.evous
✕ Fermer

Paris

Paris

Expositions

Concerts

Spectacles

Salons

Sports

Arrondissements de Paris

1er arrondissement

2ème arrondissement

Le Marais

Le Quartier Latin

Saint-Germain-des-Prés

7ème arrondissement

8ème arrondissement

9ème arrondissement

10ème arrondissement

11ème Arrondissement

12ème Arrondissement

13ème Arrondissement

14ème Arrondissement

15ème Arrondissement

16ème Arrondissement

17ème Arrondissement

18ème Arrondissement

19ème Arrondissement

20ème Arrondissement

Île-de-France

Ile-de-France

Les Yvelines

La Seine-et-Marne

L'Essonne

Les Hauts-de-Seine

La Seine-Saint-Denis

Le Val-de-Marne

Le Val-d'Oise

Métropoles

Marseille

Lyon

Toulouse

Nice

Montpellier

Strasbourg

Bordeaux

Lille

Villes & Communes

Agenda des Communes

Auvergne-Rhône-Alpes

Bourgogne-Franche-Comté

Bretagne

Centre-Val-de-Loire

Grand Est

Hauts-de-France

Normandie

Nouvelle-Aquitaine

Occitanie

Pays de la Loire

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Musique

Les agendas musique

Concerts & tournées

News

Vos artistes favoris

Albums

Festivals de musique

Sur vos écrans

Les agendas de vos écrans

Cinéma

Jeux Vidéo

Emissions TV

Séries

Sports

Les agendas sportifs

Arts & Vivre

Nature & jardin

Terres & Saveurs

Recettes

Astuces, idées et inspirations

Voyager

.evous > Paris > 11ème Arrondissement > Se promener, Paris 11e

Paranque, le mur peint du boulevard du Temple dans le 11e

mardi 25 janvier 2022,    ViedesQuartiers

La symbolique du Cirque par un drapé, car cette peinture n’est pas là par hasard, elle a bien sa place dans cet ancien quartier des saltimbanques, le boulevard du Crime.


Le cirque est le sujet de ce mur peint en trompe l’oeil par l’artiste Catherine Paranque. La représentation d’une piste de cirque depuis les coulisses donne au spectateur la vision d’un enfant de la balle entrant en scène. La sélection d’un mur du boulevard du Temple n’est bien évidemment pas anodine. Appelé boulevard du Crime au XIXe siècle, ses nombreux théâtres avaient été reconstitués en studio pour tourner les Enfants du Paradis (1945) de Marcel Carné. Jusqu’aux travaux d’Haussmann et l’ouverture des boulevards, la voie était bordée au nord-est par des salles de spectacles, comme les Funambules et les Folies dramatiques. Tréteaux et saltimbanques de foires gravitaient aussi autour de ce quartier des théâtres.

Ce mur peint sur la façade du 50 boulevard du Temple donne toute sa symbolique au Cirque et aux spectacles, à deux pas du théâtre Dejazet et du Cirque d’Hiver qui perpétuent cette tradition.

Pour la petite histoire, juste à côté au n°42 du boulevard, se situe l’emplacement de la maison où Fieshi avait disposé au troisième étage, sa machine infernale dans l’espoir d’attenter à la vie de Louis-Philippe. Dans l’immeuble actuel, Gustave Flaubert résida entre 1856 et 1869. Et pour plus d’infos sur le boulevard du Temple Ici.

Les couleurs de ce drapé sont assez vives, et le 3D du drap, enveloppé autour de la barre, est particulièrement bien réussi. Cette peinture est surtout bien visible en hiver quand l’arbre qui la masque un peu est dénudé de ses feuilles. Une réalisation et commande de la Mairie de Paris de 1992.

Informations pratiques
Adresse, horaires, numéro de téléphone, liens...

50 boulevard du Temple 75011 Paris

mardi 25 janvier 2022,    ViedesQuartiers