontre du personnel, sont intervenus à la fin de l’année 2010 et au début du mois de janvier.

Une démarche a été engagée par les responsables de l’établissement afin d’améliorer la situation sur le site. Elle n’a pas rencontré de succès auprès des occupants et de leurs soutiens.

En conséquence, pour garantir la sécurité des personnes et des biens, les instances de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration ont décidé de mettre fin, ce jour, aux accords antérieurs et de fermer l’établissement au public pour mettre un terme à l’occupation. »

logo : Palais de la Porte Dorée © Nathalie Darbellay, Cité nationale de l’histoire de l’immigration

Messages

  • Les mêmes la CGT, qui a dû subir durant 18 mois l’occupation de ses locaux à république par les sans papiers, aide ces derniers à la cité de l’immigration. Nous les avons eu dans le 18ème où ils avaient inauguré par une occupation de plus de 14 mois le ministère des sans papiers. A noter qu’il n’y a aucune descente de police dans ces lieux, pourtant la gauche ne cesse de parler,d’ arrestations, de contrôles. Non rien ne se pas, voilà plus de 15 ans que cela dure, et que les responsables politiques laissent faire.

    Une comparaison, l’association "Jeudi noir" sur la situation du logement des jeunes, c’est vue, expulsée de l’occupation place des Vosges et rue Sèvre, et condamnée par un tribunal. Leur occupation rue de Matignon, se passe avec un rapport très musclé de la police qui les empêchent de rentrer des denrées alimentaires.
    Ne parlons pas de cette risée européenne en ce qui concerne l’interdiction par le maire de Paris et le préfet, d’une distribution une fois par mois pour 25 SDF d’une soupe au cochon et l’annulation de la fête de Noël pour ces derniers. Motif : discrimination vis à vis des juifs et des musulmans ! Un SDF répondait à des journalistes du Parisien, qui ont réalisé 2 reportages, vous n’avez pas honte de manger cette soupe faite par soi-disant l’extrême droite, il a répondu "quand vous souffrez vous demandez au médecin de quel parti il est" ?
    Pourtant lors des voeux de la Mairie par exemple du 18ème, sur les tables s’étalait à perte de vue et sous différentes formes le Cochon, là pas de discrimination ? J’aurai souhaité, vue la composition de l’arrondissement plusieurs tables sans cochon, alors arrêtons les violons du vivre ensemble du maire de M. Vaillant et de M. Delanoe qui était présent ! Les politiques jouent à quoi ? Un jeu très dangereux, une autoroute pour le FN

    Mafalda