eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Ile-de-France > Grands lieux en Île-de-France > Les plus beaux châteaux d’Île-de-France

Les plus beaux châteaux d’Île-de-France

Dernière mise à jour : mercredi 4 avril 2018, par Jean, Pauline

Châteaux de Versailles, de Vaux-Le-Vicomte et de Fontainebleau, bien sûr, mais aussi ceux de Rambouillet, Ecouen, Chamarande, Courances, Courson... Voici notre sélection des plus beaux châteaux d’Île-de-France.

CHÂTEAU DE DAMPIERRE (78) : Ce château Renaissance fut choisi par Louis XIV, passa entre les mains de l’architecte Jules Hardouin Mansart qui s’évertua à le modifier tout en conservant certains éléments. Du côté du jardin, c’est le paysagiste Le Nôtre qui modifia à son tour les jardins, en valorisant notamment le douves selon leur plan d’origine. Fidèle à son style, il dégagea les perspectives vers le ciel, composa plans d’eau et statuaires selon une structure pragmatique.
Durement touché par la tempête de 1999, il ne reste aujourd’hui de l’oeuvre de Le Nôtre que le tracé et le bassin octogonale.

CHÂTEAU DE FONTAINEBLEAU (77) : Palais de 1500 pièces déployées au cœur de 130 hectares de parc et jardins. Résidence des souverains français depuis le XIIe siècle, entièrement reconstruite par François Ier qui ne conserva que le donjon autrefois habité par le roi Saint Louis, et fit exécuter un somptueux décor intérieur par des artistes italiens sous la direction de Rosso et du Primatice (groupe d’artistes connus sous le nom d’école de Fontainebleau).
Premier logis des Rois de France jusqu’à la construction de Versailles, les jardins du Château de Fontainebleau en impressionneront plus d’un avec ses parterres de buis taillés "à la française" et son grand canal.

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE (77) : Deux éléments de première grandeur confèrent à Vaux le Vicomte une réputation attachante. Vaux a été le théâtre tragique où Fouquet, ministre fidèle, a payé de la prison à vie les millions volés par d’autres, la jalousie des ambitieux et un peu trop de galanterie et de splendeur. Pendant dix ans, sous la protection de Fouquet, Vaux a aussi été le paradis des principaux artistes français : écrivains, poètes, peintres, sculpteurs se sont attachés à embellir Vaux avec le meilleur de leur talent. Dessiné et créé par André Le Nôtre, jardinier-paysagiste, le jardin de Vaux le Vicomte est le premier grand jardin à la française imaginé par cet paysagiste de génie. Lors de sa visite le Roi en sera ébloui et, aujourd’hui, le jardin de Vaux est connu pour être le modèle de nombreux jardins créés en France et à travers une grande partie de l’Europe. Aujourd’hui, Vaux le Vicomte, le plus grand château de France privé, est géré par une famille qui s’efforce de transmettre aux générations futures, ce joyau du patrimoine dans les meilleures conditions.

CHÂTEAU DE VERSAILLES (78) : Classé depuis 30 ans au patrimoine mondial de l’Humanité, le château de Versailles constitue l’une des plus belles réalisations de l’art français au XVIIe siècle. L’ancien pavillon de chasse de Louis XIII fut transformé et agrandi par son fils Louis XIV qui y installa la Cour et le gouvernement de la France en 1682. Jusqu’à la Révolution française, les rois s’y sont succédé, embellissant chacun à leur tour le Château.
Ne passez pas non plus à côté du parc du château de Versailles, le plus spectaculaire et le plus grandiose des jardins de France. Il est dû au génie du jardinier André Le Nôtre.

CHÂTEAU DE MAISONS-LAFFITTE (78) : Vers 1630, René de Longueil (1596-1677), président au Parlement de Paris, décide de confier à l’architecte François Mansart la construction d’un château important, pour remplacer le manoir que la famille de Longueil, originaire de Normandie, possède depuis 1450 sur ses terres de Maisons-sur-Seine. Situé au bord de la Seine, mais tourné vers la forêt de Saint-Germain-en-Laye, le château de Maisons se présentait comme la pièce maîtresse d’une composition géométrique, axée sur une immense perspective qui s’étendait au-delà du fleuve avec une vue dominante sur Paris. Conçu pour recevoir le roi après la chasse, le château de Maisons fut considéré, dès son achèvement en 1651, comme un modèle d’architecture.
Le château de Maisons est ouvert au public par le Centre des monuments nationaux.

