eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Ile-de-France > Hauts-de-Seine > Saint-Cloud > Actualités à Saint-Cloud > La vente définitive du Paquebot renfloue le FN !

La vente définitive du Paquebot renfloue le FN !

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par Expositions

Le 27 avril Jean-Marie Le Pen a annoncé que l’ex-siège du Front national à Saint-Cloud (92), surnommé « le Paquebot », avait été vendu le 21 avril à un prix « suffisant » pour qu’une partie des dettes du parti puissent être remboursées.

La vente de l’immeuble est surtout la fin d’un long épisode de 3 années au cours desquelles le FN a multiplié les promesses de vente ou les annonces de mise aux enchères, sans jamais finalement concrétiser la transaction. Dans le même temps, les dettes du parti s’accroissaient, à force de campagnes électorales peu fructueuses.

Selon Europe 1, le FN serait ainsi en mesure de rembourser quelques dettes :
- 5,3 M€ à la Société Générale, la banque de ce parti, et à l’ancien imprimeur du FN, Fernand Le Rachinel, qui gagna le procès qui les opposait ;
- 2,8M€ à la Cotelec, une structure présidée par... Jean-Marie Le Pen lui-même, et fonctionnant comme un micro-parti au côté du FN, recueillant des dons et ayant eu le temps de poser une hypothèque sur le Paquebot.
- Après le 2e tour de la présidentielle et le relatif échec de Jean-Marie Le Pen en 2007 (10,4%), le FN avait subi une sévère déconvenue lors des législatives. Nombre de ses candidats ne parvenant pas à la fatidique barre des 5%, se virent privés du remboursement de leur campagne, et la subvention publique du parti passa de 4,5M€ à 1,8. Elle fut de plus saisie en 2010 et en 2011 par Fernand Le Rachinel sur décision de justice. Ce contentieux étant maintenant levé, cette subvention publique pourra être de nouveau versée au FN.

Le prix de vente du paquebot se situerait autour de 10M€, un prix bien inférieur aux premières offres faites il y a trois ans (15 à 17M€), et selon Jean-Marie Le Pen « L’acheteur est un Français, un propriétaire d’établissements de santé et de retraite. »

Cela devrait permettre au FN de repartir à l’assaut des banques, et de tenter de les convaincre à lui accorder de nouveaux crédits, de nouveaux emprunts…

André Balbo

sources : Le Monde, Les Échos, Europe 1

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.