.evous
> > > >

Théâtre et rencontres autour du viol : le Lucernaire s’engage

En septembre et jusqu’en octobre, le Lucernaire s’engage à côté des femmes harcelées avec une série de rencontres autour des thèmes du harcèlement et du viol. Le point d’orgue de cette série d’évènements sera le spectacle Tabou de Laurence Février basé sur la plaidoirie de Gisèle Halimi à Aix-en-Provence en 1978. Tabou pose la question du traitement du viol dans notre société. Peut-on librement parler du viol aujourd’hui et le condamner ? A ce questionnement, Laurence Février propose une réponse, celle de la plaidoirie fameuse de Gisèle Halimi en 1978 lors d’un procès sur le viol collectif de femmes qui donnera lieu à une redéfinition légale du viol et de l’attentat à la pudeur. Du 5 septembre au 21 octobre 2012, du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 17h.

Par ailleurs, les salles du Lucernaire accueilleront trois rencontres autour du viol :
La notion de consentement. Avec Geneviève Fraisse, auteur de l’ouvrage Du consentement et Georges Vigarello, enseignant chercheur à l’EHESS, auteur de L’histoire du viol. Le dimanche 16 septembre à 15h.
Dire et entendre le viol. Le dimanche 23 septembre à 15h.
Comment en finir avec le viol ? Avec une militante de l’Association Osez le féminisme ! Dimanche 7 octobre à 15h.

Enfin, deux films classiques seront diffusés dans le cadre d’un ciné-théâtre autour de la pièce Tabou : Rashomon d’Akira Kurosawa, et L’Amour violé de Yannick Bellon.

Tabou et rencontres autour du viol :
Dès le 5 septembre et jusqu’au 21 octobre
Le Lucernaire (53 rue Notre-Dame des champs, 75006 Paris)
Métro Notre-Dame-des-Champs
Rencontres en entrée libre sur réservation
Tabou : De 15 à 30 euros
Rashomon et L’Amour violé : De 6,50 à 7,50 la séance

53 rue Notre-Dame des champs, 75006 Paris

Adresse

Mots-clés