eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Ile-de-France > Seine-et-Marne > Sénart > Actualités Sénartaises > Michel Bisson nouveau président du San de Sénart

Michel Bisson nouveau président du San de Sénart

Dernière mise à jour : samedi 12 avril 2014, par Didier Galet

Cela n’a l’air de rien, mais le changement est historique et une page se tourne vraiment sur Senart...

Michel Bisson (PS) est devenu jeudi 10 avril nouveau président du Syndicat d’agglomération nouvelle de Sénart, succédant à Jean-Jacques Fournier. Le maire de Lieusaint, seul candidat, a été élu par 50 voix, deux bulletins blancs et un nul.

"C’est un immense honneur et une grande responsabilité, que je souhaite inscrire dans la continuité du mandat précédent, a-t-il déclaré
. Je voudrais d’abord rendre hommage à Jean-Jacques Fournier et le remercier pour les 40 années qu’il a consacrées à notre territoire. Et je veux dire aux jeunes que, si Sénart est aujourd’hui bien installée en région parisienne, on le doit aux combats menés par Jean-Jacques Fournier."
Pour répondre à la crise et faire de Sénart une ville "facilitante, rassurante et attrayante", capable d’attirer des entreprises, de la richesse et de l’emploi,
le nouveau président souhaite s’appuyer sur quatre leviers principaux : la formation supérieure, la transition écologique, la culture et le numérique.
"Toutes nos communes devront être raccordées au très haut débit en 2020",
a-t-il affirmé. Michel Bisson a également annoncé, parmi ses premières priorités : le passage du San en communauté d’agglomération en 2014 ; la création d’une université permanente des élus et celle d’une vice-présidence chargée de la démocratie participative.
Le nouveau comité syndical du San de Sénart a également élu ses 15 vice-président(e)s, membres du bureau syndical et représentatifs de toutes les communes de Sénart et de toutes les sensibilités politiques :

1. Marie-Line Pichery (maire de Savigny-le-Temple), développement économique et tourisme
2. René Réthoré (maire de Nandy), culture et événements culturels
3. Line Magne (maire de Moissy-Cramayel), prévention et sécurité
4. Eric Bareille (maire de Vert-Saint-Denis), jeunesse et emploi
5. Bernard Bailly (maire adjoint de Combs-la-Ville), marchés publics
6. Olivier Chaplet (maire de Cesson), mobilité – transports, déplacements – et numérique
7. Alain Auzet (maire de Réau), transition écologique et développement durable
8. Muriel Duclau (maire adjointe de Lieusaint), habitat
9. Daniel Coattrieux (maire adjoint de Savigny-le-Temple), urbanisme, aménagement et agriculture
10. Angelo Valerii (maire adjoint de Moissy-Cramayel), finances, mutualisation et contractualisation
11. Marie-Hélène Rottembourg (maire adjointe de Nandy), démocratie participative et Europe
12. Jeanine Trinquecostes-Dupriez (maire adjointe de Vert-Saint-Denis), cohésion sociale, solidarité et politique de la ville
13. Françoise Savy (maire adjointe de Combs-la-Ville), éducation
14. M. Dominique Carotine (maire adjoint de Savigny-le-Temple), coopération décentralisée et interculturalité
15. Daniel Allioux (maire adjoint de Lieusaint), sports, loisirs et événements sportifs.

Cinq conseillers délégués ont en outre été élus, qui siégeront également au bureau syndical :
- Virginie Thobor (maire adjointe de Lieusaint), formation supérieure et recherche
- Eléonore Pays (conseillère municipale de Savigny-le-Temple), santé
- Maurice Pollet (maire-adjoint de Savigny-le-Temple), eau et assainissement
- Marie-Annick Fayat (maire adjointe de Cesson), accompagnement des droits
- Marylin Humphrey (maire adjointe de Moissy-Cramayel), handicap et accessibilité.

Le nouveau comité syndical est profondément renouvelé puisqu’il compte 27 nouveaux conseillers syndicaux pour 26 conseillers sortants. Et, du fait du "fléchage" des candidats à l’intercommunalité sur les listes municipales, la
parité progresse de façon significative : 25 femmes et 28 hommes dans le nouveau comité contre 14 femmes et 25 hommes dans l’assemblée sortante.

La biographie de Michel Bisson
Michel Bisson est né le 1er août 1957 à Créteil (94). Diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Paris, il est actuellement responsable des systèmes d’information des fonctions centrales au siège de l’entreprise RTE (Réseau de transport d’électricité), filiale d’EDF. Son premier engagement dans la vie locale remonte à 1992, date à laquelle il rejoint la Fédération des conseils de parents d’élèves de Lieusaint. En 1995, il figure sur la liste municipale d’union de la gauche conduite par Christian Gutierrez. L’équipe remporte les élections et Michel Bisson devient alors maire adjoint de Lieusaint chargé des finances. Suite à la démission de Christian Gutierrez en 1998, Michel Bisson est élu maire et devient vice-président du Syndicat d’agglomération nouvelle de Sénart (successivement chargé de la médiation urbaine, de la politique de la ville et du sport, du développement économique). Réélu en 2001 et 2008, il a également présidé le Conseil d’administration de l’Etablissement public d’aménagement depuis 2001 et celui de la Maison de l’emploi et de la formation depuis 2009. Membre du Parti socialiste, Michel Bisson figurait en 2011 sur la liste départementale du PS aux élections sénatoriales.