evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 19e > Lieux Clés, Paris 19e > Cité des Sciences et de l’Industrie > La Cité des sciences se penche aussi sur les transports

La Cité des sciences se penche aussi sur les transports

vendredi 6 octobre 2017, par André Balbo

La Cité des sciences et de l’industrie, en partenariat avec Renault, PSA Peugeot Citroën, le groupe RATP, Air France et la SNCF dédie cette exposition à la mobilité.

À quel prix nous rendons-nous mobiles ? Pour quel coût environnemental ? Alors que l’explosion démographique, l’urbanisation, le développement du tourisme et des loisirs, celui des pays émergents, leur choix d’un mode de développement si semblable au nôtre, et donc une utilisation de plus en plus massive des transports nous acculent à l’hypermobilité, saurons-nous nous bâtir un ou des modèles de mobilités « durables », respectueuses de l’environnement, soucieuses des enjeux économiques, et en phase avec les besoins, et les moyens, de demain ?

Saurons-nous relever cet énorme défi et décider des mutations des transports collectifs, devenues indispensables, pour le bien-être des usagers dans une « écoresponsabilité » ?

La bonne idée est que, dans le même temps, vous puissiez profiter de l’exposition " Circuler. Quand nos mouvements façonnent les villes", à la Cité de l’architecture ".

Dans nos sociétés contemporaines, le principe en est resté immuable, la mobilité conditionne l’accès des populations aux ressources des territoires, dont l’organisation se spécialise de plus en plus.

Les nouvelles données de la planète sont implacables et le deviendront de plus en plus. Nous sommes 7 milliards, et ça ne va pas s’arranger, plus de la moitié de la population mondiale vit aujourd’hui en ville, les pays émergents émergent, et l’usage de la voiture reste privilégié à celui des transports collectifs. Elle était instrument de liberté, rendant accessible l’ensemble du territoire, mais les conséquences de son usage étendu et généralisé sont dangereusement néfastes à notre environnement…

En ce début du XXIe siècle, comment arrêterons-nous une telle croissance ? Conjoncture économique, dommages environnementaux et sanitaires à l’échelle mondiale nous obligent aujourd’hui à davantage d’exigence en matière d’organisation collective des transports, qui devront, c’est vital, devenir au plus vite propres et intelligents, tout en respectant des objectifs de sécurité, de confort et de sûreté.

Repensons nos systèmes de transport et leurs interrelations avec les territoires, l’urbanisation, la vie économique et la société.

La mobilité repose sur le rééquilibrage de l’offre de transport ainsi que sur l’évolution des comportements des citoyens. L’exposition Des transports & des Hommes présente cette mutation d’une mobilité « libre », ou folle, ou sans entraves, vers une mobilité « durable », enjeu capital pour chacun, pour notre société, celle d’aujourd’hui et plus encore celle du futur.

L’exposition rend ces problématiques sensibles par une muséographie mettant en scène, à proportion égale, la dimension humaine de la mobilité, la « vie mobile » de chacun d’entre nous et la dimension technique des moyens et des systèmes qui la facilitent.

Si des partenaires tels que Renault, PSA Peugeot Citroën, le groupe RATP, Air France et la SNCF, présentent l’intérêt et l’avantage d’être techniquement à la pointe de nos transports au présent, comme dans un futur proche, étaient-ils les mieux placés pour rêver et forcer les imaginaires, ne pouvant à la fois en ce domaine être juges et parties ?

En abordant la mobilité sous son angle socio-technique, l’exposition "Des transports et des Hommes" interroge en nous le citoyen comme l’usager des transports. La muséographie, pour éveiller notre curiosité, s’appuie ici sur des spectacles audiovisuels, des installations, des tables interactives multimédia, des maquettes et des simulateurs de conduite.

Faisons ici le point sur la mutation des transports individuels et collectifs, l’innovation technique, et l’éco-comportement.

Heureusement, nous avions aussi pu rêver ailleurs et avec d’autres, notamment avec l’ex-sénateur René Trégouët, fondateur du Groupe de Prospective du Sénat, vigie attentive des recherches de ce domaine, et qui semblait bien savoir lui, avec des risques d’erreurs d’appréciation infimes, de quoi sera fait le quotidien de notre sur-lendemain dans le domaine des transports et de la ville. Et il n’y aura plus d’accidents…grâce aux voitures d’après-demain. Explorons avec lui ce futur. Remember…

Cité des sciences, 01 40 05 80 00 www.cite-sciences.fr/transports

Lire aussi :
- Et il n’y aura plus d’accidents…grâce aux voitures d’après-demain
- Circuler. Quand nos mouvements façonnent les villes", à la Cité de l’architecture

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du...".

Nous tentons aussi de vous les présenter chaque mois : Février, Mars, Avril, Mai, Juin...

André Balbo

source : Cité des sciences

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.