.evous
> > > > > >

PREMIERS JOURS des Impressionnistes slovènes (1890-1920) au Petit Palais

Du 18 avril au 13 juillet 2013, le Petit Palais accueille l’exposition "Les Impressionnistes slovènes et leur temps (1890-1920)", un mouvement qui se rattacherait d’ailleurs davantage du Monet des séries (les Meules, ou les Cathédrales de Rouen) ou de van Gogh que de l’impressionnisme initial des Années 1860.

Ivana Kobilca (1861-1926), Enfants dans l’herbe, 1892 c Narodna Galerija (Galerie nationale de Slovénie, Ljubbljana)

L’ambition ou le projet de ces artistes était alors de se porter au-delà du réalisme anecdotique, et de surprendre le pouvoir émotionnel qui se dégage d’un paysage.

Parmi les 4 peintres qui furent les instigateurs de ce mouvement, Ivan Grohar (1867-1911) se rapproche le plus, par sa conception spiritualiste du paysage, du symbolisme, et son Semeur, dès 1907, devint le symbole d’une nation slovène en devenir.

Matija Jama (1872-1947) s’attache plutôt à saisir la forte luminosité de certains paysages calmes. Matej Sternen (1870-1949) préfère peindre la figure humaine.

Matej Sternen (1870-1949) Le Parasol rouge, détail, 1904, c Narodna Galerija (Galerie nationale de Slovénie, Ljubbljana)

Rihard Jakopic (1869-1943) animait la vie artistique de Ljubljana. Notamment en y faisant construire en 1909 le pavillon qui exposait l’avant-garde. Audacieuse et véhémente, sa peinture embrasse une grande variété de thèmes, où, dans le mouvement, les figures font corps avec la nature.

Cette exposition, organisée en collaboration avec la Narodna Galerija, nous ouvre à des créateurs dont les œuvres ne nous sont pas souvent montrées. Cet art présente la particularité d’avoir été en quelque sorte à l’origine de l’ouverture de la Slovénie à la modernité, et de la naissance de l’expression d’une identité ou d’un sentiment national.

Les Impressionnistes slovènes et leur temps (1890-1920), du 18 avril au 13 juillet 2013, au Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, avenue Winston Churchill, 75008 Paris, 01 53 43 40 36, accessible aux personnes handicapées, métro Champs-Élysées-Clémenceau, bus 28, 42, 72, 73, 83, 93. Ouvert du mardi au vendredi de 10 à 12h et de 14 à 16h. L’entrée de ce musée est gratuite dans les collections permanentes, payante pour les expositions temporaires comme celle consacrée à Dalou. Billet couplé avec l’expo Dalou (1838-1902), le sculpteur de la République, 8, 6 ou 4€.

Vous retrouverez dans les articles 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z et 2013 à Paris : les grandes expositions de A à Z les différentes expositions 2012 et celles de 2013 déjà annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans les articles Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris, et Calendrier 2013 des grandes expositions à Paris, ces mêmes expositions sont classées par dates.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du....

Retrouvez aussi notre sélection Les expositions pour enfants à Paris en 2013

Enfin, contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer.

Nous avions établi notre sélection, pour Paris, des MEILLEURS CATALOGUES des expositions 2012, en vous indiquant en plus les nominés, et les primés au Prix CatalPa 2012 pour les catalogues d’expositions de Paris.

Nous procédons de la même manière en 2013, avec MEILLEURS CATALOGUES des expositions 2013.

André Balbo

sources : visite, Petit Palais

Mots-clés