evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > 1er arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 1er > Le Louvre > Expositions au Musée du Louvre > Le printemps de la Renaissance s’expose au musée du Louvre

Le printemps de la Renaissance s’expose au musée du Louvre

vendredi 6 octobre 2017, par André Balbo

Le musée du Louvre propose, du 26 septembre 2013 au 6 janvier 2014, " Le Printemps de la Renaissance - La Sculpture et les arts à Florence (1400-1460) ", sous le commissariat de Marc Bormand, conservateur en chef au département des Sculptures du musée, et de Beatrice Paolozzi Strozzi, directrice du musée national du Bargello.

C’est en effet, en ce tout début du Quattrocento (XVe siècle), dans la ville républicaine de Florence en pleine effervescence, qu’apparurent les prémices d’un changement annonciateur de ce mouvement artistique et culturel.

Donatello, Putto ailé de la cantoria de Santa Maria del Fiore, 1439 © musée du Louvre / Philippe Fuzeau

D’une importance considérable, il allait apporter une vision nouvelle de l’homme comme de son rapport à l’univers.

Le monde commençait a être représenté par les artistes tel qu’il était, et non comme une série de symboles. Comme les hommes d’ailleurs. Un nouveau style prenait forme, dans un esprit de liberté renouvelée, et sous la bienveillance éclairée de quelques grands personnages comme les Médicis (Cosme puis Pierre le Goutteux par exemple ont été les protecteurs de Donatello).

Mais nous allons bien trop vite ! Au sortir de la tradition artistique du gothique international, l’idéal de la Libertas florentine se pose en héritière de la Rome républicaine et du concept cicéronien de "bon citoyen". Florence se veut être une nouvelle Athènes.

En ce temps, la sculpture publique s’épanouit. Mais elle le fait dans un esprit de compétition acharnée et déclarée, chacune des corporations (les arti) commandant une statue monumentale pour les tabernacles extérieurs de l’église Orsanmichele, se devant d’être bien sûr la plus belle.

Cette position comme la proximité avec les passants feront des merveilles. Certains lient l’apparition de la Renaissance à la réalisation de deux œuvres : le Saint Matthieu de Ghiberti (1419-1922), et l’Abraham et Isaac, de Donatello (1421).

Les œuvres présentées dans cette exposition ont été conçues à partir d’innovations majeures. Elles modifièrent de façon notable la conception de l’art en Occident : invention de grandes figures chrétiennes ou humanistes, rendu des attitudes et expressions du visage, utilisation par les artistes de la perspective architecturale, apparition des petits esprits (spiritelli), ou de nouveaux types de sculptures (monument équestre ou portrait en buste, par exemples, autres emprunts à l’Antiquité).

Les sculptures exposées du Toscan Donatello (v. 1386-1466), qui sont proprement des chefs-d’œuvre, illustrent parfaitement ce moment-là, comme celles présentées de Lorenzo Ghiberti (1378-1455), du sculpteur et céramiste Luca della Robbia (1400-1481), de l’architecte et sculpteur Michelozzo (1396-1472), de Desiderio da Settignano (1430-1464) ou de Mino da Fiesole (1429-1484).

"Les panneaux de Brunelleschi et de Ghiberti pour le concours de la seconde porte du Baptistère de Florence (1401), le Saint Matthieu de Ghiberti, ou le Saint Louis de Toulouse de Donatello, les terres cuites émaillées de Luca della Robbia, ou la série de bustes florentins, comptent tout autant au nombre des œuvres majeures qui marquent l’éclosion créative de la Florence du Quattrocento."

Une partie consacrée aux putti cède peut-être à la mode un peu kitch du jour, mais on remarquera un Putto mictans surprenant. Retenons au passage qu’il s’agit là encore d’un emprunt fait au monde profane de l’Antiquité, ces petits esprits veillant souvent les tombeaux des Romains puissants... un geste de récupération œcuménique en quelque sorte.

L’accueil visuel de l’exposition se fait par la splendide tête de cheval de Donatello, dite Protome Carafa (1455).

Ne pas rater également du même sculpteur la Madone Pazzi (1420-1425) en marbre, originale mise en relief aplatie.

... puis les commanditaires ne furent plus les corporations mais les représentants de la grande bourgeoisie marchande et bancaire, mais un puissant mouvement artistique était né et allait recouvrir l’Europe toute entière...

Le Printemps de la Renaissance - La Sculpture et les arts à Florence (1400-1460), du 26 septembre 2013 au 6 janvier 2014, au musée du Louvre, Hall Napoléon, sous la pyramide, tlj sf le mardi de 9 à 18h, nocturnes les mercredi et vendredi jusqu’à 21h45, samedi et dimanche jusqu’à 20h. 01 40 20 53 17. Métro Louvre.

Vous retrouverez dans 2013 à Paris : LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z celles des établissements et musées.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Dans CALENDRIER 2013 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Les Grandes Expositions et Calendrier 2014 peuvent déjà être consultés sur Évous.fr... et complétés, si vous disposez de plus d’informations que nous !

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous avons établi notre sélection, avec Paris 2013 : LES MEILLEURS CATALOGUES d’expositions de Paris.

André Balbo

sources : visite, musée du Louvre

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.