eVous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Guides France > Lille > Visiter Lille > Sites incontournables à Lille > Les plus beaux monuments et sites touristiques à Lille

Les plus beaux monuments et sites touristiques à Lille

Dernière mise à jour : jeudi 10 août 2017, par Jean

Carrefour international et place économique de premier plan, Lille est également "Ville d’Art et d’Histoire". La quatrième métropole française s’est ainsi imposée comme une destination touristique de premier plan, reconnue pour son cadre de vie accueillant, son patrimoine préservé et sa vie culturelle intense. Découvrez les sites immanquables à Lille, à visiter absolument !

Flamande, bourguignonne puis espagnole avant de devenir française, Lille possède un patrimoine architectural exceptionnel. Marchande dès le Moyen Age, citadelle sous Louis XIV, industrieuse au XIXe et ambitieuse au XXe siècle, la ville préserve les vestiges de ce passé, tout en regardant vers l’avenir. N’oubliez surtout pas de lever le regard pour admirer les magnifiques façades qui bordent les rues, donnant à chaque quartier une identité particulière !
Fière de ses traditions, la capitale du Nord-Pas de Calais reste une ville à dimension humaine, où il fait bon venir passer un week-end de découverte. Nous vous proposons ci-dessous quelques uns des monuments et sites touristiques à visiter sans faute.

A LIRE AUSSI :
Les grands événements à Lille : Le calendrier de l’année
Les plus grands concerts à Lille de l’année
Guide Michelin : Les restaurants étoilés à Lille
Comment aller à l’aéroport de Lille-Lesquin ?

LA VIEILLE BOURSE
C’est sans conteste le plus beau monument de la ville. Sa construction est décidée en 1651, pour offrir un abri aux gens de commerce et de finance, jusque là habitués à se rencontrer en plein vent. Sa réalisation est confiée à l’architecte Julien Destrée en 1652-1653.
Sous son apparente unité, elle est en réalité composée de 24 maisons identiques, bâties aux frais de vingt-quatre marchands. Elles forment un quadrilatère autour d’une cour à arcades, dont le calme contraste avec l’animation des rues alentour. A l’intérieur se trouve un petit marché de bouquinistes et parfois, des joueurs d’échecs. En été, des démonstrations de tango animent la cour.

LE VIEUX LILLE
Le quartier le plus pittoresque de la ville se compose de 2 secteurs assez contrastés en matière d’architecture : la ville flamande historique et le quartier royal.
Entre la Grand Place et la cathédrale Notre-Dame de la Treille, la ville flamande historique regorge de boutiques, galeries d’art, cafés et restaurants. Ses ruelles pavées, souvent étroites et parfois sinueuses, suivent le tracé des canaux aujourd’hui disparus. On y trouve encore de nombreuses maisons de ville de la première moitié du XVIIe siècle, dont les façades mêlent grès, brique et pierre calcaire. Certaines présentent de typiques pignons triangulaires en escaliers. (Voir notamment les rue Lepelletier, rue de la Monnaie, rue Basse, rue de Gand, place Louise de Bettignies et place aux Oignons.)
A l’ouest de la cathédrale et jusqu’au canal de la Deûle, s’étend le quartier royal. Il fut aménagé à partir de 1670 pour relier la Citadelle, nouvellement construite, au reste de la ville. Le long de rues tirées au cordeau se succèdent demeures aristocratiques et hôtels particuliers à la française de style classique. (Voir notamment la rue Royale et ses perpendiculaires.)

LE PALAIS RIHOUR
Commencé en 1453 sous le règne de Philippe Le Bon, Duc de Bourgogne, c’est un des rares vestiges lillois de l’architecture gothique flamboyant. Délaissé aux XVIe et XVIIe siècles, le palais est racheté en 1664 par le Magistrat et devient hôtel de ville. Des hôtes illustres comme Henri VIII d’Angleterre, Charles Quint et Louis XV y ont séjourné.
Au rez-de-chaussée, la chapelle basse, dite Salle des Gardes, abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme. A l’étage, la Salle du Conclave est l’ancienne chapelle ducale, que jouxte une sacristie illuminée par des vitraux anciens. En façade, l’escalier monumental à volées droites annonce déjà la Renaissance, tandis que les chapelles sont de style gothique
flamboyant.
La Salle des Gardes (Office de Tourisme) est ouverte tous les jours (sauf 1er janvier, 1er mai et 25 décembre). Du lundi au samedi de 9h30 à 18h, le dimanche et les jours fériés de 10h30 à 16h30.
La Salle du Conclave est ouverte du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le dimanche de 10h30 à 12h et de 14h à 16h30.

