.evous
  

Le dossier pharmaceutique est sur de bons rails

Dernière mise à jour : mercredi 20 octobre 2010,    par: Philippe Douay

Le dossier pharmaceutique a été adopté par 10 millions de français. Les plus de 60 as sont 22% à l’utiliser.

20 000 adeptes nouveaux chaque jour, s’inscrivent dans les 17 000 pharmacies adhérentes à ce dispositif (70% des officines de pharmacies).

Activé avec la carte Vitale, le dossier pharmaceutique (DP)
recense, pour le patient qui le souhaite, tous les médicaments (prescrits ou conseillés par un pharmacien) qui lui ont été délivrés au cours des quatre derniers mois dans les pharmacies de France où il s’est rendu.

L’objectif est de repérer les incompatibilités et/ou la redondance entre
médicaments. Avec le DP, les pharmaciens étendent leur analyse pharmaceutique à l’ensemble des traitements d’un patient et améliorent ainsi leurs conseils pour un bon usage du médicament.

Le choix d’ouvrir un DP est libre et répond à un acte volontaire auprès de son pharmacien.

La maîtrise d’oeuvre a été confiée par le législateur au Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, garant de l’éthique professionnelle. Conscient de sa responsabilité, l’Ordre a examiné avec soin toutes les questions juridiques, éthiques et pratiques
soulevées par l’utilisation professionnelle des réseaux numériques. Il veille particulièrement à toutes ses obligations à l’égard des patients : respect de leurs droits et de leur liberté, fiabilité, confidentialité,hébergement de l’accès aux données sécurisé.

La mise en place du DP a coûté 15 M€ depuis sa mise en place. Le suivi représente un coût annuel de 0.40 € supporté par le pharmacien.

Pour le pharmacien, le DP a également une fonction de messagerie rapide pour recevoir des informations quasiment en temps réel, comme cela fut le cas pour prévenir les pharmaciens de la côte d’Azur, des premiers cas de dengue.

D’autres applications sont à l’étude, comme le suivi des vaccins par ce dispositif du dossier pharmaceutique.

Le dossier du patient pour plus d’informations :

Mots-clés