.evous
> > > >

La place Vendôme

Cette place octogonale fut conçue et construite par Hardouin-Mansart. On dit que Louis XIV était ici chez lui, avec ses financiers qui logeaient dans ces beaux hôtels particuliers du pourtour. Au centre de la place, il y eut une statue équestre du Roi-Soleil, en empereur romain. Elle fut abattue en 1792 sous la Révolution.

Napoléon voulut quelques années plus qu’y soit érigé en ce lieu un monument à la gloire de ses soldats, la colonne Vendôme, en rappel de la colonne Trajane de Rome. Appellée aussi colonne d’Austerlitz, elle fut faite du bronze des 1 250 canons autrichiens pris à l’ennemi lors de cette bataille.

Sa mise à bas en 1871 valut au peintre Gustave Courbet une fin de vie difficile. Très bref ministre de la Culture sous la Commune de Paris, il fut jugé responsable de cet acte impie, et condamné, peine cruelle, à l’expatriation à vie vers la Suisse. Il dût de plus financer de ses propres deniers la réédification de la colonne et de la statue, et en fut donc définitivement ruiné.

Bien aménagée, élégante, cossue, la place Vendôme rassemble les bijoutiers et joailliers les plus prestigieux, comme ceux vendant les plus gros cailloux, Van Cleef, Boucheron (installé dès 1893), Cartier, Chaumet, Bulgari et Mauboussin.

Le ministère de la Justice est aux 11 et 13. C’est de l’hôtel Ritz (au n°15), où l’on peut boire un verre, contempler les salons, guetter en piaillant les stars de passage à Paris et tester l’épaisseur des moquettes. C’est aussi d’ici que démarra un soir la tragique poursuite de Lady Diana par une nuée de paparazzis.

Place Vendôme, 75001. Métro Tuileries, Concorde, Pyramides, Opéra ou Madeleine.

Place Vendôme 75001 Paris

Adresse

Mots-clés