.evous
> > > > >

La Cité de l’immigration fermée au public pour une durée indéterminée

À travers un communiqué, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration nous informe qu’elle est contrainte de fermer ses portes au public, pour garantir la sécurité des personnes et des biens.

« Le jeudi 7 octobre 2010, le palais de la Porte Dorée abritant la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI) avait été envahi par environ 500 sans-papiers, soutenus par certaines organisations syndicales, dont la CGT. Le 9 décembre 2010, ceux-ci ont accepté de lever l’occupation permanente de jour comme de nuit et ont été autorisés à utiliser transitoirement deux salles de travail dans le bâtiment, à condition de respecter les règlements de visite et de sécurité et de laisser la CNHI fonctionner normalement.

Cependant, les personnels de cette institution, mais aussi de l’Aquarium et de la Réunion des Musées Nationaux (RMN), ont rencontré des problèmes récurrents sur le site, où la situation s’est progressivement enlisée et dégradée : jauges des salles dépassées, non respect des règles intérieures, insalubrité, personnes stationnant ou circulant en trop grand nombre dans les espaces ouverts au public.

En conséquence, les usagers ont progressivement déserté la Cité et les activités normales de l’établissement ont été gravement perturbées.

Des incidents sérieux, et notamment des menaces à l’encontre du personnel, sont intervenus à la fin de l’année 2010 et au début du mois de janvier.

Une démarche a été engagée par les responsables de l’établissement afin d’améliorer la situation sur le site. Elle n’a pas rencontré de succès auprès des occupants et de leurs soutiens.

En conséquence, pour garantir la sécurité des personnes et des biens, les instances de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration ont décidé de mettre fin, ce jour, aux accords antérieurs et de fermer l’établissement au public pour mettre un terme à l’occupation. »

logo : Palais de la Porte Dorée © Nathalie Darbellay, Cité nationale de l’histoire de l’immigration

Mots-clés