LA GRAND PLACE
La Grand Place est depuis toujours le cœur battant de la cité. Aux origines de la ville, elle est le forum, ou place du marché. Au pied de la colonne de la Déesse, quelques pavés anciens en témoignent encore. Aujourd’hui, c’est là que se retrouve spontanément la foule. C’est un lieu de fête et de rendez-vous incontournable. Ses façades offrent un intéressant panorama de l’architecture lilloise du XVIIe au XXe siècle. Au moindre rayon de soleil, les terrasses des restaurants et cafés sont littéralement prises d’assaut.
On l’oublie parfois mais l’appellation officielle de la Grand Place est "place du Général de Gaulle", en hommage au grand Charles né à Lille en 1890.

LA CATHÉDRALE NOTRE-DAME DE LA TREILLE
Place Gilleson, la cathédrale néo-gothique s’élève à l’emplacement de l’ancienne motte féodale, butte de 10 à 12 mètres de haut où s’élevait probablement le château primitif des comtes de Flandre, et qu’entourait le canal du Cirque. Ce canal tirait son nom d’un cirque de verdure d’où partaient les montgolfières aux premiers temps de l’aérostation. En 1854 est posée la première pierre de la future cathédrale, mais la façade date seulement de 1999. Elle a été réalisée par les architectes Pierre-Louis Carlier et Peter Rice, tandis que la rosace est l’œuvre de l’artiste Ladislas Kijno et le portail celle du sculpteur Georges Jeanclos.

L’HÔTEL DE VILLE ET SON BEFFROI
Construit par l’architecte Emile Dubuisson entre 1924 et 1932, l’hôtel de ville apparaît grandiose par l’ampleur de ses dimensions et l’ingéniosité de son plan. Bâti de 1924 à 1932 sous le mandat de Roger Salengro, il mêle l’héritage des traditions locales (pignons triangulaires, polychromie, ouvertures à meneaux ou en anse de panier) et la modernité par l’emploi du béton pour la structure et le décor. Son beffroi de 104 m de haut est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
L’hôtel de ville se visite tous les jours. Possibilité de louer des jumelles, des audio-guides et des tablettes.

LA CITADELLE
Elle est l’œuvre de Sébastien Lepreste, Marquis de Vauban. Édifiée sur ordre de Louis XIV qui venait de conquérir la ville, sa construction se déroula sur 3 ans de 1667 à 1670. À l’origine c’est une petite ville entourée de cinq bastions formant une étoile.
Visite guidée avec guide-conférencier du Vieux Lille proposée en français tous les jours à 15h et en anglais tous les samedis à 10h15. Plus de détails sur ce circuit et d’autres idées de promenades dans le guide en vente à la boutique de l’Office de Tourisme de Lille.

Ne manquez pas non plus le parc de la Citadelle, avenue Mathias Delobel. Les 60 hectares du bois de Boulogne forment le plus grand espace vert de la ville. Ce lieu de promenade très prisé des joggeurs comprend également un zoo présentant une centaine d’espèces différentes, ainsi qu’une petite fête foraine permanente pour les plus jeunes.

LA PLACE DU THÉÂTRE
Dans le prolongement de la Grand Place, elle doit son nom à un théâtre de style néo-classique édifié en 1785 par l’architecte lillois Michel Lequeux, détruit par les flammes en 1903.
La place offre une belle perspective sur la très haussmannienne rue Faidherbe, percée en 1870 pour relier la gare au centre ville. Au bout, la façade de la gare Lille-Flandres est celle de l’ancienne gare du Nord à Paris, réalisée par Léonce Reynaud dans les années 1845–1846. Furent alors ajoutés la travée centrale, l’étage et l’horloge.

LE PALAIS DES BEAUX-ARTS
Par l’importance de ses collections permanentes, le Palais des Beaux-Arts de Lille est considéré comme le second musée généraliste de France, juste après le Louvre. Construits entre 1885 et 1892, ses 22 000 m2 abritent de prestigieuses collections de peinture européenne (Rubens, Van Dyck, Goya, Delacroix...), quelques représentations essentielles de la peinture française du XIXe siècle, un important cabinet de dessins (dont 40 feuilles de Raphaël), une galerie de sculptures (Carpeaux, Rodin, Claudel, Bartholdi...) et des céramiques des XVIIe et XVIIIe siècles.
Ouvert le lundi de 14h à 18h et du mercredi au dimanche de 10h à 18h. Fermé le mardi et certains jours fériés. Tél. : 03 20 06 78 00

LA MAISON NATALE CHARLES DE GAULLE
Classé Monument Historique, ce petit hôtel particulier a vu naître Charles de Gaulle le 22 novembre 1890. Transformé en musée, il recrée l’ambiance d’un intérieur caractéristique de la bourgeoisie industrielle du Nord de la France à la fin du XIXe siècle. Les souvenirs familiaux et objets personnels évoquent la jeunesse du général de Gaulle et le centre multimédia retrace l’œuvre historique de l’homme d’état.
Ouvert du mercredi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 17 h, dimanche de 13h30 à 17h. Tél. : 03 59 73 00 30

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.