.evous
> > >

Nouveau record du prix de l’essence à Paris : les politiques s’en mêlent

Hier soir, un garage parisien de la rue Saint-Antoine (IVe) affichait un prix du super sans plomb 95 à la pompe de 2,02 euros. C’est du jamais vu en France, et cela a beaucoup fait parler les candidats à la présidentielle ce mercredi, alors que le pouvoir d’achat des ménages est bien entendu au cœur des débats.

Depuis 2009, le prix de l’essence n’a jamais cessé de grimper. En un an, selon l’Insee, les carburants auraient vu leur prix augmenter de 8,5%. Certes, les réseaux classiques de station-service proposent toujours des prix inférieurs à deux euros, pour une moyenne de 1,65 euros/l pour le SP 95 la semaine passée. Pour contrer cette information d’une essence à plus de deux euros, Nicolas Sarkozy a conseillé aux Français de « faire jouer la concurrence ». « Il y a des gens qui profitent de l’augmentation du pétrole, n’y allez pas, allez acheter votre essence là où c’est moins cher », disait le chef de l’État sur Europe 1.

Son concurrent principal à la présidentielle, François Hollande, avait déjà fait part de son intention de bloquer les prix du pétrole et d’instaurer une "contribution climat énergie" taxant les importateurs ne respectant pas les normes salariales ou environnementales.

Mots-clés