CHÂTEAU DE RAMBOUILLET (78) : Simple manoir à l’origine, le château devient château fort sous Charles V. Acheté en 1394 par Regnault d’Angonnes, il restera dans cette famille pendant plus de trois siècles. François Ier y décède le 31 mars 1547. Le château devient la propriété du Duc de Penthièvre en 1737. Louis XVI se porte plus tard acquéreur du domaine et, désireux d’y attirer Marie-Antoinette, il fait édifier la laiterie de la Reine pour lui rappeler le Hameau du Petit Trianon à Versailles. En 1883, le château est mis à la disposition des Présidents de la République.

CHÂTEAU DE SAINT-GERMAIN-EN-LAYE (78) : C’est une ancienne résidence des rois de France. En 1539, François 1er confie à l’architecte Pierre Chambiges la transformation du château en un édifice de style Renaissance. Sous Henri II puis Henri IV, un château neuf est construit par Philibert de l’Orme. Il sera démoli pendant la Révolution. Seul le pavillon Henri IV subsiste.
Pendant la Fronde, le jeune Louis XIV et sa mère Anne d’Autriche s’y réfugient. A la même époque, le Roi Soleil confie à André Le Nôtre l’aménagement de jardins à la Française.
Aujourd’hui, le château est devenu le cadre du Musée d’archéologie nationale.

CHÂTEAU DE MONTE-CRISTO AU PORT-MARLY (78) : A Port-Marly, dans les Yvelines, se trouve encore l’étonnante propriété que Dumas se fit construire en 1846. Il n’y vécut qu’un an, puisqu’il dût la revendre en 1848, alors qu’il n’avait plus d’argent. Située dans un parc où se trouve également le "Château d’If", petit palais néogothique qui servit de cabinet de travail à l’écrivain, elle offre aux visiteurs une exposition permanente sur la vie et l’œuvre de Dumas. Avec ses nombreuses sculptures et portraits, son salon mauresque, son domaine de 9 hectares plantés d’arbres et décoré de rocaille, elle constitue un lieu singulier, malheureusement pas assez mis en valeur, mais qui satisfera sans doute les curieux ou les fans de l’auteur.
Aujourd’hui, le domaine propose une exposition permanente, "Alexandre Dumas, sa vie, son œuvre", et des expositions temporaires.

CHÂTEAU DE BRETEUIL (78) : La famille de Breteuil s’inscrit au cœur de l’histoire de France. Elle vit toujours dans son château du XVIIe siècle animé par 30 personnages de cire du Musée Grévin. Les jardins classés remarquables constituent un lieu de promenade idéal. Le domaine situé au cœur du Parc naturel de la vallée de Chevreuse s’étend sur 75 hectares. Dans les dépendances, les contes de Perrault sont superbement mis en scène.
Au château Breteuil, vous découvrez des tableaux royaux, un mobilier de grande qualité et surtout vous rencontrez une famille dont les ancêtres s’inscrivent au cœur de l’Histoire depuis quatre siècles.

CHÂTEAU DE CHAMARANDE (91) : Classé monument historique, ce château de la Renaissance abrite régulièrement des expositions d’art contemporain, à l’intérieur du château ou en plein air. Surtout, le domaine mêle cours d’eau, espaces ombragés, petit bois, statues, espace pour enfants (ateliers et activités dédiées)...
Site patrimonial paysager et culturel unique en son genre, ce domaine réunit aujourd’hui un centre artistique et culturel, les Archives départementales et le centre d’hébergement Auguste Mione. Un "must" assez peu fréquenté.

CHÂTEAU DE COURANCES (91) : Le jardin aux quatorze sources, aux dix-sept pièces d’eau... A 50 km à peine de Paris, Courances, un des plus beaux jardins de France et son château Louis XIII, classés Monuments Historiques, sont à découvrir. Ce parc d’une surprenante beauté, classique et romantique, historique et contemporaine, recèle une atmosphère à la fois intime et grandiose. L’omniprésence des eaux “courantes”, du végétal et de la pierre dans ce paysage de 75 ha dont la création remonte au XVIe siècle constitue un spectacle unique. Le château de Courances et son parc paysager offrent aux promeneurs un cadre à la fois bucolique et majestueux. Son domaine se distingue par un long bassin et des canaux aquatiques entourés par de larges espaces boisés.

