eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Ile-de-France > Votre ville et vous > Nanterre vu par... Jean-Pierre Théret, animateur de Nan’Terre de (...)

Nanterre vu par... Jean-Pierre Théret, animateur de Nan’Terre de SEL

Dernière mise à jour : mercredi 25 janvier 2012, par Benoît

Attention, nouvelle rubrique ! "Votre ville et vous", c’est l’espace où les Franciliens montrent aux Parisiens que la première et la seconde couronnes ne sont pas qu’une périphérie. Et qui est plus à même de lancer une telle rubrique qu’un membre d’un système d’échange local (SEL) ? Jean-Pierre Théret est l’un des animateurs du SEL de Nanterre (92), baptisé Nan’Terre de SEL... mais ses propos, prononcés à titre personnel, n’engagent évidemment que lui. Voilà SON Nanterre...

Jean-Pierre ThéretOù habitez-vous ?

J’habite à Nanterre, préfecture des Hauts-de-Seine, à l’Ouest de Paris et de La Défense. J’y suis arrivé après avoir séjourné plus à l’Ouest encore à Montesson (78), près des champs de salade de la boucle de la Seine, car ayant abandonné moto et auto, je voulais des transports en commun plus dense. J’habite dans le quartier résidentiel du Plateau-Mont Valérien, avec un accès direct en 10 minutes à La Défense en bus ou 20 minutes à pied au RER Nanterre Préfecture.

Nanterre, pour vous, c’est votre cadre de vie ou une ville-dortoir ?

Nanterre est loin d’être une ville-dortoir, à la vue de sa population qui avoisine les 90.000 habitants et à la vue du nombre de personnes qui y travaillent : 70.000 je crois entre La Défense et les zones d’activités le long de l’avenue Clémenceau et le long de la Seine… C’est une ville à la diversité très forte, avec une forte mixité, et un panel complet de services : une scène de théâtre nationale, une Maison de la Musique étonnante, des installations sportives nombreuses et accessibles (une équipe de basket Pro A, une équipe de handball pas mal placée non plus je crois). Egalement 4 marchés animent la ville les mercredis, samedis et dimanches.

Si vous étiez maire, qu’aimeriez-vous améliorer pour rendre le quotidien de la ville plus agréable ?

Ah si j’étais maire de la ville de Nanterre, je poursuivrais l’effort pour satisfaire les besoins élémentaires des habitants :

  1. se loger décemment, en développant l’offre à prix modéré ;
  2. se nourrir à des prix abordables et avec des produits de bonne qualité, notamment en privilégiant, grâce à des labels, les commerçants proposant des produits de saison, des produits d’Ile-de-France et de préférence biologiques.

Egalement, je mettrais en avant un nouveau modèle de société possible, moins basé sur la consommation et l’avoir, et plus orienté vers l’humain, la solidarité, le lien social et l’être.

Quels sont vos lieux préférés pour...

boire un verre :

J’adore le café Le Point central, rue Maurice Thorez, pour son thé à la menthe aux pignons de pin, ou son vin chaud tout au long de l’hiver dans une salle agréable. Aussi le restaurant d’Ahmed (lire plus bas) pour son thé turc, de couleur ambré, au goût prononcé.

pour une sortie en famille :

Bien sûr le cinéma local Les Lumières, en centre ville avec ses petites salles et sa programmation sympathique, et surtout un prix très abordable (quasi la moitié du prix de l’UGC de La Défense) ! Aussi la galerie d’art municipale, la Villa des Tourelles, dans le Parc de l’Ancienne Mairie, où Cécile vous accueille et commente les expositions.

pour écouter de la musique :

Il y a plusieurs salles à Nanterre, dont la Maison de la Musique, le CinéArt, Jules Ferry… et l’ancienne salle de la mairie où des concerts d’amateurs réchauffent le cœur, notamment animés par l’association "Live in Nanterre".

pour profiter d’un spectacle :

Le théâtre des Amandiers, scène nationale, propose une grande variété de spectacles à prix abordables pour rendre la culture accessible au plus grand nombre. Et également la Maison de la Musique.

pour manger :

Je suis un peu triste que le self chinois historique Veng-Hour (implanté depuis à la Défense), juste en face de chez moi, ait fermé fin 2011 ; c’était ma cantine les jours où j’étais en télétravail. Mais Nanterre recèle de tout un tas d’autres restaurants :

