.evous
> > > >

Le Carnaval de Nantes : que de rebondissements !

Avec la démission de Jean-Yves Stéphant, le Carnaval est (encore) remis en cause. Aura lieu ? Aura pas lieu ? Difficile de s’avancer à propos de la tenue de la manifestation cette année à Nantes, tant l’organisation est sujette à mini-scandales. Retour au début d’une polémique qui a fait des têtes : suite à la découverte fin 2010 d’un important déficit financier au sein du comité des fêtes organisateur, l’équipe municipale décide de créer une nouvelle structure. Exit donc l’ancienne direction occupée par Annick le Ridant.

Seulement voilà, l’équipe de salariés et de bénévoles souhaite la conserver à la tête de l’organisation. Et ces carnavaliers ne sont pas tous d’accord, loin s’en faut, avec la mise en place de la nouvelle structure créée en janvier pour l’occasion, l’association Nemo. Annick Le Ridant dénonce alors la « mise sous tutelle » de l’évènement par la Ville. Le conflit qui oppose carnavaliers et équipe municipale est rude, et menace la tenue de la manifestation, deuxième carnaval de France.

L’équipe à la tête de l’association Nemo, avec à sa présidence Jean-Yves Stéphant, fait face à la défiance des carnavaliers. Il y a une semaine, un dialogue a eu lieu en mairie entre eux et la mairie. Cette réunion leur demandait de participer à l’élaboration d’une nouvelle façon de fonctionner. Jean-Yves Stéphant a anticipé et est devenu cette semaine président démissionnaire. La suite ? Il y a le souhait des carnavaliers d’avoir Paul Billaudeau, directeur de la Cité des Congrès, à leur tête. Mais surtout, il y a urgence : le carnaval, c’est dans un mois !