evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Paris > Transports à Paris > Actualité des transports à Paris > Paris : à quoi peut bien servir la consultation sur le prolongement du (...)

Paris : à quoi peut bien servir la consultation sur le prolongement du tramway ?

vendredi 6 octobre 2017, par André Balbo

Jusqu’au 18 février 2011, la Mairie de Paris, la Région Île-de-France et le STIF appellent toutes les personnes intéressées à participer à la concertation publique, sur le prolongement de la ligne T3 du tramway parisien, entre la Porte de la Chapelle et la Porte d’Asnières.

Il ne s’agit pas seulement de permettre aux seuls riverains de cette nouvelle portion de ligne de s’exprimer, mais de recueillir les avis de tout un chacun, de tous les usagers potentiels, avec toutes leurs spécificités, et ça fait pas mal de monde, et de très nombreux sujets.

Il est d’autant plus important que tous les publics mettent dans cette concertation leurs grains de sel, que chacun analysera et suggérera en fonction de ses goûts, de ses pratiques, de ses besoins et ses envies personnels. Si l’on est plus intelligent à deux que seul, imaginez à 10 millions !

Rappelons brièvement que depuis 2006, la ligne T3 du tramway parisien relie le pont du Garigliano à la porte d’Ivry. Fin 2012, il acheminera ses passagers jusqu’à la porte de la Chapelle.

Mais dès aujourd’hui, pour mieux répondre aux attentes exprimées lors du débat public de 2006 sur le prolongement jusqu’à la Porte de la Chapelle, la ligne T3 du tramway parisien poursuit déjà les réflexions sur l’étape complémentaire que représentera bientôt la portion supplémentaire qui l’amènera jusqu’à la Porte d’Asnières.

Cette nouvelle section du tramway ajoutera à la ligne T3 4,7 km, qui suivront les boulevards des Maréchaux. Elle comptera alors 8 stations supplémentaires, pour un investissement estimé à 205 M€ (hors achat des rames et opérations de requalification urbaine).

Bien évidemment, cette nouvelle section ne sera elle-même qu’une étape. Au bout du bout, la boucle sera bouclée.

En installant ainsi ce tramway, les partenaires de la concertation que sont Paris, l’Ile-de-France et le Stif cherchent à renforcer les liens entre la capitale et les communes limitrophes de sa petite couronne. Ce tramway facilite aussi bien évidemment les déplacements de banlieue à banlieue.

Il permet d’augmenter le nombre de voyageurs transportés dans les quartiers du Nord-Ouest et s’inscrit dans les grands projets urbains de ce secteur (dont les Batignolles, pour n’en citer qu’un exemple, avec sa Cité de la Justice et ses prochaines tours d’habitation).

La question n’est plus pourquoi remplacer le bus PC par un tramway. Aujourd’hui chacun a pu constater que le tramway est plus rapide, plus agréable, plus fiable, plus régulier, plus confortable et plus silencieux.

Continuer cette boucle poursuit la facilitation des correspondances avec les autres lignes.

La vraie question est peut-être : comment encourager et encourager encore l’utilisation des transports en commun en général, et du tramway en particulier ?

Et c’est dans cette mesure que l’on peut déclamer : Ô Public ! Ô Usagers ! Exprimez-vous sur ce sujet brûlant ! Faites part de vos réflexions ! De toutes vos réflexions !

Une analyse de la phase de concertation publique sera effectuée et fera l’objet d’un débat, puis d’une enquête publique.

Participez à la concertation sur le prolongement du T3 jusqu’à la Porte d’Asnières et donnez votre avis

Les travaux du T3 sur la portion porte de la Chapelle / porte d’Asnières, sont prévus à partir de 2014.

André Balbo

sources : Stif, Ville de Paris, Conseil régional

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.