Paris eVous
Accueil Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Questions de société > Solidarités à Paris > Solidarités : Le Plan hivernal Grand Froid 2016 - 2017 à Paris

Solidarités : Le Plan hivernal Grand Froid 2016 - 2017 à Paris

Dernière mise à jour : lundi 5 décembre 2016, par Adele, Morgan

Le plan hivernal est un plan d’urgence mis en place par la Ville de Paris et ses services afin de venir en aide aux personnes sans-abris dans la période la plus rude de l’hiver. Cette année, afin d’anticiper au mieux la venue des périodes de grand froid, le plan Grand Froid a été dévoilé début décembre.

C’est le Préfet de chaque département qui le déclenche lorsque les conditions météorologiques deviennent extrêmes (généralement avec le passage des températures sous la barre des 5°C). Son activation permet l’ouverture de places d’hébergement supplémentaires, via des nuitées d’hôtel ou la mise à disposition de bâtiments publics (gymnases, casernes...).

Ce plan grand froid se décline de la manière suivante :
- Mise à disposition de bâtiments et de logements dans le diffus, soit environ 350 places.
- Renforcement des effectifs de maraudes de l’unité d’aide aux sans-abri de la Ville.
- Mobilisation de plus de 1100 places de mise à l’abri durant les périodes de grand froid dans 16 gymnases.
- Élargissement des horaires d’ouverture et extension des ouvertures le week-end des Espaces Solidarités Insertion (accueils de jours), afin de garantir la mise à l’abri en journée des SDF

A noter : Ouverture en octobre 2016 d’un nouveau restaurant solidaire dans le 12e. En tout, en comptant les 9 restaurants solidaires du même type, ce seront plus de 1.300 repas qui seront servis chaque soir aux Parisiens les plus démunis.
Par ailleurs, un nouveau centre d’hébergement d’urgence pour sans-abri a ouvert ses portes dans le 16e fin 2016.

A savoir : la Mairie de Paris a publié un guide Solidarité à Paris qui reprend toutes les informations nécessaires pour les personnes en difficultés. A consulter sur ce lien.

Deux dispositifs principaux permettent d’orienter les personnes en difficultés vers des lieux d’hébergement : le 115 et les maraudes. La Protection civile , les pompiers ou les services de la Ville de Paris peuvent aussi agir dans le cadre de ce plan hivernal.

Le 115 de Paris est un numéro de téléphone gratuit. Il est géré par le Samu social de Paris qui assure des fonctions d’écoute, d’évaluation, d’orientation et d’hébergement auprès des usagers. Il permet à tous de signaler une personne en difficultés dans la rue. Le sans-abri sera ensuite localisé par les maraudes qui lui proposeront une place en hébergement d’urgence et un dispositif d’aide.
En 2008, le 115 c’est 375.187 appels pris et 1.373.000 nuitées d’hébergement

Les maraudes, plus nombreuses et avec des fréquences et durées des tournées augmentées avec l’activation du Plan Grand froid, apportent au sans domicile fixe une aide de terrain.
Elles remplissent cinq objectifs :
-le signalement des personnes à la rue mises en danger par la baisse des températures
-le transport et la prise en charge de ces personnes à la demande du 115
-les soins infirmiers d’urgence
-les entretiens sociaux
-les distributions alimentaires
-les distributions de duvets et vêtements.

Les personnes prises en charge sont accueillies par des agents volontaires du Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP) avec l’appui de bénévoles. Un partenariat avec l’association « Les Transmetteurs » permettra l’intervention de médecins bénévoles une fois par semaine dans les gymnases et une demi- journée de formation aux premiers gestes d’urgence pour les référents des gymnases.

Un dîner équilibré, un petit déjeuner, des produits de toilette, ainsi qu’un bon d’hébergement permettant de revenir directement le soir suivant seront servis et distribués dans ces gymnases.

Comment réagir ?

En cas d’urgence sociale : appelez le 115 (appel gratuit)
En cas d’urgence vitale : faites le 15 (Samu) ou le 18 (sapeurs-pompiers)
Retrouvez ici toutes les informations relatives à l’hébergement d’urgence à Paris.

Un Vélib sous la neige en 2009 à Paris"Le grand froid, comme la canicule, constitue un danger pour la santé de tous", lit-on sur le site de Météo France. Avec cette baisse soudaine de température, l’ARS pointe des risques pour la santé : hypothermie, gelures et aggravation des risques cardio-vasculaires.
Les conseils ? Respecter les consignes d’utilisation des appareils de chauffage à combustion pour éviter tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone, "ne pas surchauffer son logement mais chauffer normalement en s’assurant de sa bonne ventilation", "ne pas utiliser les chauffages d’appoint en continu", "se couvrir convenablement les extrémités : la tête, les mains et les pieds", "protéger le nez et la bouche pour respirer moins d’air froid"... En cas d’urgence et notamment de suspicion d’intoxication au monoxyde de carbone, il faut immédiatement évacuer les locaux et appeler le 112, le 18 ou le 15.

D’où vient ce froid glacial ?

Janvier et février sont réputés pour être les mois les plus froids de l’année, surtout quand le "Moscou-Paris", fait son apparition : c’est l’air continental polaire qui déferle d’Europe du nord-est. La présence d’un vent de nord-est accentue la sensation glaciale avec des températures ressenties fréquemment inférieures à -15°C. Autre scénario possible : un flux de nord apportant de l’air polaire jusqu’à la France.

Pour que Météo France qualifie un épisode de "vague de froid" ou de "grand froid", il faut que celui-ci soit caractérisé "par sa persistance, son intensité et son étendue géographique". Il faut aussi qu’il dure au moins 2 jours.

VOIR AUSSI :

Solidarités : Le Plan hivernal Grand Froid à Paris
Hébergement d’urgence : à qui s’adresser à Paris ?
La liste des restaurants solidaires de Paris
Toutes les informations sur les Restos du Cœur à Paris

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !