evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Ile-de-France > Seine-et-Marne > Brie’Nov > Les Vendre’Brie > La santé dans tous ses états...

La santé dans tous ses états...

lundi 16 décembre 2013, par Didier Galet

Une quarantaine de personnes se sont retrouvées, le 13 décembre dernier, dans le cadre très dynamique de l’Insead, à Fontainebleau, dont 15 à distance. La réunion était à l’initiative de Brie’Nov et des maires ruraux de Seine et Marne...

Les intervenants étaient de qualité, au nombre desquels l’on retrouvait Pierre Simon, expert international reconnu et président de l’Antel (association nationale de la Télémédecine), David Bresson, le monsieur santé au sein du Conseil Général de Seine et Marne, Jacques Drouhin, le président des maires ruraux du département et membre de Brie’Nov, Marie Hélène Collias, experte santé (IDSC Santé) et membre de Brie’Nov, Jean Marc Simon, le directeur général de la mutuelle SMAM et Dimitri Voilmy, le directeur du living lab Activeageing et Pascal Gleyze, interviewé quelques jours plus tôt, chef de clinique et créateur de Persomed.
La qualité technique du site a permis de bien orchestrer la relation entre les présents et les suiveurs à distance, le tout animé par Didier Galet, à la fois maire rural et membre de Brie’Nov.
Le cadre de l’échange avait pour objectif de partager un état des lieux de la santé en France, en général, et de l’état de la Seine et Marne en particulier. Puis il s’agissait de mettre un peu en perspective les échanges, notamment à travers des témoignages pour enfin, regarder les conditions du faire ensemble.
La France se situe dans la moyenne des pays européens en termes d’organisation de la santé, une situation à mettre au regard d’une longévité qui augmente de manière significative, 30% des Français auront au moins 60 ans en 2020. Il va y a voir un renchérissement de la demande de soins alors même qu’il est difficile aujourd’hui de trouver un généraliste. Aujourd’hui, la santé concerne à 80% des maladies chroniques, qui peuvent être suivies différemment.
Toutefois, la Seine et Marne se classe parmi les départements les moins bien classés. Une situation due pour partie à un vieillissement marqué des médecins généralistes ainsi qu’à une situation contrastée entre une grande ruralité peu couverte et un milieu plus urbanisé, à l’ouest, mais qui n’en rencontre pas moins des difficultés. Malgré de nombreux efforts, nous ne retrouverons plus jamais le confort d’il y a quelques décennies en arrière et qu’il convient, désormais, d’innover, le maître mot de cette soirée.
Par ailleurs, la santé ne peut pas se considérer de manière exclusive mais bien à travers de regards croisés intégrant les dimensions économiques, sociales, numériques… Le paysage de la santé en France va en être grandement bouleversé !
A travers les échanges, dont vous retrouverez prochainement l’enregistrement exhaustif, on peut retenir la nécessité de renforcer les collaborations, de responsabiliser l’usager (on parlera même de patient responsable, de patient informé) de moderniser les approches, dont l’usage du numérique. On s’intéressera à l’initiative de la mutuelle qui développe en direct une maison de santé à la Rochelle et de la posture de la pharmacienne qui participait en direct, rappelant que son corps était aussi un vrai partenaire.
La démarche télésoins du Québec montra un usage intéressant du numérique et du suivi à distance qui, comme le rappelle Monsieur Simon, doit aussi contribuer à renforcer la relation aux patients.
Si la nature de la médecine ne change pas, ce sont les usagers, médecins, patients et partenaires, qui doivent s’adapter à un environnement évolutif.

Retrouvez les différents supports présentés :

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.