CHÂTEAU DE COURSON (91) : Une demeure prestigieuse chargée d’histoire et une résidence où le patrimoine végétal règne en maître : tels sont les deux visages du château de Courson. Par ses toits d’ardoise, ses volumes harmonieux et sa forme classique, qui évoque un fer à cheval et rappelle le manoir d’origine bâti au XVIe siècle, le château de Courson, classé Monument Historique depuis 1944, s’inscrit dans une certaine tradition française.
Il reste un des derniers témoignages de la façon d’alimenter en eau un édifice en étage, avant l’intervention de l’électricité. On peut y découvrir une passionnante histoire de l’eau.

CHÂTEAU DE SCEAUX (92) : Le domaine de Sceaux est l’œuvre des Colbert. Dès 1670, le ministre du roi charge les meilleurs architectes et artistes de son temps de l’embellir : Charles Le Brun pour les décors, André Le Nôtre pour les jardins et Claude Perrault pour la chapelle aujourd’hui disparue. Il dote le domaine d’un château agrandi, d’écuries, de pavillons et de jardins aménagés.
Épargné par la Révolution, le château est pourtant rasé au début du XIXe siècle. En 1828, le duc de Trévise fait reconstruire le château actuel. Subsistent aujourd’hui la grille, les pavillons de garde, les communs, le pavillon de l’Aurore et surtout la magnifique orangerie, œuvre de Jules Hardouin-Mansart.

CHÂTEAU DE VINCENNES (94) : Immense forteresse, élevée aux portes de la capitale, autant pour la défendre que pour protéger les rois de ses soulèvements. Elle modifiera les conditions de vie de la monarchie française jusqu’en 1682, quand Louis XIV lui préfère Versailles. Si le donjon sert de geôle, le château protège de nouveau Paris lors des invasions du XIXe siècle. Les restaurations actuelles lui rendent une place digne de son rôle central dans l’histoire de France.
Depuis sa construction au XIVe siècle par Charles V, le château de Vincennes est, avec le Louvre, l’un des châteaux les plus importants de l’histoire de France. C’est aussi l’un des châteaux-forts les plus vastes et les mieux conservés d’Europe.

CHÂTEAU D’AUVERS (95) : Construit en 1635, le château devient à la fin du XVIIe s. la propriété de Jean de Léry, conseiller du roi, qui transforme ce pavillon à l’italienne en château à la française accueillant une société brillante. Le château d’Auvers nous emmène sur les traces des grands maîtres ayant marqué l’histoire du village : Monet, Pissarro, Cézanne, Daubigny, Van Gogh, etc. On parcourt les salles du château au milieu de décors reconstitués évoquant les thèmes favoris des impressionnistes : la vie parisienne au XIXe s., la mode et ses métiers, les cafés-concerts, le voyage en train à vapeur, les parties de campagne et les guinguettes, les derniers jours de Van Gogh dans le village.

CHÂTEAU DE STORS (95) : Le Prince Louis-François de Bourbon-Conti (1717-1776) a fait aménagé ce château et ce parc, jusqu’à ce que les bombardements viennent endommagés l’ensemble. Cette résidence se situe en bordure de l’Oise. Des allées sinueuses mènent à une grotte romantique où grimpent aristoloche et lierre. Platanes et tilleuls bicentenaires agrémentent le parc de 5 ha en pleine renaissance après 60 ans d’abandon. Chapelle récemment restaurée. Deux pavillons chinois et une grande quantité de très beaux arbres ponctuent la promenade. Un bel endroit de détente loin du brouhaha de la ville.

CHÂTEAU D’ÉCOUEN (95) : Le château d’Ecouen, édifice de style Renaissance construit entre 1538 et 1555, abrita à la révolution divers fonctions. Réunion d’un club patriotique, prison militaire, hôpital. En 1865, Napoléon y prescrit par décret l’ouverture d’une maison d’éducation pour les filles de la légion d’honneur. En 1963, il est mis à la disposition du Ministère de la Culture et de la Communication. Cette randonnée pédestre facile permettra de découvrir le parc et le Château.Randonnée pédestre de 16 km. Prévoir son pique nique et sa boisson, des chaussures de marche. Un cadre bénévole du club Alpin Français d’Ile France sera présent.

A LIRE AUSSI :
Les plus beaux parcs et jardins d’Ile-de-France
Les plus beaux monuments religieux d’Île-de-France
Promenades en Île-de-France, sur les pas des artistes
Guide des zoos et parcs animaliers en Ile-de-France

Ce contenu peut aussi vous intéresser :
Ce contenu peut aussi vous intéresser :

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.