  • Le Coin Tranquille, rue du Docteur Foucault, un peu chic, mais où l’on mange très bien. Il est approprié pour une invitation à diner en tête-à-tête ou entre amis. Dommage qu’il ait perdu son coin lecture près du bar !
  • Le Soleil d’Alger, rue Henri Barbusse où je déjeune le dimanche midi d’un succulent couscous.
  • Aux Portes d’Istanbul, restaurant turc de père en fils (chez Ahmed) quasi en face du cinéma Les Lumières, qui offre notamment une véritable moussaka en plat du jour, et des assiettes végétariennes avec une aubergine farcie qui fond en bouche.
  • Et le self chinois Guangyuan, à l’angle de la place Gabriel Péri, pour son menu à volonté !
  • Puis on ne peut pas ignorer le restaurant d’insertion par le travail de l’Agora (20, rue de Stalingrad), la maison des citoyens, ouvert midi et soir, à fréquenter en particulier avant d’assister à une conférence-débat…

pour les balades du dimanche :

Plusieurs balades sympathiques...

  • Le tour du Mont Valérien avec une vue imprenable sur les environs de Rueil-Malmaison, Suresnes et Paris.
  • Le Parc André Malraux qui relie La Défense, la Préfecture, la rue Pablo Picasso et le théâtre des Amandiers.
  • La ballade à pied ou à vélo des bords de Seine du pont de Bezons (Colombes) au pont de Chatou (Rueil), avec la nouvelle passerelle qui enjambe le canal du port.
  • Plus modestement une balade au Parc des Chenevreux, conçu pour récupérer les eaux de pluie. Il contient des bassins de lagunage afin de filtrer naturellement les eaux de ruissellement des bâtiments alentours et aussi des zones non entretenues pour y favoriser la biodiversité.

Les non-Parisiens évoquent souvent "Paris la grise". Une couleur pour Nanterre ?

Nanterre revêt toutes les couleurs de l’arc-en-ciel de part sa diversité d’origine et sociale ; également ses multiples associations qui donnent à tous la possibilité d’échanger et d’agir sous leurs pavillons aux couleurs multiples.

Et si vous changez de ville, vous partez où ?

Je suis un campagnard né de parents paysans, et suite à plusieurs séjours de vacances (été et hiver) dans le Haut Jura, je crois que je m’y installerais fort bien… comme par exemple à Sainte-Catherine-des-Bois. On y trouve d’ailleurs un comté délicieux issu d’une coopérative locale biologique et un vin jaune avec lequel il se marie très bien !

Passons au SEL : outre les échanges sans monnaie, est-ce un cadre propice au lien social ?

Le Système d’Echange Local (SEL) de Nanterre est géré par l’association Consommer et échanger autrement à Nanterre (CEAN), qui propose aussi des paniers de légumes biologiques dans un fonctionnement proche des Associations de maintien de l’agriculture paysanne (Amap), une commande mensuelle de produits à un groupement de producteurs de la Confédération paysanne, une activité Circu’Livres qui met à disposition gratuitement des livres en allant vers le public…

Le SEL permet d’échanger des services, des savoirs et des biens sans recours à la monnaie officielle (l’Euro), mais en utilisant une monnaie alternative ; la particularité de cette monnaie est son équivalence en unité de temps liée à la durée de l’échange : 1 heure de bricolage rapporte 60 unités ; ces unités pourront être utilisées pour un autre échange avec quelqu’un d’autre. Le principe n’est donc pas le troc qui implique une réciprocité immédiate. Chaque SEL nomme son unité comme il le souhaite ; à Nanterre, l’unité s’appelle le "pavé".

L’échange de services et de savoirs, et aussi de biens, permet des économies certes. Mais cela œuvre en effet à la génération de lien social qui est un des objectifs du SEL. D’ailleurs, au bout d’un certain temps, les "selistes" se rendent service comme on le fait entre amis ou voisins et n’utilisent plus les unités pour certains, tout juste troquent-ils un verre ou un bon repas en échange !

  • Et vous ? Vous connaissez Nanterre ? Vous voyez la ville autrement ? Donnez votre avis.
Ce contenu peut aussi vous intéresser :

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.