eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Astuces, idées et inspirations > Santé, Bien-être > Médecine, santé générale > Journée mondiale du rein, 9 mars 2019

Journée mondiale du rein, 9 mars 2019

Dernière mise à jour : samedi 9 mars 2019, par Denis

Les reins, néphrologie, maladie, cancer et dépistage, échographie, adresses et conseils. La maladie rénale évolue souvent silencieusement jusqu’à sa révélation à un stade déjà avancé en terme de complications, sa surveillance est pourtant facile et moderne. Près de trois millions de français souffre d’une maladie des reins, un point sur cette pathologie.

Perte conséquente voire irréversible des fonctions filtrantes des reins, la maladie rénale devient progressivement insuffisance rénale. En cas d’insuffisance majeure, la fonction des reins peut être supplantée par des dialyses ou par une greffe de rein.
La maladie rénale correspond à l’altération du fonctionnement des unités microscopiques des reins qui sont responsables de la filtration du sang et de la sécrétion de certaines hormones.

Lancée à l’initiative de l’International Society of Nephrology, la Journée Mondiale du Rein vient à point nommé pour sensibiliser le grand public à l’importance des maladies rénales, affections silencieuses dont le diagnostic tardif multiplie les conséquences. Il arrive souvent que nombre d’entre elles ne soient dépistées qu’à l’approche du stade terminal et, dans ce cas, le recours à la dialyse ou la greffe est rendu obligatoire.
Nos modes de vies actuels, alimentation déséquilibrée, sédentarité, sont des facteurs aggravants et l’augmentation du nombre de patients souffrant de diabète ou d’hypertension artérielle, entraîne "mécaniquement" une augmentation des cas d’insuffisance rénale.

Une maladie souterraine

Le rein filtre le sang pour éliminer les déchets via les urines, il permet de maintenir la quantité d’eau constante, présente dans le corps et d’équilibrer la balance des sels minéraux tels que le sodium, le potassium… Il produit des hormones, des enzymes et des vitamines indispensables à la fabrication des globules rouges par la moelle osseuse, il sert à la fixation du calcium sur les os ou la régulation de la pression artérielle.

Lorsque les néphrons, minuscules unités fonctionnelles du rein sont altérés et détruits aux deux tiers d’entre eux, apparaît alors l’insuffisance rénale. En dehors de la greffe, le seul recours possible reste la dialyse (4h à 6h par jour à raison de trois fois par semaine).
Le cancer du rein est la septième cause de décès par cancer. Plusieurs causes sont pointées et notamment des substances comme le trichloréthylène, les solvants, les dérivés pétroliers et l’amiante, sans oublier le tabac. Le surpoids et l’hypertension sont des facteurs fortement déclenchant qui multiplient presque par trois les risques de cancer.

Prévention et dépistage

Il est possible d’éviter l’insuffisance rénale et ses complications, par une surveillance régulière, surtout indiqué en cas d’antécédents familiaux comme le diabète, l’hypertension et les troubles urinaires. La formule de Cockcroft (un des résultats de l’analyse de sang), l’œdème des jambes, les envies fréquentes d’uriner, ou des crampes sont des signes susceptibles d’alerter le patient sur une possible pathologie.

Pour éviter une aggravation, il convient de soulager ses reins avec de bonnes mesures. Boire au moins 1,5 litre d’eau par jour si possible faiblement minéralisé. Privilégier impérativement une alimentation équilibrée moins riche en protéines, en évitant aussi le sel et les plats préparés qui en contiennent souvent trop ! L’arrêt du tabac s’impose, la prise de sa tension artérielle de manière régulière est recomandée. Eviter aussi les médicaments toxiques tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens et demander conseil auprès de votre médecin.

Enfin, une activité physique régulière est absolument nécessaire pour de multiples bénéfices sur tous les organes d’ailleurs, et le rein en particulier : baisse de la pression artérielle, correction d’un diabète. Meilleure forme, meilleure mine, rein meilleur !

Adresses

- Fondation du rein
6 rue de Villersexel
75007 Paris
T.01 45 48 31 95
http://www.fondation-du-rein.org/

- American hospital of Paris
63, boulevard Victor Hugo
92 200 Neuilly-sur-Seine
Consultations de Néphrologie
T.01 46 41 84 90

- Fédération Nationale d’Aide aux Insuffisants Rénaux
19 avenue du Bel Air
75012 Paris
T.01 40 19 92 85

- Ligue Rein et Santé
10 rue Montera
75012 Paris

A LIRE AUSSI :
Pharmacies de garde à Paris, la nuit ou 24h/24
Urgences médicales, gardes, services, hôpitaux et médecins de nuit à Paris
Végétalien, veganisme ou végétarien
Omégas 3 et omégas 6, bons pour la santé
Sida, vih, traitement
Index glycémique contre diabète et obésité
Notre rubrique Santé, bien être et médecine
Migraines, urgences céphalées ou mal de tête
Gastro-entérite, un virus répandu chez les enfants
Cancer colorectal, association ADECA
Polyarthrite rhumatoïde
Risque cardiovasculaire et prévention
Conjonctivite, dépistage visuel
Régime, alimentation, obésité, IMC