Paris eVous
Accueil La semaine Sortir à Paris Pour enfants Musées Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports A la parisienne Pratique

Accueil > Paris > Sortir à Paris > Toutankhamon : L’exposition 2019 à la Villette Paris !

Toutankhamon : L’exposition 2019 à la Villette Paris !

Dernière mise à jour : vendredi 15 mars 2019, par Jean

Une nouvelle grande exposition sur Toutânkhamon est présentée à Paris ! Rendez-vous à la Villette du 23 mars au 15 septembre 2019.

Le 4 novembre 1922, l’archéologue britannique Howard Carter fait une découverte extraordinaire dans la Vallée des Rois : le tombeau de Toutânkhamon, pharaon de la XVIIIe dynastie égyptienne, au 14e siècle avant JC...
L’exposition Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon célèbre le centenaire de cette découverte du tombeau royal et réunit des chefs-d’œuvre d’exception. Elle a été accueillie dans les plus grandes capitales internationales avant de s’installer définitivement au Grand Musée égyptien, actuellement en construction au Caire sur le plateau de Gizeh.

Pour son escale parisienne, la statue Le dieu Amon protégeant Toutânkhamon, issue des collections du Louvre, s’invite dans la scénographie. Présentée par le Ministère des Antiquités égyptiennes à la Grande Halle de la Villette, cette exposition immersive dévoile plus de 150 pièces maîtresses, dont 50 voyagent pour la première fois hors d’Égypte. Une occasion unique d’admirer une collection du patrimoine mondial, témoignage d’une civilisation fascinante !

Informations pratiques
Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon
à la Grande Halle de la Villette
Du 23 mars au 15 septembre 2019
Tous les jours de 10h à 20h
Tarifs individuels : de 18 € à 24 €


RETOUR SUR L’EXPO 2012

Grand succès avec plus de 250 000 visiteurs, l’exposition Toutankhamon, son tombeau et ses trésors a fait événement au pavillon 8 de Paris Expo, porte de Versailles.
Jusqu’au 1er septembre 2012, cette spectaculaire reconstitution du tombeau et des trésors du Pharaon s’est donné pour but de nous faire revivre la plus grande aventure archéologique du XXe siècle. De nous faire découvrir à la fois le tombeau de Toutankhamon, qui se trouve dans la Vallée des Rois, sur la rive occidentale du Nil, et ce qui aujourd’hui est rassemblé au musée égyptien du Caire, avec les yeux d’Howard Carter, en 1922 : « D’abord je ne vis rien, car l’air chaud s’échappant de la chambre faisait vaciller la bougie. Puis lorsque mes yeux s’habituèrent à la lumière, les détails de la pièce émergèrent lentement de la pénombre : des animaux étranges, des statues et de l’or, partout le scintillement de l’or.  »

Cet autodidacte passionné d’égyptologie comptait à cette date déjà 20 années d’expériences, d’expéditions, de recherches et de responsabilités en ce domaine... Une petite salle, en fin de parcours, explicitera le détail de ses nombreuses aventures pour les plus intéressés. Carter servit de modèles à de nombreux personnages d’aventuriers de fiction. Et nous ne dirons rien de la malédiction qui devait frapper ceux qui profanaient les sépultures des pharaons...
Exactement un siècle plus tôt, en 1822, Jean-François Champollion déchiffrait pour la première fois des hiéroglyphes.

Photo : Masque funéraire en or du pharaon Toutankhamon © DR. Original en or massif avec incrustations de pâte de verre et de gemmes. H. 54cm.

La minutieuse reconstitution présentée dans cette exposition a été réalisée "sous un contrôle scientifique exigeant et pointilleux", avec le profit inestimable que ces objets, ces masques et bijoux du roi, ces pièces de mobilier, ces cercueils et ces sarcophages peuvent être vus individuellement et en détail, alors qu’ils étaient souvent, sur site, attachés les uns aux autres, entassés, ou d’accès obstrué par des chapelles géantes.
D’ailleurs celles-ci, de grandes tailles, étaient enfermées les unes dans les autres. Cette exposition vous les révèle côte à côte dans l’éclat dont elles étaient revêtues. Ainsi verrez-vous l’ensemble du trésor, dans toutes ses dimensions… puisque la reconstitution a concerné aussi bien les petits objets fragiles, que les pièces monumentales trop lourdes, ou que les peintures trop sensibles à la pollution de l’air et à l’humidité.

Cette exposition à grand spectacle (1 000 objets présentés sur 4 500m2) circule en ce moment en trois exemplaires identiques. Elle a déjà été vue par plus de 3 millions de visiteurs à travers le monde : à Zurich (2008), Bruxelles, Barcelone, Madrid, Cologne, Budapest, Dublin, ou Séoul (2011).
Il faut savoir que vos enfants resteront bouche bée devant le trésor de Toutankhamon, et qu’ils rêveront longtemps de pouvoir vivre une telle aventure... Et certainement vous aussi.
Réalisez-vous que, pour la préservation de telles pièces, comme pour le montant des primes d’assurance qu’il serait nécessaire de verser, ou même simplement du fait des dimensions exceptionnelles de certaines de ces pièces, il serait aujourd’hui absolument impensable de déplacer plus de 40 de ces éléments d’Égypte à Paris. Et que grâce à cette reconstitution la totalité de ces merveilles se dévoile...

Un dernier conseil. Ne restez pas témoin de la seule aventure de l’aventurier Carter, qui est le fil rouge très marqué de l’exposition. Prenez le temps d’interrompre l’audioguide pour lire en détail les éléments de présentation des objets et monuments offerts à vos regards, fort bien faits au demeurant par d’éminents égyptologues, et très pédagogiques. L’exposition a reçu l’agrément du ministère de l’Éducation nationale.

Sachez encore que Toutankhamon, pharaon de la XVIIIe dynastie, ne fit rien d’exceptionnel au cours de sa courte vie, ni faits d’armes, ni grandioses constructions. Il monta sur le trône à 8 ans, et mourut à 18 ans, peut-être accidentellement.
Ce qui nous le rend si particulier est que sa fabuleuse sépulture ne fut jamais profanée ou pillée avant la découverte de Carter, contrairement aux autres. Elle bénéficia de la proximité de la tombe de Ramsès VI, qui l’ensevelit un peu plus, ce qui la protégea. Alors que sa dynastie fait partie du Nouvel Empire, la magnificence de ses trésors laisse imaginer avec vertige celle que devait avoir les tombeaux des pharaons des grandes époques !

La France a une relation très particulière avec l’égyptologie, depuis Bonaparte et son expédition (1798-1801). Plus de deux siècles d’intimité... La dernière exposition montrant le masque de Toutankhamon à Paris remonte à... 1967. C’était au Petit Palais, et ce fut historique. Et une folie inconsciente en terme de préservation patrimoniale !

Toutankhamon, son tombeau et ses trésors
Paris Expo, porte de Versailles, Pavillon 8
Du 12 mai au 1er septembre 2012


Adresse

211 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris