.evous
> > >

La Préfecture de police fait fermer les Bains-Douches

Ce fut un lieu mythique : Philippe Starck en réalisa les premiers décors quand ce temple de la nuit ouvrit ses portes en 1978 ; Coluche y agita sa salopette et ses boucles dans les années 80 ; et Cathy et David Guetta, un peu plus tard, avaient su pousser les nuits parisiennes à leur paroxysme.

Mais aujourd’hui… Aujourd’hui, les dirigeants de la boîte de nuit les Bains-Douches ont fait réaliser de très importants travaux structurels dans leur immeuble, et ceux-ci ont entraîné l’apparition de menaçantes fissures jusque sur la façade sur rue.

Par deux fois, le tribunal de grande instance de Paris avait pourtant bien ordonné « la cessation immédiate des travaux », en septembre 2009, puis en novembre. Mais sans résultat.

Le principe de précaution a joué. La préfecture de police a donc estimé que l’apparition de ces fissures constituait un « péril grave et imminent », « un vrai risque pour le public ».

Une menace d’effondrement ? Toujours est-il que le personnel est en chômage technique, que les soirées ont été annulées, et que des étais et madriers ont été posés de toute urgence.

Hubert Boukobza, propriétaire du fonds de commerce tente bien de relativiser l’événement : « La Préfecture préfère se couvrir avec cette fermeture provisoire, mais les Bains rouvriront dans une semaine, dix jours ».

Le problème paraît un peu plus complexe et multiple, et il est à craindre que ce provisoire ne dure en fait un peu plus longtemps…

Les Bains-Douches, Métro Réaumur-Sébastopol

André Balbo

Source : Le Parisien

7 rue Bourg-L’Abbé 75003 Paris

Adresse

Mots-clés